75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : CLEER
CLEER >

Critique du Roman : CLEER

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 18 juillet 2010 à 2014

Business dating avec l'angoisse

"Laissez-moi vous rappeler que nous sommes à la recherche de profils atypiques. Je connais votre goût pour l'excellence, je sais comment vous choisissez chacun de vos collaborateurs et je n'entends pas revenir sur des procédures parfaitement fonctionnelles.
Pendant quelques semaines, je veux ouvrir un créneau, une porte particulière que ne pourront emprunter que ceux qui la verront. Ceux qui la passeront devront convenir en tout point aux exigences du Groupe. Ils devront être parfaits..."


CLEER. Be yourself. C'est l'Entreprise de l'excellence, un Groupe qui, par l'acquisition et le rachat de petites entités à travers le monde, est devenu un conglomérat, une grosse machine dont l'image même est synonyme de réussite. Mais pour garantir cette excellence, au siège social, une entité est entièrement dédiée à résoudre les éventuels problèmes qui peuvent mettre en danger l'image de la marque CLEER: Cohésion Interne. Ce service abrite la crème de la crème des consultants rompus à la résolution de problèmes dans un temps limité. Vinh Tran et Charlotte Audiberti viennent juste d'être recrutés dans ce service...

Laurent Kloetzer (lisez L. L. Kloetzer pour Laura et Laurent) est ingénieur, docteur en psychologie et consultant. Il a travaillé dans une multinationale dont les bureaux se répartissent aux quatre coins du monde, en passant par Paris et Ho-Chi-Minh. Ses premiers romans avaient en majorité pour toile de fond les univers de fantasy, dont le premier (mémoires vagabondes en 1998) a reçu le prix Julia Verlanger. Ont suivi La Voie du Cygne, Réminiscences 2012 (recueil de nouvelles SF) et Le royaume blessé. Egalement publié aux éditions Denoël, CLEER est un virage à π rad, une incursion dans la SF d'anticipation, largement inspirée par l'expérience personnelle de l'auteur français. Notez que vous avez pu en lire une partie dans le Bifrost n°48: Tea, coffee, me ?

En guise d'amuse bouche, le roman introduit le recrutement des deux personnages qui, on le saura plus tard, deviendront centraux non seulement dans l'intrigue, mais aussi dans CLEER. Dès les premières pages, ça sent le vrai, le vécu. On le ressent aux questions un peu tordues qu'on peut entendre dans certains cabinets de recrutements de cadres. Il faut trouver la perle rare, et vite. Pas le temps pour le candidat de tergiverser.
Puis vient le temps des premières missions, la capacité d'adaptation rapide, le temps de prouver que vous avez été recruté pour de bonnes raisons. Pas le droit à l'échec. De l'implication, du temps uniquement consacré à l'Entreprise. Pas de vie personnelle, pas la possibilité de planifier quoi que ce soit. De toute façon, vous êtes engagé pour une mission, donc pas d'horaires, pas de WE tranquille. Il faut être toujours joignable et être à quelques heures du lieu de travail. Au cas où.
Ensuite vient le temps où vous avez prouvé votre valeur mais que vous souhaitez passer au stade supérieur, prendre du galon. Les promotions peuvent aller vite si vous savez faire la cour aux supérieurs. Savoir passer au-dessus de la hiérarchie si nécessaire. Profiter du turnover pour grimper. Le provoquer si possible.

Mais tout cela serait vain si les L. L. Kloetzer ne comptaient sur des héros aux personnalités fortes. Ou plutôt un duo complémentaire sur la base du rationnel/irrationnel (à la limite du Scully/Mulder sans les ET). Ces deux là sont dans chacune des cinq nouvelles/aventures l'équipe idéale pour résoudre chacun des problèmes. Pas sûr que l'auteur apprécie, mais les enquêtes sont maîtrisées et décortiquées, comme R. Daneel savait le faire, par le couple phare de C. I. (Tiens, tiens, très proche de C. S., Circonstances Spéciales..). Sur la forme, l'auteur ne s'embarrasse pas avec des phrases au style Ballardien (Pour la référence à Ballard et sa Forêt de cristal, il faudra attendre la toute dernière partie), il veut du rythme, des phrases optimisées (comme Vinh et Charlotte). Ce qui ne l'empêche pas quelques envolées oniriques du plus bel effet. Il souffle le chaud et le froid, alterne périodes frénétiques et moments prolongés, aménageant même quelques instants pour l'émotion.

Voilà, CLEER est un excellent roman sous tout rapport.

La conclusion de

Laura et Laurent Kloetzer livrent avec CLEER une oeuvre atypique, comme ses personnages, un techno-thriller de premier plan, en phase avec le monde d'aujourd'hui et déjà de demain. Le monde de l'entreprise hyper technologique est ici dépeint avec une acuité et un réalisme rarement égalé. 
Une excellente lecture pour cet automne.

Acheter CLEER en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de CLEER sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+