75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : La Terre natale
La Terre natale >

Critique de la Bande Dessinée : La Terre natale

Avis critique rédigé par Nicolas L. le dimanche 3 janvier 2010 à 1227

Petite ballade en Menzoberranzan

Premier opus de la série de comics basée sur la légende de Drizzt, le livre 1 est la retranscription en bandes dessinées de Terre natale ; premier tome du cycle de l’elfe noir, ensemble de romans écrit par R.A. Salvatore narrant les aventures d’un paria drow ayant refusé d’embrasser l'affreux mode de vie de son peuple.

Scénarisé et couché sur le papier par Andrew Dabb et Tim Seeley, ce comic de 80 pages présente un récit collant parfaitement au texte du l’écrivain assurément le plus doué de l’ancienne écurie Wizard of the Coast. Le choix de la ligne graphique, décidé par un Tim Seeley bien aidé par les nombreuses illustrations (dont certaines figurent en fin d’ouvrage) faites par le passé par de nombreux illustrateurs, souvent renommés, parvient à restituer d’une belle manière atmosphère des livres.  Du moins, il colle bien à l’idée que je me faisais, à la lecture du roman, de la cité de Menzoberranzan et de l'Outreterre. On peut juste noter une légère édulcoration, le comic étant sexuellement moins marqué.

Je ne suis pas fan de comics, notamment en raison de ses aplats de couleurs numériques, souvent de qualité médiocre. Ici, même si le travail  de l’équipe graphique suit cette tradition infographique, je dois bien admettre qu’ils s’en sortent plutôt bien – le papier glacé de l’édition Milady améliorant considérablement le rendu. On peut juste regretter quelques cases un peu bâclées - principalement sur les plans d’ensemble -, des critères de proportions pas toujours respectés et un vide dans le travail des profondeurs de champ. Bref, le résultat est satisfaisant mais guère mémorable.

La conclusion de

Sympathique ouvrage que ce livre 1 de la légende de Drizzt. Bon, c’est vrai, l’on n’atteint pas l’excellence (loin de là) de bons nombres de bandes dessinées européennes, mais le résultat du travail de retranscription de Andrew Dabb et Tim Seely est agréable à lire. Un divertissement efficace qui poussera peut-être les jeunes lecteurs à découvrir les œuvres de l’un des plus doués romanciers spécialisés dans l’héroic fantasy. Qui sait ?

Que faut-il en retenir ?

  • Retranscription assez fidèle
  • Ambiance bien rendue

Que faut-il oublier ?

  • Techniquement satisfaisant mais peu remarquable
  • Mise en couleur manquant de style

Acheter La Terre natale en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Terre natale sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Royaumes oubliés

En savoir plus sur l'oeuvre Les Royaumes oubliés