75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Les marches carmines >

Critique de la Bande Dessinée : Les marches carmines

Avis critique rédigé par Nicolas L. le dimanche 24 juin 2012 à 16:55

Magie contre vapeur

Dans les Marches Carmines, la paix fragile établie entre l’Empire et les clans nordiques est mis en péril quand un corps expéditionnaire, dirigé par un mercenaire, le rider Sian Loriel, arrive sur les lieux d’un massacre, présentant tous les stigmates d’un raid barbare. Ne pouvant laisser cet acte ignoble impuni sous peine de voir sa légitimité remise en cause, Joshua, tuteur du jeune prince Lorek, charge Sian de l’organisation d’une expédition punitive en territoire nordique…

Intrigues politiques et aventures épiques sont au programme des Marches Carmines, premier volet d’un diptyque mêlant éléments steampunks et heroic fantasy. Scénarisé par Benoît Attinost (un auteur bien connu des rôlistes), ce premier opus de Sian Loriel nous plonge dans un univers qui évoque plus particulièrement celui de la gamme de jeu de rôle (et de figurines) à succès Les royaumes d’acier. L’art de la vapeur y côtoie celui de la magie, et ne fait pas toujours bon ménage, Benoit Attinost exploitant un élément narratif bien connu : l’affrontement entre les défenseurs des vieilles coutumes et les partisans de l’industrialisation.

Malgré un trait parfois maladroit, des rendus brouillons (surtout lors de la reconstitution des scènes de bataille) et des transitions trop abruptes gênant un peu la compréhension, cet album se révèle de lecture très agréable, le style de Mauro De Luca se mariant assez bien à l’ambiance un peu chaotique d’un récit au rythme bien soutenu. On se surprend ainsi à s’attacher au personnage principal, homme d’action plongé dans un environnement un peu trop subtil pour lui, tout comme aux seconds rôles, comme Cass, son huileux (sa mécanicienne) et  Sigrid, chamane nordique et alliée de circonstance. Au final, même si l’on peut ne pas être totalement convaincu par ce premier tome, nombre de satisfactions suffisent à attendre avec curiosité la suite des évènements.

65

Si vous aimez l’uchronie steampunk, nul doute que ce premier tome de Sian Loriel est apte à vous intéresser. En effet, malgré quelques défauts (à la fois dans le trait et dans le découpage), l’œuvre de Benoit Attinost et Mauro de Luca se laisse très facilement lire. Un récit aventureux, mêlant actions et conspirations, qui s’appuie sur des personnages intéressants. Divertissant.

Critique de publiée le 24 juin 2012.

Que faut-il en retenir ?

  • Un récit agréable à lire
  • Des personnages attachants
  • Combats épiques et conspiration

Que faut-il oublier ?

  • Un découpage parfois abrupt
  • Un trait perfectible

Acheter Les marches carmines en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les marches carmines sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !