75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Tau
Tau >

Critique du Film : Tau

Avis critique rédigé par Vincent L. le mercredi 11 juillet 2018 à 1600

Idiocratie...

Un génie égocentrique un peu malade dans sa tête, une jeune fille retenue prisonnière dans une maison high-tech, une intelligence artificielle surpuissante contrôlant tous les aspects de la demeure, des expériences bizarres, voilà le programme que propose Tau, nouvelle production Netflix et premier film du responsable des effets visuels de nombreux films du Marvel Cinematic Universe. Sur le papier, ce genre de programme n'est jamais synonymes de grande révolution, mais permet assez souvent de passer un bon moment devant un petit thriller bien troussé.

Le début de Tau démontre un certain soin esthétique dans la mise en scène, ainsi qu'une volonté assez claire de faire privilégier l'efficacité formelle. La mise en place est famélique, mais on est tout de suite mis dans le bain avec un kidnapping rapide et un réveil en prison aux côtés d'autres prisonniers. Pendant un petit quart d'heure, le film tient donc ses petites promesses. Mais, très vite, les choses partent en sucette, et Tau se dévoile dans tout ce qu'il peut avoir de plus médiocre : une série B vite torchée, mal écrite, pas très bien interprétée et proche de l'encéphalogramme plat en terme de suspens.

Le problème de placer au coeur du scénario deux personnages présentés comme des génies, c'est qu'on attend d'eux qu'ils agissent de façon intelligente, et certainement pas comme le premier marseillais à Cancún venu. Admettons que le méchant agisse n'importe comme parce qu'il sous-estime sa prisonnière (mais vraiment, admettons, en faisant un gros effort, parce qu'il lui donne quand même tous les éléments pour s'enfuir sereinement), mais l'héroïne, ce n'est juste pas possible. La première gourdasse venue aurait des actions et des réactions beaucoup fûté que ça ! Clairement, impossible d'avoir de l'empathie pour ce personnage qu'on ne connaît pas et qui se comporte n'importe comment.

Pour le reste, le film enchaîne ses péripéties à bon rythme, suffisamment pour ne pas être trop ennuyeux. C'est souvent grossier, mais à défaut de pouvoir suivre une histoire intéressante, on se contente du peu que l'on a. Et puis, ça ne dure que quatre-vingt dix minutes... Visuellement, les limites du budget se sentent à chaque instant, mais Federico D'Alessandro fait tout son possible que ça ne paraisse pas trop cheap à l'image (quitte à recycler des trucs tout droit sortis de Docteur Strange, ou d'y aller à fond sur l'éclairage néon). Le résultat final n'est donc visuellement pas trop dégueulasse...

La conclusion de

En dépit de son pitch prometteur, Tau est une déception. Pas une catastrophe, pas un nanar, non, juste un film désespérement moyen, pas ennuyeux, mais jamais passionnant non plus. Bref, un long-métrage tout à fait dispensable...

Que faut-il en retenir ?

  • Un rythme correctement maîtrisé,
  • Un emballage soigné.

Que faut-il oublier ?

  • Une tension qui ne prend jamais,
  • Un scénario aussi creux que mal écrit,
  • Deux personnages principaux à baffer,
  • Des comédiens exécrables.

Acheter Tau en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tau sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+