75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Le défi de Musclor
Le défi de Musclor >

Critique du Jeu de société : Le défi de Musclor

Avis critique rédigé par Amaury L. le samedi 20 août 2011 à 1042

Un défi musclé...

Skeletor, le méchant se planque dans son château. Heureusement, Muslor et son tigre de combat Kringer veille au grain. Avec ses amis, il vont défier ce sorcier maléfique pour que le monde d'Eternia vive enfin en paix.

Matériel sans trop de défi...

Beaucoup de carton dont un écran presque inutile symbolisant la façade du château des Ombres constitue le matériel de ce défi. En gros, il n'y a que les deux dés qui ne sont pas en carton. Tout le reste, plateau, figurines, pions divers se compose de ce matériau. Il faut avouer que le plateau avec son écran demeure d'un bel effet visuel.

Les dés qui roulent...

L'objectif est de battre en duel le terrible Skeletor, retranché dans sa citadelle. Le jeu se déroule en trois parties, on récupère des jetons Armes disséminés sur les différents chemins. Pour avancer, on jette deux dés et on conserve un des deux résultats. Si sur la case d'arrivée, il y une arme, on peut la prendre (sauf si on la possède déjà). Ensuite, on franchit le ravin (un jet de dé détermine la réussite ou l'échec), on traverse les couloirs du château de Skeletor. On progresse de 1, 2 ou 3 cases mais les risques de tirer une carte Mésaventure grandit plus on avance vite. Les résolutions font appel aux dés. Enfin, dès qu'on pénètre dans la salle du trône où se trouve Skeletor, on livre un duel. On lance les deux dés plus le nombre d'armes devant le joueur pour obtenir son score, Skeletor se contente uniquement des cubes numérotés. Le plus fort total l'emporte et si jamais Skeletor se prend trois baffes, le joueur gagne. Sinon, retour à la case Pont-levis du château.

N'amassent pas une mousse de grande qualité.

Le défi de Musclor est un jeu de Dan Glimme, auteur de Dungeonquest (bientôt réédité en français), et une curiosité nostalgique s'empare des trentenaires bercés par les aventures du Crâne ancestral.

Après un début de partie agréable pour un jeu de parcours, on s'énerve sur la répétitivité de la phase Progression vers la salle du trône. Comme on tire une carte Mésaventure en cas de dés défavorable, et que la résolution de celles-ci passent aussi par des jets de dés positifs, le hasard devient très (beaucoup trop) important. Il existe vingt cartes Mésaventure et il n'est pas rare de faire tourner le paquet deux ou trois fois complètement avant de vaincre Skeletor. On commence à s'impatienter et trouver la durée du jeu excessive pour le plaisir éprouvé, une heure à avancer d'une à trois cases vers Skeletor ne provoque pas des frissons ludiques impérissables. Même le duel contre Skeletor se résume à de simples lancers de dé, sans une once de stratégie. Le défi de Musclor date d'une époque révolue (et encore, ce n'est pas sûr), où il suffisait de croiser un jeu de parcours avec quelques cartes pour satisfaire les jeunes joueurs.

Avec quelques aménagements, Le défi de Musclor demeure un honnête jeu de parcours, mais avec les règles proposées, il ressemble malheureusement à un culturiste dégonflé.

Variante Scifi universe :

- pas de limite dans la récupération des armes

- quand le paquet Mésaventure est épuisé, on ne le mélange pas de nouveau. Tous les joueurs progressent de 1 à 3 cases librement.

- quand on combat Skeletor, une défaite élimine le joueur (il ne peut plus gagner). Skeletor peut donc gagner contre Musclor et ses amis.

Avec ses aménagements, une partie ne dépasse pas les trente minutes, même à quatre joueurs.

La conclusion de

Le défi de Musclor manque de muscles face à la concurrence actuelle et seulement quelques nostalgiques trentenaires, voulant partager quelques moments de leur jeunesse avec leur enfants, trouveront du réconfort auprès de ce défi très hasardeux, trop long si on opte pas pour les aménagements décrits ci-dessus. Un Musclor qui ne chauffe pas l'ambiance !

Que faut-il en retenir ?

  • La nostalgie.

Que faut-il oublier ?

  • Trop de jets de dés.
  • Trop long (60 minutes).

Acheter Le défi de Musclor en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le défi de Musclor sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Maîtres de l'Univers

En savoir plus sur l'oeuvre Les Maîtres de l'Univers