75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Pour l’amour des contes sombres du XIXème
Si vous aimez Poe et Lovecraft...

Les éditions de l’Abat-Jour ont sorti un recueil de nouvelles rares et sombres du XIXème siècle, des histoires d’épouvante, des récits avec de l’humour noir, certains plus poétiques. Nouvelles fantastiques, satires mordantes, ces textes courts ont été dénichés par cet éditeur sous la direction de Marianne Desroziers (Fantasmagories) qui s’y connait bien en contes noirs.

Cette anthologie regroupe 12 nouvelles d’écrivains plus ou moins célèbres : on y retrouve des écrivains confirmés comme Maurice Level, Pétrus Borel ou encore William Hope Hogson, d’autres tombés dans l’oubli tel Maurice Renard ou bien simplement méconnus. 

Pour la première fois en français, Xélucha une nouvelle de fin de siècle de M.P. Shiel est traduite, excellemment par Patricia Houéfa. Cette nouvelle extravagante et cruelle avait été encensée par Howard Phillips Lovecraft ! La terreur y côtoie la démence comme d’ailleurs chez le maitre de Providence.

Cette anthologie est décadente, anticonformiste, raffinée et audacieuse : les nouvelles sont singulières, mystérieuses et simplement belles. Il serait dommage d’en dévoiler les contenus mais en voici les titres, si exotiques : Xélucha, La Saurienne, La Chasteté paradoxale, L’Horloge, Le mauvais Guide, Le Diamant de l’herbe, La Félure, Le musée des Souverains, Vision, La Porte du Monstre, Le Croque-mort, Fêtes foraines de Paris.

«  Il n’y a pas de voie unique dans la recherche de la meilleure manière de susciter le trouble. Et le sinueux cheminement au cœur des lettres de l’étrange auquel nous invite l’anthologie de Marianne Desroziers présente un terrible avantage sur sa concurrence : si elle n’hésite pas à aborder les classiques et les archétypes qu’ils ont fondés, elle nous conduit aussi à relever des phénomènes qui ont brillé autrement. » 

Eric Dussert

L’Anthologie Littéraire Décadente, préfacée par Eric Dussert (la lecture de la préface est déjà un bonheur), c’est chez les éditions de l’Abat-Jour pour 15 euros et c’est une friandise littéraire à ne pas manquer pour découvrir une littérature du XIXème très loin des récits habituels que nous avons tous lu à l’école.

Auteur : Nathalie Z.
Publié le vendredi 5 avril 2019 à 09h00

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Pour aller plus loin grâce à nos archives

Articles de 2019 : janvier | février | mars | avril