75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
IT! The Terror from Beyond Space >

Critique du Film : IT! The Terror from Beyond Space

Avis critique rédigé par Nicolas L. le dimanche 17 janvier 2010 à 18:16

Monstrous Casimir From Mars

1973. Sans nouvelle d’un premier vol d’exploration dirigé par le capitaine Carruthers, la Terre envoie sur Mars une expédition de secours. Arrivés sur les lieux, les astronautes découvrent que le seul survivant est l’officier commandant la première fusée. Soupçonné de meurtre, Carruthers embarque sur le vaisseau, qui prend illico le chemin du retour. L’équipage est loin de se douter que le naufragé de Mars n’est pas le seul passager supplémentaire…

Le regretté Dan Dan O'Bannon avait souvent déclaré à qui voulait bien l’entendre que sa principale inspiration lors de l’écriture du scénario d’Alien était La planète des vampires, ce petit bijou de SF kitch réalisée en 1965 par Mario Bava. Etrangement, je n’ai pas souvenir qu’il ait cité une seul fois ce It ! The Terror From  Beyond Space. Et j’en suis vraiment surpris, tant le récit mis en image par Edward L Cahn est riche en similitudes avec celui narrant les malheurs de l’équipage du Nostromo.

Il faut peut-être chercher la raison dans la mauvaise réputation du cinéaste. Réalisateur de série B rarement réussies, Edward L. Cahn est plus connu pour sa boulimie cinéphage (plus de cent long métrages produits en une trentaine d’années) et pour avoir offert aux amateurs de nanars quelques perles riches en jolies pin-up (Voodoo Woman, The She Creature, Invisible Invaders) que pour la qualité de ses œuvres. Cependant, ce n’est pas vraiment lui faire honneur, ni justice, de le passer au pilori sans autre jugement car c’est oublier qu’à travers une filmographie médiocre, Eward  L. Cahn a  parfois réussi à mettre en forme quelques œuvres intéressantes, notamment pour le compte de producteurs un peu plus exigeants, comme Robert E. Kent (La belle et la bête, Cage of Evil). Et c’est d’ailleurs sous la tutelle de ce célèbre scénariste-producteur qu’Edward L. Cahn a réalisé It ! The Terror From Beyond Space… un métrage qui est hélas à moitié raté.

Comme je le disais plus haut, le scénario de It ! The Terror From Beyond Space est assez similaire à celui d’Alien. Une expédition de secours ramène involontairement à bord de son vaisseau un organisme extra-terrestre belliqueux, lequel va éliminer, un à un, les membres de l’équipage. L’on a même droit à la séquence des conduits d’aération, de la lutte au lance-flamme (ici, il s’agit d’un fer à souder) et l’élimination de l’alien par une ouverture du sas extérieur de la fusée (le monstre n’est pas expulsé de l’astronef mais meurt asphyxié). Bref, on a un peu l’impression de se retrouver devant une version vintage et fauchée du chef d’œuvre absolu de la science fiction horrifique.

Par contre, l’ambiance n’est pas vraiment identique à celle du film de Ridley Scott (contrairement à celui de Mario Bava, qui dégage la même atmosphère glauque). La faute à des décors et des éclairages qui n’évoquent à aucun moment le fait que l’histoire se déroule dans un vaisseau spatial en voyage intersidéral.  En effet, s’il n’y avait ces quelques plans de coupe montrant une fusée dessinée sur un fond étoilé et la brève sortie (en milieu de métrage) de deux astronautes sur le cockpit du vaisseau, on pourrait croire que le récit se déroule dans un bâtiment quelconque situé sur notre bonne vieille terre. Une impression appuyée par de grosses incohérences, comme l’emploi de grenades et de bazookas à l’intérieur d’un astronef.

