75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Le jeu de rôle Quantiques pointe le bout de son nez
Du space-op à la française, une création originale pleine d'ambition...

À partir d'aujourd'hui et jusqu'au 10 mars, le jeu de rôle Quantiques – réalité altérée est proposé en financement participatif sur la plateforme Gameontabletop.

En 2 399 la nouvelle humanité a colonisé la quasi-totalité de Solaris. Toutes les planètes du système solaire, les planètes naines, les ceintures d’astéroïdes et même certains astéroïdes géocroiseurs sont habités. Des villes majes- tueuses fleurissent dans les endroits les plus improbables, des colonies apparaissent dans les lieux les plus reculés. Une autoroute spatiale relie des stations-hôtels qui mènent à l’imposante Beta Solaris, la Capitale Solaire.

Dans son expansion, la nouvelle humanité se trouve confrontée à de nouvelles formes de vies, les Quantiques, des créatures ancestrales. Dans l’ombre, leurs serviteurs sont légions et les néo-humains les servent par milliards à leur insu. Leurs armes sont puissantes et sournoises : la manipulation de la physique quantique, le complot, l’emprise psychologique et les dissensions sociales. Une guerre secrète s’est mise en place, elle est le jeu favori de ces immortels qui se disputent le pouvoir.

Quantiques – réalité altérée est donc un jeu de space-opéra made in chez nous qui propose aux joueurs d'entrer dans la peau de NovQuantas qui luttent contre les Quantiques et prennent part à la guerre qui mènera au dernier jour de l’univers. Ils sont à un niveau supérieur sur l’échelle de l’évolution, des merveilles de la nature. Ils s’adaptent pour survivre. Ils luttent pour le maintien de la réalité pour protéger le libre arbitre d’une humanité nouvelle. Pour cela, ils partiront sur Mars à la recherche d’artefacts oubliés, ils s’empareront de plans secrets révélant l’emplacement d’une mine de Fluide encore inexplorée, ils dévoileront au grand jour la propagande démagogique d’un Quantique, ils tenteront d’éviter qu’une guerre n’éclate entre une planète et ses colonies, ils feront fortune en s’alliant à la guilde spatiale, ils retrouveront l’homme le plus recherché du système solaire dans un casino de la ceinture d’astéroïdes de Cérès, ou encore ils combattront au côté des pirates de l’espace pour faire main basse sur les trésors du triumvirat impérial... A l’orée d’une nouvelle ère, à travers tout Solaris, les NovQuantas affronteront les seigneurs de l’espace. Pour gagner leur liberté ils devront ainsi se confronter à ceux qui étaient là avant même l’aube de l’humanité.

En voilà un pitch bien intrigant, n'est-ce pas ? En tout cas, ça nous a donné envie d'en savoir plus. Nous avons donc contacté l'auteur du jeu pour lui poser quelques questions. Non, en vrai, l'auteur du jeu nous a contacté et nous en avons profité pour lui soutirer quelques informations !

SFU : Quel genre d'ambiance propose Quantiques ? Est-ce de la hard SF ou est-on plus proche de la fantasy à la Star Wars ?

Mano Quante : L'ambiance va correspondre à l'atmosphère morale et matérielle qui va environner les personnages. Sur le plan moral, pour qu'une histoire soit bonne, il faut que l'ambiance autour de la table puisse être variée et c'est d'autant plus vrai sur une campagne. Cela permet de ne pas tomber dans le piège de la monotonie. D'ailleurs il est rare de voir les joueurs rester sur le même type d'émotion pendant plusieurs heures et encore moins pendant plusieurs semaines ou mois. Quantiques est donc pensé pour que le meneur puisse instaurer son ambiance en fonction de l'histoire qu'il propose en puisant dans la joie, la peur, la surprise, le dégoût, la colère, l'intérêt et l'admiration.

Sur le plan matériel, Quantiques se projette dans un futur cyberpunk et spatial qui suppose que l'humanité colonisera le système solaire. A l'origine les personnages sont issus d'un cadre social choisi qui constitue un premier fil rouge de jeu. Le livre de base en propose cinq : la Maison hiérarque (politique et intrigue), le Stellar-bar, QG de mercenaires (force de frappe et primes alléchantes), le repaire pirate (hors-la-loi et mauvais coups), le vaisseau spatial (transport interplanétaire et commerce), le commissariat central (enquêtes et hiérarchie envahissante). Via leur mode et leur cadre de vie, ils seront amenés vers la trame de fond. Ils seront pris dans la tourmente du fil rouge de l'univers de jeu. Ils découvriront et participeront à une guerre secrète et mystique. Ils devront affronter les Quantiques et leurs serviteurs. En tant qu'êtres à part, vivant dans un monde sombre, ils auront la possibilité de faire pencher la balance pour que l'humanité puisse choisir entre destin et libre arbitre. L'issue de la guerre n'est donc pas encore décidée et les actions des joueurs seront déterminantes.

Pour répondre à ta deuxième question : Hard SF ou fantasy ? S'il y a des bases de technologies futures probables (Tore de stanford, ascenseurs spatiaux, bio-dômes...), je pense que personne ne sait ce qu'il y aura comme technologie en 2399. J'ai donc fait des extrapolations à partir de nos connaissances actuelles. Et aussi pour que ça reste jouable, je n'ai pas poussé trop loin le côté hard SF, tout en y incluant une bonne dose d'inventivité.

 

SFU : Quelles ont été tes principales inspirations pour concevoir ce jeu ?

Mano Quante : Quantiques
aborde le thème des réalités multiples. Suivant les planètes ou même les lieux, les personnages seront confrontés à des dystopies, utopies qui virent au cauchemar, provoquées par des failles dans la trame du réel. Mes inspirations sont multiples, mais si je dois en citer quelques unes, je dirais Babylone 5, Rogue One, Dark City, Matrix, Cyberpunk, Total Recall (celui de 1990) et Dune. En ce qui concerne les dystopies et suivant les lieux je dirais Ilium de Dan Simmons, Gunmm ou même Akira. J'aime aussi beaucoup les sciences, et le jeu évoque de manière saupoudrée mais bien présente l'anthropologie, la physique quantique et l'astronomie.

 

SFU : Je suis meneur à Eclipse Phase (oui, ce n'est pas très original). Qu'est ce que Quantiques peut m'apporter de différent ?

Mano Quante : 
La spécificité du jeu Quantiques – réalité altérée est en rapport directe avec son titre. Ainsi, les personnages ont la capacité de jouer sur les lois qui régissent la physique quantique et ainsi altèrent la réalité. Ils sont également confrontés à des altérations de la trame du réel. Il y a donc un aspect mystique très présent qui n'apparaît pas dans le pitch d'Eclipse Phase. Cet aspect mystique est au coeur du jeu et fait toute sa richesse.

Le système de jeu et l'univers ne font qu'un, le premier servant le second. Les joueurs pourront utiliser du quantum, et piocheront des jetons Schrödinger dans une unique bourse quantique. Ainsi ils ont la possibilité de modifier la réalité et interviennent sur le cours de l'histoire. La dynamique de jeu est radicalement différente de celle d'Eclipse phase. De plus, il y a la possibilité de faire des combats spatiaux où la vitesse et la tactique de groupe font la différence. Pour finir, le livre de base contient des scénarios et le début d'une campagne qui plongeront les joueurs dans l'histoire de Quantiques et permettront au meneur de leur faire découvrir ses secrets.

 

SFU : Tu dis que « Le meneur de jeu peut donc choisir les règles qui lui correspondent, ainsi qu'à ses joueurs. » Concrètement, comment est-ce que ça fonctionne ? Tu as fait une « règle d'or » à la Vampire : la Mascarade ?

Mano Quante :
C'est en effet une règle d'or "à la Vampire" qui propose au meneur "d'user, d'abuser, d'ignorer ou de transformer les règles à son gré". Cependant, contrairement à Vampire : la Mascarade la règle d'or est soutenue et le système de jeu a été pensé en amont pour proposer au meneur des solutions. Il est constitué de règles de base simples et de modules complémentaires indépendants les uns des autres. Ils pourront à l'envie être utilisés en association ou isolément.

La version de base permet d’initier des joueurs débutants, de mettre en avant la narration ou de commencer avec des règles simplifiées. De nouveaux modules pourront ensuite être progressivement introduits comme par exemple la possibilité de faire des jets critiques. Les meneurs et joueurs plus aguerris ou ceux qui préfèrent un système plus tactique pourront eux directement débuter avec les modules complémentaires. Aussi suivant les besoins du moment, les goûts du meneur de jeu et le type de joueurs vous pouvez choisir le système de création qui vous plaît : des pré-tirés, la création “sur le pouce” (qui permet d’intégrer immédiatement, en cours de partie un nouveau joueur), la création simple ou la création de campagne.

Ici la règle d'or est plutôt : choisissez les règles qui vous plaisent, et les règles ont été pensées en ce sens.

 

SFU : Le jeu est proposé en CF sur Gameontabletop. Où en es-tu du travail de conception ? Tu prévois une sortie quand ?

Le jeu se présente sous la forme de trois livres pour plus de maniabilité par tout le groupe et au final une meilleure immersion.

Deux livres Joueurs :
- Livre 1 (Créativité) permet de créer son personnage et de le faire évoluer. (textes et illustrations terminés)
- Livre 2 (Métal et Altérations) contient l'équipement, armes, vaisseaux spatiaux et l'ensemble des pouvoirs. (textes et illustrations terminés)

Un livre Meneur :
- Livre 3 (Les Secrets de Solaris) contient le monde et ses secrets. (Il est fini à 75%)

Il nous reste donc à faire la mise en page et aussi à finaliser les illustrations de ce dernier livre. La sortie est prévue pour l'automne 2019.

 

SFU : « Le jeu de rôle cyberpunk et de science-fiction mais pas seulement ». Tu veux dire qu'il y a plus ? C'est compatible avec la V7 de L'appel de Cthulhu ?

Mano Quante : 
J'adore L'Appel de Cthulhu et le meneur de Quantiques peut effectivement facilement mettre en place des atmosphères angoissantes. Par contre, je dois dire que la compatibilité avec la V7 me semble difficile ;). Quantiques permet d'aborder un large panel d'histoires qui existent déjà en cyber et en SF, mais c'est l'aspect quantique et altération du réel qui fait sa spécificité et donc le "pas seulement".

Un gros programme que voic, n'est ce pas ? Si vous voulez en savoir encore plus, vous pouvez aller consulter la page du financement participatif ICI. Les offres proposées s'étalent de 42 à 89€, et comme à l'acoutumée, de nombreux paliers offrent gratuitement des compléments qui viennent enrichir le jeu (1 bourse quantique et ses jetons Shrödinger, des pré-tirés cartonnés, des blocs de feuilles de personnage, des dés quantiques, des plans, des scénarios, des fiches vaisseaux, une carte de la ville beta solaris + système solaris...).

 

 

Auteur : Vincent L.
Publié le jeudi 7 février 2019 à 14h00

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Pour aller plus loin grâce à nos archives

Articles de 2019 : janvier | février