Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la série télé : Arrow [2012], par Guillaume X.

Avis critique rédigé par Guillaume X. le dimanche 1 novembre 2020 à 09h00

Saison 1 à 8: la Totale!

Vous avez entendu parler du Arrowverse? C'est l'univers dans lequel les séries de super-héros de la CW évoluent. Il doit son origine et son nom à Arrow, avant de rencontrer le succès qu'on lui connait dans d'autres comme Flash ou plus récemment Stargirl. Petit retour sur les hauts et les bas d'un classique souvent décrié...

Résumé

Oliver Queen, une figure de la Jet Set de Star City, est retrouvé sur une île au large du Japon après 5 ans de disparition. Il est le seul survivant du naufrage d'un bateau qui a tué son père et sa petite amie. De retour aux Etats Unis dans sa ville, il découvre que tout a changé: sa famille, ses amis,... mais lui aussi a changé. Investi d'une mission, entrainé pendant son séjour sur l'île, il devient un justicier pour venger son père...

Une base solide

Arrow est une série qui vous laissera un goût étrange dans la bouche. Au première abord, elle a beaucoup de qualités. Visuellement par exemple, elle baigne dans un univers noir, assez réaliste qui n'est pas sans rappeler le Gotham City de Batman. Star City est une création de DC comics et Oliver est celui qui deviendra le très célèbre Green Arrow de la franchise. L'une des réussites de la série vient des scènes d'actions. Un soin particulier est prêté à leur dynamisme, les rendant assez inovant et trépidant. Les cascades sont assez impressionnantes.

Elles rythment une histoire empreinte de mystères, d'intrigues et d'enquêtes policières autour de complots qui fleurteront au départ avec le fantastique sans jamais céder à son appel. Je dis "au départ" car il s'agit essentiellement de la première saison. La suivante verra l'apparition des premiers métahumains, ce qui changera un peu le ton de la série.

Un autre élément fort est le casting. Il est attachant car les personnages n'étant pas manichéen, les acteurs peuvent exprimer une palette d'émotions intéressantes, maniant l'humour noir, le drame et des situations plus légères. La série va essayer de conserver ce mélange pendant les 8 saisons mais elle va rencontrer un problème majeur...

 

Un effritement progressif

 

Dans sa construction, la série met en parallèle 2 timelines. La première est l'histoire du retour d'Oliver dans Star City, la deuxième est celle de son entraînement sur l'île. Elle fait coïncider les souvenirs de son héros avec les évènements qu'il est en train de vivre pour éclairer son évolution. Chaque saison correspondant à un an, Oliver ayant disparu 5 ans , vous le comprenez, les 8 saisons ont du trouver une astuce pour prolonger l'histoire et cela n'a pas été une réussite.

Arrow a un modèle d'écriture qui suit scrupuleusement les clichés du genre et après les 3 premières saisons, les obstacles sont les mêmes. Les méchants sont plus machiavéliques, plus forts mais fonctionnent sur les mêmes motivations. Les personnages vont aller et venir, mourant et revenant à la vie trop régulièrement. Ils seront marqués par les évènements mais finiront par passer leur temps à broyer du noir. Après la 5ème saison, les auteurs vont chercher à créer une famille "Arrow" mais les personnages sont trop nombreux, ont trop peu d'exposition pour être crédible. La faute à une écriture un peu perdue, qui semble tatonner sa cohérence. La faute aussi à une surabondance de lignes narratives, de trahisons en réconciliation, de double jeu en triple jeu.

Tout cela finit par perdre en intêret et a ne plus être divertissant...

Pour qui?

La saison 1 même si elle n'est pas d'une réalisation exceptionnelle, est un classique et elle devrait intéresser n'importe quel fan du Arrowverse. Elle pose les bases d'un univers et d'une forme d'écriture qui reviendront dans tous les spin-offs suivants. Pour les autres, Arrow conviendra à un public amateur de séries noires, assez indulgents.

La conclusion de à propos de la Série Télé : Arrow [2012]

Auteur Guillaume X.
70

Arrow est une série solide grâce à de l'action bien menée et, dans ses premières saisons, une écriture qui gère bien les rebondissements. Avec le temps, elle se délite, en particulier à cause de la répétition des mêmes situations, d'une cohérence douteuse et de la tendance un peu énervante des personnages à bouder... pardon à broyer du noir.

On a aimé

  • Un visuel efficace avec des scènes d'actions superbes
  • Un bon rythme
  • La base du futur Arrowverse. 

On a moins bien aimé

  • Répétitif
  • perd en cohérence au fur et à mesure
  • Qu'est qu'ils peuvent passer du temps à se morfondre... 
  •  

Acheter la Série Télé Green Arrow : Arrow [2012] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Green Arrow : Arrow [2012] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Green Arrow