Le début du film est également assez bavard, ce qui empêche la naissance d’un climat angoissant. Que cela soit la mise en situation délivrée par une ennuyeuse conférence de presse - se déroulant au centre spatial - ou l’expression des états d’âme des astronautes à travers des séquences dialoguées exposant leur quotidien (l’on se rend compte avec surprise que dans le futur, enfin, en 1973, les femmes auront retrouvées leur place, c'est-à-dire à la cuisine et au service), ces séquences n’ont guère d’intérêt à part meubler le métrage. Heureusement, cela va s’arranger par la suite, car quand le monstre va montrer le bout de son nez, cela va devenir assez drôle.

Oui, drôle, car s’il n’y a aucune chance que vous soyez effrayé par ce figurant revêtu d’une panoplie trop large pour lui, de bottes griffues en mousse et d’un masque privé d’expression, vous allez sans nul doute rire à de nombreuses occasions (à la condition, bien sûr, que vous soyez amateur de cet humour involontaire). L’effet cheap marche sans coup férir, à chaque apparition, et cela même si Edward L. Cahn, conscient du fait, essaye de masquer un peu les défauts via l’introduction de fumigènes ou en positionnant la créature dans l’ombre. Quelques scènes, désopilantes, valent leur pesant de cacahuètes, comme lorsque le monstre est repoussé sans cesse par un membre d’équipage armé d’un ridicule fer à souder ou lorsqu’il subit quelques décharges électriques en descendant des escaliers.

Les effets spéciaux de It ! The Terror From Beyond Space sont l’œuvre de Paul Blaisdell. Malgré une assez courte filmographie, cet homme est une légende. D’ailleurs, il a offert au cinéma bis un nombre si important de créatures calamiteuses qu’il figure dans les places d’honneur au sein des Ze craignos monsters de Jean-Pierre Putters. Et si l’alien de It ! n’est pas le plus ridicule de la galerie de monstres créée par le sculpteur (il a fait bien « mieux », par exemple, avec It Conquered the World), force est d’admettre qu’il est tout de même sacrément moisi. On disait de Paul Blaisdell qu’il pouvait vous sculpter un monstre ou fabriquer un costume en une nuit. Sincèrement, je n’en doute pas.


En coté de cela, on a la présence d’un casting assez sympathique et expérimenté. Marshall Thompson, Paul Langton et Dabbs Greer sont des habitués de ce type de séries B et ils assument parfaitement leurs taches, aussi peu épanouissantes (leurs personnages sont, il faut l’avouer, assez transparents) soient-elles. Quand aux deux rôles féminins, ils sont interprétés par Shirley Patterson et Ann Doran. La première était une des starlettes de la Columbia, devenue célèbre dans les années 40 pour son rôle de Linda dans le serial Batman. A la fin de son contrat avec le studio, cette belle brune tenta sa chance dans le cinéma indépendant et la série télé avant de quitter définitivement le métier à 36 ans. It! The Terror from Beyond Space est d’ailleurs son dernier film. Egalement en contrat avec Columbia Pictures durant une grande partie de sa carrière, Ann Doran était une grande spécialiste des rôles de soutien (elle faisait partie de l’écurie de Frank Capra). Avec plus de 500 films à son actif, il n’est pas étonnant de trouver Ann Doran dans cette série B, la comédienne ayant touché tous les genres et tous les supports (cinéma, téléfilms et séries télé).

40

Avec son scénario qui évoque fortement celui d’Alien, It ! The Terror From Beyond Space est, malgré une entame un peu poussive, un très attachant nanar vintage. Il faut dire que Edward L. Cahn, le réalisateur, et Paul Blaisdell, le responsable des effets spéciaux, ont tout fait pour que le visionnage de leur film, bourré d’incohérences et habité par un alien ridicule, soit propice au rire. Une manière comme une autre de marquer l’histoire du cinéma..

Critique de publiée le 17 janvier 2010.

Que faut-il en retenir ?

  • Un charme vintage qui fonctionne
  • Un casting sympathique
  • L’humour involontaire

Que faut-il oublier ?

  • Un récit rempli d’incohérences
  • Des décors cheap
  • Une réalisation qui n’arrive pas à créer la moindre atmosphère
  • Des personnages réduits à leur plus simple expression
  • Un début laborieux

Acheter IT! The Terror from Beyond Space en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de IT! The Terror from Beyond Space sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !