75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Kingdom Hearts >

Critique du Jeu Vidéo : Kingdom Hearts

Avis critique rédigé par Bastien L. le vendredi 9 janvier 2009 à 17:09

Pour les petits et les grands enfants !

Quelle brillante idée que celle de Square (maintenant Square Enix) d’avoir décidé de mélanger deux univers : Celui de sa saga Final Fantasy et celui du monde merveilleux de Disney. Un jeu forcément atypique s’adressant à première vue aux plus jeunes mais pas seulement…
L’intrigue démarre alors que vous êtes Sora (personnage inédit à la dégaine très Final Fantasy donc), un adolescent de 14 ans vivant tranquillement sur une petite île avec votre ami/rival de toujours Riku et la délicieuse petite Kairi que vous aimez secrètement… Vos envies de grands voyages sont un beau jour sérieusement compromis par l’invasion des Sans-cœur, les grands ennemis du jeu. Vous vous retrouvez seul à Traverse Town (sorte de monde carrefour de tous les autres) où vous en apprenez un peu plus sur les fameux Sans-cœurs qui veulent livrer tous les mondes aux ténèbres mais l’élu possédant la Keyblade (une clé en forme d’épée) pourrait sauver ces mondes, et justement la Keyblade vous a choisi comme porteur. Vous vous retrouvez donc avec la périlleuse mission de sauveur mais pas de panique, le roi Mickey mystérieusement disparu à dépêché ses meilleurs amis pour aider le porteur de la Keyblade : Donald et Dingo respectivement magiciens et capitaine de la garde royale. Mais bon, vous en profitez aussi pour partir à la recherche de vos amis qui ont eu aussi quelques mésaventures de leurs cotés. Un postulat de départ certes assez perturbant mais le scénario est à l’habitude des Final Fantasy assez complexe teinté d’une bonne morale à la Disney où l’amitié et l’amour symbolisant la lumière triomphe forcément de la haine, revanche et solitude renvoyant aux ténèbres…

Mais en jouant à Kingdom Hearts on est rattrapé par notre âme d’enfant puisqu’on visite les mondes des héros de notre enfance à travers certains des dessins animés cultes de Disney. Ainsi on devrait sauver Alice de la décapitation, faire tout pour retrouver Jasmine et arrêter Jafar, s’évader de Monstro… On s’amuse à voyager avec Tarzan, Ariel, la bête et même Jack Skellington (c'est à dire que ces derniers s'incrustent dans votre groupe et se battent à vos cotés)dans le monde le plus beau du jeu avec nos héros déguisés façon Halloween. Vous l’aurez compris, la magie du jeu réside dans le fait qu’on peut visiter les lieux qu’on a vu tant de fois en dessin animé. Qui n’a jamais rêvé d’en découdre avec le Capitaine Crochet aux cotés de Peter Pan ? De pouvoir sauter comme un fou avec Tigrou (dans le monde de Winnie l’Ourson aussi poétique qu’inattendu) voir d’apprendre la magie avec Merlin ? Ne cherchez plus, c’est un jeu essentiel pour les fans de la firme aux grandes oreilles. Et l’univers de Final Fantasy se mixe parfaitement à l’ensemble avec des personnages issus des derniers jeux de Square comme Tidus et Wakka enfants de FFX. On peut voir aussi le charismatique Cloud servir Hadès… Il faut aussi noter l’incroyable travail sonore du titre avec déjà beaucoup de voix originales (et oui Roger Carel est de la partie…) en ce qui concerne les héros de Disney ce qui est plus qu’appréciables et les musiques sont vraiment agréables à écouter sublimant encore plus l’ensemble. Concernant les graphismes ils sont tout à fait corrects et on regrettera juste le fait qu’il n’y est que deux cinématiques dignes de Square mais au regard de la longueur du soft (20 à 50 heures selon vos envies de le finir à 100%) c’est pas mal du tout, l’esprit des dessins animés ressort sans problème et c’est le principal.

Concernant le gameplay, le jeu est un savant mélange de beat’em all et de RPG : Si les personnages gagnent des niveaux avec de nouvelles compétences, de la vie et de la magie en plus, les combats sont surtout des moments où il faudra défoncer tous les adversaires jusqu’au dernier où règne un peu de tactique (se mettre un bouclier, se soigner ou soigner les autres) même s’il faut avouer que le tout se révèle au final un peu brouillon avec des mêlées anarchiques où il est parfois bien difficile d’aller se prendre une petite potion sans se faire casser le coin de crâne par des ennemis toujours très nombreux. Paradoxe entre l’enchantement des lieux visités et des combats rapides où l’adrénaline prend vite place notamment lors des Boss parfois plus difficiles à vaincre, les plus jeunes auront donc plus de mal avec le jeu à ce niveau là. Le côté brouillon des combats est d’autant plus dommage car il consiste quand même le cœur du jeu… Autre grosse déception provient du fait qu’entre deux mondes il faut voyager dans un vaisseau où il faudra éviter les murs et détruire quelques vaisseaux ennemis mais… Dieu que ces phases sont moches et inintéressantes à jouer ! On se demande quelle idée ont eu les développeurs pour pondre cette phase indigne même de la PlayStation première du nom… Heureusement qu’on peu les zapper pour revenir à un monde déjà visiter. Pour clore le chapitre des défauts, il faut savoir qu’on est parfois un peu trop livrer à nous même dans des lieux aux salles multiples où l’on sait pas trop où chercher. A coté de la quête principale on retrouve quelques quêtes annexes ou mini-jeux comme retrouver les 99 chiots des Dalmatiens ou encore se frotter à Hercule lors de tournois au Colisée… De quoi bien s’amuser en somme.

75

Un mélange brillamment réussi où la sauce agit immédiatement sur notre âme d’enfant avec la magie des mondes de Disney. On reste quand même légèrement sur notre faim avec des quelques défauts notamment au niveau des phases de combats. Il y a quand même de quoi faire une très bonne saga…

Critique de publiée le 9 janvier 2009.

Acheter Kingdom Hearts en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Kingdom Hearts sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !