75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Neuromancien ► Critiques & avis sur le roman

Critiques du staff sur le roman Neuromancien

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • 95

    La critique de Manu B. : Un chef d'oeuvre !

    Neuromancien est un roman d'un auteur exigeant pour lecteurs patients et attentifs au moindre détail. C'est l'une des références du mouvement cyberpunk, à ne pas laisser entre toutes les mains.


    Lire la critique complète de Neuromancien par Manu B.

  • 60

    La critique de David Q. : Prélude à la Matrice

    Nous sommes nombreux à avoir vu le film Matrix avec son univers virtuel/réel si particulier. Seulement peu d'entre nous savent que le film est fortement inspiré de ce roman de William Gibson qu'est le Neuromancien. Edité pour la première fois en 1985, le roman parlait déjà de la Matrice, de Sion et des batailles à coups d'EMPs. C'est donc avec un certain plaisir qu'on aborde ce livre et cet univers plus ou moins connu.
    Ce neuromancien est un roman ancré dans le Cyber Punk à l'environnement bien noir. Tout le monde est plus ou moins drogué, les gens ont perdu tout optimisme et les grosses multinationales ont le pouvoir dans la Matrice. Combats entre IA et humains connectés, la Matrice est une sorte d'Internet modélisé en 3D à l'aspect aussi réel que vous et moi. Le scénario du roman regorge de surprises et de néo-techno-enquête dans un cyber-polar proche d'un Blade Runner. Le style est bon mais difficile à lire si l'on est pas concentré, la confusion étant facile entre réel et virtuel. De plus, chacun ayant des pseudo, doubles-cyber et personnalités cachées, la confusion entre les personnages est alors facile et le roman perd en clareté. C'est finalement un des gros point faibles du livre, le reste étant très bien ficelé et surprenant. Il ne suffit pas d'avoir vu Matrix (ca aide un peu seulement) pour comprendre les aboutissants de l'histoire, réflexion et d'imagination seront utiles pour en comprendre les subtilités. A réserver donc au fan du genre cyber-punk.

Donnez votre avis sur le roman Neuromancien

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (2)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 100
    Gibson nous livre un texte visionnaire commme a pu l'être 1984 de Orwell. Effectivement, c'est un livre difficile d'accès, surtout pour la 'génération Matrix', celle de la télé réalité et du mac do, où tout doit etre facile d'accès et sans saveur, ni réelle profondeur... Celui qui prendra le temps de lire Neuromancien comprendra pourquoi nombre de scientifiques, artistes, informaticiens le considèrent comme une référence incontournable.
    Ce livre a servi, et continue à façonner l'imaginaire du réseau internet tel qu'on le connait aujourd'hui. On peut comparer Neuromancien au film Blade Runner de R.Scott : ce n'est pas tant l'intrigue qui donne son intéret à l'oeuvre, mais le theme en lui-même, son traitement et l'ambiance qui s'en dégage.
    Ne vous y trompez pas, Neuromancien est le livre-culte de toute une génération (une génération où les références ne s'arrétaient pas à Matrix...sic).
    cowboy
    le 12 septembre 2004 08h42
  • 86

    Avec Neuromancien, William Gibson dépeint un univers sombre et cybernétique qui aura marqué la littérature de science fiction. En fait, Neuromancien est à la SF ce que le grand sommeil de Chandler est au roman noir. Un récit dense, sombre et complexe qui
    nécessitera l'implication totale du lecteur pour en saisir les enjeux. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Gibson n'inventa pas le cyberpunk avec Neuromancien. Mais il lui donna ses lettres de noblesse. On reprochera tout de même le complexité parfois
    abusive du roman qui risque d'en lasser plus d'un.
    sybernetyks
    le 29 septembre 2013 10h37

4 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 85 sur 100.