75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : La Petite Mort
La Petite Mort >

Critique de la Bande Dessinée : La Petite Mort

Avis critique rédigé par Richard B. le mercredi 23 octobre 2013 à 1736

Vivre son quotidien avec la mort.

Davy Mourier est un touche-à-tout, il est acteur, présentateur, directeur artistique (chez Kaze), scénariste et même dessinateur. Et si le nom ne vous dit peut-être rien, vous avez pourtant certainement déjà vu sa trombine sur Nolife, sur Gong - un de ses one-man show - ou même sur une potentielle vidéo du web. Davy Mourier est partout, et avec « La petite mort » il ne fait que revenir à un média qu'il avait déjà abordé via son blog Badstrip ou sur papier. En effet, en 2009, il sortait sa première bande dessinée aux éditions Adalie via deux histoires : Il était une fois une fille que j'ai rencontrée deux fois et Maman, papa, une maladie et moi.

La petite mort, c'est un enfant si spécial qu'il aurait très bien pu sortir de l'imagination d'un Tim Burton. Bien qu'étant déjà physiquement bien marquée, La petite mort va quotidiennement à l'école, fréquentant ainsi le commun des mortels. Vivant les traquas du quotidien, comme tout autre enfant, il est quelque peu mis de côté, voire évité par les autres. Il faut dire que ce jeune « garçon ? » va devoir reprendre plus tard le job de papa qui consiste à jouer la faucheuse et accompagner les gens dans la mort. Situation qui peut mettre en effet fortement mal à l’aise. Pour autant, La petite mort n'est pas très enthousiaste face à cette destinée, d'autant qu'il aurait bien aimé être fleuriste et que la seule personne qu'il apprécie pourrait très bientôt mourir d'une leucémie.

La petite mort

Même si la petite mort est un ouvrage plaisant à lire pour tous et qu’il exploite des références plus aptes à parler à un trentenaire qu'à la nouvelle génération (Mc Clane, Star wars...), le premier lectorat visé est bien celui des plus jeunes. Écrit et illustré volontairement dans un ton enfantin, Davy Mourier joue habilement avec l'humour noir et l'émotion pour parler de la mort ou encore des autres préoccupations que les enfants peuvent rencontrer au quotidien. Certes, on peut parfois reprocher à l'auteur de partir dans tous les sens, mais pour autant on retrouvera un certain ordre dans le chaos. Les phases coloriages ou cahier de souvenir permettent ainsi de remonter différentes époques de la petite mort cela même si, du coup, cela apporte un petit côté magazine jeunesse, plus que bande dessinée proprement dite.

À l'égale d'un Gaston Lagaffe, d'un Boule et Bill et bien d'autres encore, l'album est constitué d'une multitude de petits sketches qui feront plus ou moins mouche selon son âge et son caractère. Le tout doit pour autant se lire dans un certain ordre, car malgré la multitude d'histoires il y a derrière des rapports entre les personnages qui murissent.

La petite mort

Visuellement, comme déjà plus ou moins évoqué plus haut, nous sommes dans un graphisme très simplet, souvent en noir & blanc nuancé de gris avec de temps à autre des touches de couleurs – souvent primaires – qui viendront égayer l'ensemble. L'essentiel est que le dessin dégage l'émotion nécessaire et semble être parfaitement adapté au récit. À noter que, visuellement et narrativement, on est particulièrement attiré par les huit pages contant les aventures de Buzz Aldrin qui aurait presque mérité un one -shot à lui seul.

Pour le reste, les fans d'Alexandre Astier seront heureux de trouver une préface de ce dernier.

La conclusion de

La petite mort de par son format, son sujet, sa construction se présente comme le cadeau idéal qu'on pourrait faire à quelqu'un. La couverture est classieuse, le sujet bon enfant, et les thématiques abordées pourront même parfois être intéressantes pour les plus jeunes.

Acheter La Petite Mort en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Petite Mort sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+