75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Bio-zombie >

Critique du Film : Bio-zombie

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 8 août 2009 à 01:20

Dumb and the Dead

Deux crétins, Woody l'Invincible et Crazy Bee, vendeurs de VCD dans une boutique de centre commercial, renversent avec le véhicule de leur patron un homme errant sur la route.

"Soda! Soda!", dit l'agonisant, alors que les deux jeunes hommes se portent à son secours. Avant que le pauvre type n'expire, écoutant ses paroles et pensant exaucer ses dernières volontés, Woody et Crazy Bee lui donnent à boire quelques gorgées d'une étrange bouteille de soda qu'ils découvrent sur sa personne. Puis, ne sachant que faire du corps, ils le mettent dans le coffre de la voiture... et retournent bosser.

Ces deux idiots ne savent pas qu'ils transportent désormais un zombie amateur de chair humaine!

Le récit de Bio-Zombie se déroule, à la manière de Zombie, dans un centre commercial envahi par des morts-vivants. Le film de Wilson Yip pourrait même être considéré, finalement, grâce à l'introduction de nombreux éléments empruntés à la comédie burlesque - avec ses personnages débiles et ses situations absurdes - comme une sorte de parodie du classique de George A. Romero. On se retrouve donc devant les concrétisations filmiques des mêmes intentions que celles exprimées par Peter Jackson, Dan O'Bannon ou, plus récemment, Edgar Wright, dans BrainDead, Le Retour des morts-vivants et Shaun of the Dead; à savoir mélanger les éléments gore et potaches pour obtenir un buddy movie horrifique. Bud Abbott et Lou Costello ne sont donc pas bien loin.

Avec sa longue mise en situation, le film peine à démarrer. Ce qui ne va pas manquer d'agacer légèrement les plus impatients ("Bon, ils arrivent ces zombies?, s'est plaint mon jeune fils au bout de vingt minutes de métrage). En effet, Wilson Yip s'attarde à nous présenter son duo comique, ce qui est normal, mais aussi les personnages secondaires, à travers un noeud d'intrigues amoureuses assez vaudevillesques. Je dois avouer que, malgré quelques passages pouvant être jugés comme très drôles - si l'on apprécie cet humour naïf et exubérant propre au cinéma asiatique -, j'ai aussi fini par m'ennuyer un peu et j'ai dû attendre la fin de la première demi-heure pour retrouver mon enthousiasme. A partir de ce moment, c'est à dire quand les personnages se retrouvent à jouer au chat et à la souris avec les zombies, dans les galeries de ce centre commercial, je me suis rendu compte que cette laborieuse introduction présentait un avantage: celui d'avoir donné du relief aux personnages, qui n'en deviennent que plus attachants.

Bourré d'idées sympathiques, bien fourni en références (comme le gentil zombie, un bubbu amoureux, les inserts cartoonesques, le clin d'oeil aux shoot'em up avec la présentation des personnages à la manière d'un jeu vidéo), le récit s'appuie également sur une réalisation très rythmée, dans la pure tradition slapstick. Le comique de situation se mêle au comique de caractère et, dans la deuxième partie du métrage, l'on ne s'ennuie pas une seconde. Signalons aussi que l'habile brassage de personnages secondaires, avec son macho lâche, sa jolie lolita, son vigile débile et sa jeune femme timide, font que l'efficacité ne repose pas uniquement sur les deux héros et donne de la variété aux diverses situations. Il convient de relever également le bon niveau d'interprétation générale.

La fête est juste un peu gâchée par de très médiocres maquillages, à peine dignes d'une série B. Par moment, l'on aperçoit même sur les visages des zombies la limite des traits de maquillage, c'est carrément du travail de fumiste. Heureusement, ces défauts sont rattrapés par les déchaînements gore, avec ces méthodes rocambolesques mises en oeuvre par les personnages pour se débarrasser des zombies. Pour être clair, les héros utilisent tout ce qui leur tombe sous la main, même les objets les plus incongrus.

65

Malgré de médiocres maquillages et une entame un peu poussive, Bio-Zombie est une très agréable comédie horrifique. Wilson Yip nous propose ici une parodie potache et inventive de Dawn of the Dead, riche en gags et en effets gore. La qualité du casting, et la beauté de son héroïne, ajoute une touche de plaisir à ce spectacle très divertissant.

Critique de publiée le 8 août 2009.

Que faut-il en retenir ?

  • Un atmosphère fun
  • Bonne interprétation
  • Assez gore
  • Bon rythme

Que faut-il oublier ?

  • Une entame un peu poussive
  • Maquillages médiocres

Acheter Bio-zombie en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Bio-zombie sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !