75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Rêves atomiques
Rêves atomiques >

Critique de la Bande Dessinée : Rêves atomiques

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 25 janvier 2010 à 0813

La fugitive

Désormais en cavale, Julie et Dillon essaient de découvrir comment tout cela a bien pu commencer. Comment Julie en est arrivée à porter sur elle cette plaque de métal lui conférant un pouvoir destructeur et comment l'amie de Dillon, Annie, en est venue à disparaître ? Du côté de la sécurité nationale, tout est organisé pour parvenir à retrouver le couple. Mais, ce que les autorités ne savent pas encore, c'est qu'un être malveillant possède les mêmes capacités que Julie.

Après un premier tome très divertissant – plus axé sur les personnages que sur l’action - cette suite continue sur la même lancée, avec une affaire du style "Le fugitif" où une femme, sans vraiment d'idées préconçues et cherchant juste à faire efficacement son job, traque ses proies, de lieu en lieu, pendant que celles-ci essaient de découvrir la vérité. Cependant, si l'on se retrouve bien dans un mixte d’éléments déjà vus - avec pouvoirs destructeurs, traque du gouvernement, grand méchant tuant sans trop se prendre la tête -, force est d’admettre que Terry Moore mène plutôt bien l’intrigue… du moins assez pour que le lecteur reste accroché au récit et que, arrivé à la dernière page, il veuille à tout prix connaître la suite. Cette intérêt est généré en grande partie par un duo de personnages attachant et deux autres présentant des profils encore bien mystérieux.

Visuellement, l'auteur possède un trait précis et, du fait que celui-ci ne possède pas de couleurs et des tramages réduit au minimum (les applets noir et blanc occupent 98% de la bande dessinée), cela amène une très bonne visibilité des cases illustrées et surtout une évidence dans la qualité du trait de Terry Moore. On remarquera que l'auteur aime à faire passer les émotions et il n'hésite pas à utiliser plusieurs cases pour que tout ce que les personnages éprouvent soit transmis aux lecteurs. Terry Moore prend le temps de communiquer par son dessin, et au final ce n'est pas désagréable puisque le titre est constitué d'un bon nombre de pages (une centaine), ce qui ne donne pas l'impression d'être lésé.

La conclusion de

"Echo Tome 2 : Rêves Atomiques" est une série attachante et entrainante et, pour ne rien gâcher, très bien illustrée. Entre le fugitif, X-files et les X-men, l'œuvre de Terry Moore a tout pour séduire. Désormais, il reste à espérer que la qualité perdurera sur toute la longueur de la série.

Acheter Rêves atomiques en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Rêves atomiques sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Echo

En savoir plus sur l'oeuvre Echo