75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : La Tour Interdite #8 [1989], par Lujayne M.

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mercredi 23 avril 2003 à 00h00

Révolte contre l'ordre établi...

Voilà l'un des livres qui m'emballe le moins dans l'univers de Ténébreuse. Pourtant, il est toujours aussi bien écrit, toujours aussi captivant, mais certains passages m'ont toujours mise mal à l'aise. Car l'auteur expose ici très clairement ses avis sur la sexualité (ce n'est pas nouveau, dans bon nombre de ses romans ses héros ne trouvent l'épanouissement que dans l'homosexualité) mais ici elle pousse encore plus loin en décrivant les rapports entre Andrew, Damon, Ellemir et Callista. Sans être prude, on peut ne pas forcément apprécier. Ce qui est bien dommage car tout le reste est toujours aussi envoutant, comme à l'ordinaire avec Ténébreuse...!

La conclusion de à propos du Roman : La Tour Interdite #8 [1989]

Lujayne M.
60

Les évènements de la Tour Interdite vont influencer grandement la société Ténébrane... Certaines opinions exposées dans ce livre sont discutables, mais l'ensemble reste néanmoins très intéressant...

Que faut-il en retenir ?

  • une période charnière de l'histoire

Que faut-il oublier ?

  • certaines scènes

Acheter le Roman La Tour Interdite en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Tour Interdite sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Romance de Ténébreuse