75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Jakabok : Le démon de Gutenberg >

Critique du Roman : Jakabok : Le démon de Gutenberg

Avis critique rédigé par Nicolas W. le mardi 26 janvier 2010 à 22:16

Brûlez ce livre qu'il disait...

"Je ne perdis ni mon souffle ni mon temps à tenter de le ramener à la raison. Je devais sortir de la maison et fuir dans les rues obscures de notre quartier, ce secteur qui portait le nom de Neuvième Cercle. Les pires damnés de l'humanité - ces âmes que ni la subornation ni les coups ne pouvaient faire fléchir - vivaient par leurs propres moyens dans ses terrains vagues infestés de vermine."

Hum...

Qui êtes-vous ?

Quoi ? Que dites-vous ? Un internaute ?

Etrange dénomination que voilà. Bon et alors ? Vous n'avez rien d'autre à faire que de venir me déranger ? Oh je comprends...Votre vie est si pathétique et si vide que vous n'avez rien de mieux à faire...Pourtant, il en existe un paquet de ces choses...Désossez un nourrisson ou prendre un bon bain de sang! Bon puisque vous êtes toujours là, autant faire avec et s'amuser n'est-ce-pas ? Parlons donc des dernières nouveautés qui parcourent ce fleuve numérique... Mais attendez une minute ! C'est pour cela que vous êtes-là, c'est pour ce livre ! Je vous y reconnais bien là ! Avec un titre comme Jakabok : Le démon de Gutenberg, vous ne pouviez vous empêcher de farfouiller à son propos ! N'essayez pas de me faire croire que  vous voulez juste avoir des précisions sur le premier livre que publie Denoël Lunes D'encre en cette année 2010, non je ne vous crois pas! Vous venez juste assouvir votre curiosité...

Bien sûr je vous l'accorde, avec Clive Barker derrière la plume du dit ouvrage, et depuis le temps que cet être démoniaque n'a pas noircit des pages...presque 7 ans d'absence dans votre contrée...c'est légitime. Que dis-je, c'est logique! Pourtant, il est capable du pire (Cabale) et du meilleur (Livre de Sang)...Donc vous venez prendre la température...Pauvre idiot...après tout vous êtes humain...

Jouons donc à votre petit jeu aussi futile que dangereux ! Ce livre que vous convoitez est en fait le journal intime d'un démon du nom de Jakabok comme son titre l'indique. Habitant du neuvième cercle de l'enfer, il a décidé un beau jour de partir comme ça...Oui Oui ! Bon... Il a décidé de s'enfuir devant son père, le vieux Gatmuss, après que celui-ci l'ai fait rôtir dans un four et donc brûlé presque entièrement. Pris au piège dans un filet venant du monde d'en haut, il s'en est donc allé parcourir votre monde dérangé.

Voilà, heureux ? Allez ennuyer quelqu'un d'autre, cela vaudra mieux pour vous.

Que voulez-vous de plus ?

Une critique? Une visite guidée de l'Enfer ? Pourquoi pas une nouvelle garde-robe tant qu'on y est, ce ne serait pas du luxe pour vous...

Bon vous voulez savoir ce que je pense de l'ouvrage écrit par ce diablotin minable ? Soit, allons-y !

Vous connaissez un peu Clive Barker, vous pensez bien que son petit démon de compagnie n'est pas un démon banal, très loin de là! Il va passer le plus clair de son temps à vous enquiquiner et vous interpeller directement sous prétexte que vous consultez son journal...Et c'est férocement efficace comme procédé, il vous fera vraiment vous sentir très proche de lui...Un peu comme vous et moi en ce moment sauf que de mon côté je n'ai pas vraiment beaucoup d'envie de vous tenir compagnie. Après un court voyage dans le monde d'En-Bas, assez drôle au demeurant, vous aurez droit dans les 100 premières pages à quelques bouts de ses pérégrinations dans le monde d'En-Haut, son contact avec votre peuple et sa rencontre avec Quitoon. Un drôle de diable celui-là, mystérieux autant que séduisant. Son charisme n'y est pas vraiment étranger...On sent rapidement l'ambigüité des relations entre les deux partenaires...C'est une habitude chez Clive d'ailleurs. Toutes ces choses hérétiques, ces sodomites et leur acoquinement . Toujours décrit avec autant de dextérité pour sembler comme allant de soi et instillant une touche personnelle supplémentaire.

Alors je vais tout de même vous dire que ces premières pages sont assez étranges! Une façon hautaine de faire l'étalage de sa maitrise littéraire indubitable mais le problème c'est qu'il s'agit surtout d'un collage de mésaventures, aussi fortes et impressionnantes qu'elles soient...Ne commencez pas déjà à geindre ! Non votre petit objet de convoitise n'est pas une sombre nullité, puisque c'est très bien raconté...pour un démon...Et que vous aurez droit à votre petite histoire sur le reste du roman. Il restera bien entendu les sempiternelles apitoiements de Jakabok pour vous inciter à vous débarrassez de ce livre. Comme à ses habitudes, il va vous confier ses états d'âmes...Un bien étrange démon que celui-ci, la Damnation m'en soit témoin ! Bien trop humain à mon goût parfois, comment croire à des sentiments si nobles que la compassion pour un démon ? Balivernes,  je vous l'affirme !

A bien y réfléchir, l'ensemble se tient mais il aurait pu être plus convaincant ce petit enquiquineur. Soyez sans craintes, toutes vos préoccupations de mortels seront dans ces pages. D'amour, il sera beaucoup question, sous une forme plus ou moins singulière mais tout à fait à même de vous captiver. C'est aussi de l'Eglise qu'il est question. Vous savez cette institution aussi inutile qu'abjecte ? Eh bien Barker semble être de cet avis si vous ne l'êtes pas. Croyez-moi sur parole quand je vous dit que son style parfaitement maîtrisé vous transportera assez pour vous faire douter de votre foi ! Troublantes révélations en perspective...

Oh non ! Ne vous attendez pas à ce que je vous raconte tout ! Vous me prenez pour un copiste qui n'a que ça à faire ? Après tout, si vous avez passé outre l'interpellation première du livre, vous êtes bien assez mûr pour entreprendre le voyage par vous-mêmes. Alors bon vent l'humain !!

"Faut-il s'étonner que je sois las de mon existence ? Que je souhaite la voir emportée à son tour par les flammes ? Vous désireriez la même chose, si vous étiez à ma place. Alors, je vous en conjure, brûlez ce livre. Faites-le par compassion si vous avez un cœur, ou parce que vous partagez ma colère si vous n'en avez pas. Rien ne pourrait me sauver. Je suis une cause perdue, un individu condamné à rester éternellement captif dans ces pages. Alors achevez-moi."

Que faut-il en retenir ?

  • Le style de l'auteur
  • La forme du roman
  • L'imagination débordante
  • Le parcours de Jakabok
  • Jakabok et Quitoon
  • Les réfléxions sur l'Eglise

Que faut-il oublier ?

  • Première moitié décousue
  • Un démon parfois trop humain
81

Encore là !!!! Mais vous êtes impossible ? Vous voulez savoir pourquoi je ne vous conseille pas de brûler moi aussi ce livre ? Pourquoi je semble en faire même parfois l'éloge derrière mes quelques remontrances ? Alors vous êtes bien plus intelligent que le commun de votre espèce. Laissez-moi vous redire que si vous aimez tant l'horrible, le fantastique et toutes ces histoires d'anges et de démons comme le reste de vos congénères, lancez-vous ! Après tout, l'aventure est à vos risques et périls, pas aux miens. Vous êtes prévenus dès le départ que vous embarquez avec un démon. De toute façon, très cher "internaute", votre serviteur ici présent n'est pas non plus un ange...

Critique de publiée le 26 janvier 2010.

Suis nous sur facebook !

Notre critique vous a convaincu ? Pourquoi ne pas l'acheter ?

Nous vous proposons de comparer les prix de ce produit sur différents sites d'achats en ligne dans lesquels vous pouvez avoir confiance. Constituez votre panier grâce aux liens suivants qui vous proposerons différentes éditions ou des produits similaires.

Trouver ce produit sur Fnac.com Trouver ce produit sur Amazon.fr