75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Jakabok : Le démon de Gutenberg >

Critique du Roman : Jakabok : Le démon de Gutenberg

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 14 mars 2010 à 22:33

Démon, vous avez dit démon ?

"Brûlez ce livre.
Allez. Hâtez-vous, tant qu'il en est encore temps. Brûlez-le. Ne lisez pas un mot de plus. M'avez-vous entendu ? Pas. Un. Mot !
Qu'attendez-vous ? Ce n'est tout de même pas la mer à boire !..."


Jakabok Botch est un démon et ce livre est son histoire. Et pourtant, il n'est pas prudent de le lire. C'est Botch qui vous l'écrit.
Tout commence alors que ce petit démon était jeune, lorsque, dans la demeure familiale, il était souvent le souffre douleur de son père, un démon violent. Comment, lui, Jakobok l'érudit, lui l'écrivain en herbe, peut-il continuer à vivre dans l'attente d'une rouste de son père ? Le destin va se charger de l'extraire du cocon familial mais au prix de cicatrices aussi bien physiques que morales...

Paru en 2007 outre Manche, Jakabok : Le démon de Gutenberg, publié en France en ce mois de janvier 2010 dans la collection Lunes d'encre éditions Denoël (Mister B. Gone en VO) intervenait après trois années de silence (Days of Magic, Nights of War, série Abarat). L'absence de l'auteur était-elle due à un manque d'inspiration ou faisait-il une pause pour se consacrer à d'autres projets, toujours est-il qu'il a depuis écrit une novella (Circus en 2009), et qu'il a deux textes à paraître (the painter, the creature ans the father en 2010, the scarlet gospel en 2011).
Si ce roman lui a rendu le goût de l'écriture, on se demandait s'il allait être capable de nous concocter une histoire à la hauteur de Livre de Sang, Imajica et autre Cabale. Les amateurs pourraient être surpris, voire déçus.

S'il y a une chose qui est difficile à maîtriser dans la littérature de l'imaginaire, c'est l'humour, le comique, le deuxième degré, appelez ça comme vous voudrez. Le lectorat est assez exigeant.
Et s'il y a une chose qui n'est pas réussi dans Jakabok, c'est le procédé de répétition de la phrase "brûlez ce livre", quelque soit sa forme. Il doit apparaître une bonne cinquantaine (centaine ?) de fois dans quelques deux cents vingt pages. Une trentaine apparaît dans les vingt premières pages. 
Agaçant à la longue.
Lourdingue. 
En guise de mise en bouche, c'est un peu piquant. D'autant que le lecteur n'y voit un procédé humoristique qu'après que le narrateur a commencé à nous expliquer l'histoire de son enfance triste et dramatique. Ce n'est qu'après qu'il comprend que tout ou presque ce qui suit est du second degré. Ce démon a vécu un enfer.
L'ambiguïté réside pourtant tout au long du roman si bien que le personnage de Jakabok s'apparente successivement à Hellboy et à Cosette. Ce qui n'est pas incompatible. Tout le monde sait qu'Hellboy et Cosette font pitié.

Tout n'est cependant pas décevant dans ce roman. Malgré ces répétitions à outrance, la construction bancale et décousue - peut-être voulue, qui sait, puisque c'est un démon (dont le père a un cerveau plus petit que l'un de ses testicules, dixit Jakabok) qui raconte sa vie -, le roman trouvera quand même un public avide de descriptions gores. Clive Barker s'est forgé une réputation qu'il entend bien honorer.

Ajoutons également que la fin aurait été spécialement réussie si la chute avait bénéficié d'un plus long développement. Un tout petit plus long le combat, un truc apocalyptique à la Zelazny, par exemple.

60

Le lecteur ne sait sur quel pied danser. Le roman a de bons côtés (descriptions sanglantes, final, une lecture facile et fluide) mais il pêche particulièrement dans la forme et la construction, ce qui peut rapidement irriter le lecteur... 

Critique de publiée le 14 mars 2010.

Acheter Jakabok : Le démon de Gutenberg en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Jakabok : Le démon de Gutenberg sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !