75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Brazil [1985]
 
Brazil >

Brazil - Critiques & Avis

Film réalisé par Terry Gilliam. Royaume-Uni


79

Critiques du staff sur le film Brazil

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • La critique de Gil P. : Passez au guichet chercher votre formulaire

    Futur prometteur, Brazil est une vision incroyable d'un monde à la fois réel et loufoque... Une réussite complète

    90
  • La critique de Christophe B. : Quand le rêve devient un refuge

    Imaginez un monde futuriste décalé tel que l'univers de "1984" peut le représenter, c'est-à-dire une société au top-niveau de l'organisation informatisée et aseptisée, mais dans un décor de début de siècle.
    Terry Gilliam s'est inspiré de l'œuvre d'Orwell en écrivant "Brazil" mais il lui donne un ton totalement personnel. Il ajoute à l'esprit d'Orwell une dimension humoristique dont le livre manquait singulièrement. Car l'arme imparable du réalisateur c'est de réussir à faire rire des situations cauchemardesques de cette société. Un rire jaune, des gags tragiques qui laissent un arrière goût d'indignation.
    Tout comme dans le classique de la littérature anglaise, Gilliam a situé son action sous un régime totalitaire et a pris le parti de nous décrire un petit employé : Sam. Il mène une existence aussi paisible que le permet un monde décadent secoué, à tous moments, par des attentats terroristes sanglants. Sam est un homme modeste, soumis, effacé, qui n'a qu'une ambition : Ne surtout pas en avoir ! Autrement dit, rester pour toujours un tâcheron minable et zélé dans un ministère. Mais ne croyez pas pour autant que Sam soit un idiot, bien au contraire. Il préfère le doux cocon de ses rêves érotiques à la course à la réussite et à l'éternelle jeunesse qui obsède tant ses semblables. Un jour, pourtant, la femme de ses rêves déboule dans sa vie, il commence alors à s'interroger sur le bien-fondé des décisions de ceux qui le gouvernent. Mais les questions ne sont pas de mise dans un univers autoritaire se chargeant de briser l'individu qui remet ses bases en questions. Pour l'homme détruit, il ne reste plus qu'à se réfugier dans le rêve, qui l'entraîne bien loin sur les accents joyeusement ironiques d'une mélodie brésilienne.
    Gilliam nous montre la société écrasante dans une formidable allégorie : l'aspect de la métropole ne vise en fait qu'à rapetisser le citoyen et lui faire encore mieux prendre conscience du dérisoire de son existence en tant qu'individu. C'est dans la forme et dans le surdimensionnement de l'espace architectural qu'on finit par se retrouver fondu dans la masse.
    Gilliam veut croire, que l'homme est naturellement bon, et que l'honnêteté et la justice triomphent toujours. Mais, et c'est là que le bonheur prend un goût amer : à force de ne pas vouloir regarder le monde tel qu'il est, on devient la victime désespérée de ce qu'il est devenu.
    Gilliam rend le monde qu'il dépeint bien plus crédible en l'adaptant à nos phobies modernes. La chirurgie esthétique, la famille étouffante et une technologie incompréhensible ont remplacé Big Brother . Seuls la tristesse et l'isolement sont restés à l'ordre du jour. Loin de nous soulager par des bouffées d'air pur, l'humour qui préside au déroulement du film ne fait qu'accentuer le côté désespéré de "Brazil".
    Des effets spéciaux superbes, des mouvements de caméra et des plans comme on ne sait plus en faire sont aussi de la fête, ce qui ne gâche rien. Ce film est d'une telle intensité visuelle et émotionnelle qu'il en est devenu mythique.

    78
  • La critique de Halpheus : Un film qui laisse songeur... dans tous les sens du terme

    Brazil a de très grandes qualités (beaucoup) et de très gros défauts (un peu). Le scénario bien ficelé est intéressant par sa critique implicite du système politico-économique qui est le nôtre. L'univers de SF est riche et détaillé.
    Malheureusement, certaines scènes souffrent d'un parti pris du réalisateur qui pourra en déranger plus d'un (moi compris). Ce qui devait être de l'art pourra vous paraître du mauvais goût. Il en est ainsi du visage de certains personnages et de quelques décors.
    En outre, sachez que le film est vraiment à prendre au troisième degré... Il faut le savoir avant de le voir, sans quoi vous pourriez être décontenancé par les brusques changements de tonalités de certaines séquences.
    Passez aussi votre chemin si vous n'appréciez pas les fins en queue de poisson. Celle de Brazil en est une mémorable...
    Malgré ses petits défauts, Brazil est indiscutablement un film à voir, ne serait-ce que pour le travail, tant scénaristique que visuel, qui a été effectué. Mais il n'y a pas de secrets. Soit vous adorez, soit vous préférez vous rabattre sur d'autres films du genre. Je ne saurais trop vous conseiller de revoir Dark City, Minority Report, Blade Runner ou l'Armée des 12 Singes (du même Terry Gilliam, en passant). Bien sûr, vous aurez le troisième degré en moins. C'est probablement là que réside l'originalité de Brazil.

    70

Donnez votre avis sur le film Brazil

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (5)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 100

    Terry Gilliam, bien avant le grand "L'armée des 12 singes" nous offre sa vision futuriste et décalée d'une société asceptisée où l'homme se laisse porter par le système ou fini broyer par la terrible machine bureaucratique. Un film qui ne laisse pas indifférent.
    vinz, le 26 février 2004 0318
  • 90

    brazil est un film unique, dans un univers décalé, régit par des lois bureaucratique insoutenables, on évolue a la fois dans un monde onirique et térriblement réel.

    La réflexion y est acerbe et afutée et dépeint notre monde avec une "image" qui nous rappelera tous un moment de notre vie.

    Culte a mes yeux !
    Malluin, le 1er août 2004 1602
  • 70

    Un film de science fiction qui commance sur le ton de la rigolade qui fini en cauchemar.
    Gilliam présente une société soumise au bureaucrate où quelques hommes se perdent leurs réperes et se rebellent. Jusqu'a la fin on croi qu'il y encore de l'espoir dans cette société, mais els dernières images du film nous prouve le contraire et nous laisse avec un véritable traumatisme qui nous fait réfléchir pendant plusieurs semaines.
    Agent 007, le 8 mai 2007 2248
  • 100

    Terry Gilliam est un réalisateur génial à l'imagination débordante. Avec Brazil il nous propose une vision pessimiste du futur où la logique administrative a pris le pas sur l'humanité. Un univers kafkaïen riche et foisonnant dans lequel Gilliam peut libérer toute sa créativité. On s'amuse énormément devant les situations absurdes et l'ambiance décalée de cet univers prophétique. En outre les acteurs s'avèrent formidables et servent parfaitement la parabole de Brazil. Enfin la conclusion tragique tranche avec le délire de Gilliam, renforçant la puissance du récit. Un chef-d'œuvre de la science fiction.
    G7K, le 29 mai 2013 1452
  • 100


    Une fable mythique, magnifiquement réalisée par un Terry Gilliam au top niveau. On se plonge avec délectation dans cette univers kafkaïen où la liberté et le rêve sont purement interdits. L'imagination du génial metteur en scène tourne à plein régime et nous gratifie de séquences mélangeant avec maestria satire sociale et poésie en mouvement. Un indispensable de la SF des années 80.
    G7K, le 19 novembre 2016 0109

8 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 85 sur 100.