75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Tales of Monkey Island : Chapitre 1 - Launch of the Screaming Narwhal #1 [2009], par Sylvain T.

Avis critique rédigé par Sylvain T. le samedi 18 juillet 2009 à 12h23

Un nouveau conte… de fées ?

Des années après le premier épisode sorti sur PC, à l’époque où l’internet n’était qu’un projet farfelu, Telltale Games fait revivre une licence culte pour tous les joueurs des années 90 à travers une série sobrement intitulée Tales of Monkey Island, qui regroupe pas moins de 6 chapitres. C’est sur le premier que l’on s’arrête aujourd’hui.

C’est l’une des plus célèbres licences des années 90. A la pointe du jeu d’aventure sur PC, LucasArts s’était fait connaitre grâce à elle. Quelques années après, voici que Telltale Games, sous la houlette des créateurs, refait revivre Tales of Monkey Island, ou plutôt Monkey Island pour les intimes. Le premier épisode d’une série de 5, se nomme Tales of Monkey Island : Chapitre 1 - Launch of the Screaming Narwhal. Il est disponible uniquement sur Steam pour débuter, mais une version boite devrait arriver une fois les 5 chapitres sortis, dans un coffret collector. Le tout est pour l’instant uniquement en anglais, mais à terme, Telltale Games prévoit une traduction complète.

Pas de fioritures, l’aventure débute alors que vous êtes faites une nouvelle fois face au terrible LeChuck, pirate de son état. Après un affrontement inévitable, vous vous retrouverez seul sur une ile, celle de Flotsam. À l’image des disparus de Lost, votre personnage ne peut malheureusement pas partir de là où il se trouve. Qui plus est, il va devoir faire face à une étrange maladie qui va petit à petit s’étendre de manière exponentielle sur l’ile. Pour éviter la catastrophe imminente qui s’annonce, vous devrez rencontrer des personnages peu communs, certains seront d’ailleurs des anciens de la licence. Cela va permettre des dialogues bien dosés et toujours pleins d’humour décalé à prendre au 36ème degré si vous souhaitez comprendre les nombreuses vannes de l’épisode, mais surtout avoir quelques connaissances sur l’univers des jeux vidéos, pour saisir les multiples références et clins d'oeil parfois très drôles, qui permettent d’apprécier comme il se doit ce premier chapitre.

À part cela, on retiendra surtout la VO (voix et sous-titres pour le moment) excellente et la durée de vie qui vous permettra de jouer pendant de nombreuses heures. Le gameplay est également bien senti puisqu’il est lié à une interface très pratique qui permettra à tous, les puristes tout comme les nouveaux, de s’y retrouver. Le jeu reste donc globalement tout public avec des énigmes dotées d’une difficulté redoutable sans toutefois trop abuser et frustrer. Mais ne vous attendez pas à ce que l’on vous prenne par la main, ce ne sera pas le cas, et il vous faudra un peu de logique pour clôturer l’aventure de Launch of the Screaming Narwhal. Comme à la bonne époque la patience est maitre mot, mais pas au détriment de l’aventure qui vous réservera des surprises jusque dans le final se terminant bien évidemment sur un cliffhanger de choc qui vous donnera envie de poursuivre une histoire rondement menée dans le second épisode à paraitre en aout.

Ce premier chapitre n’est toutefois pas exempt de défauts. On pourrait par exemple reprocher les graphismes en 3D un peu trop lisses qui déplairont surement aux fans de la première heure, mais qui de toute façon, restent dans la continuité des dernières productions du studio. La compréhension de l’anglais est malheureusement une obligation en attendant une possible traduction des textes, les anglophobes laisseront inévitablement tomber une série prometteuse qui ne fait pourtant que débuter.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Tales of Monkey Island : Chapitre 1 - Launch of the Screaming Narwhal #1 [2009]

Sylvain T.
75

Sans toutefois être du niveau de ses illustres ancêtres, Tales of Monkey Island : Chapitre 1 - Launch of the Screaming Narwhal permet de s’enfoncer dans une très bonne aventure, plusieurs heures durant. Graphismes mis à part, les équipes de Telltale Games ont effectué un remarquable travail d’ambiance, mais tout cela manque quelque peu de folie, mais après tout, il ne s’agit là que du premier épisode, laissons le temps à cette série, peut être aurons-nous, une fois celle-ci terminée (en novembre), une nouvelle perle du jeu sur PC.

Acheter le Jeu Vidéo Tales of Monkey Island : Chapitre 1 - Launch of the Screaming Narwhal en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tales of Monkey Island : Chapitre 1 - Launch of the Screaming Narwhal sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Monkey Island