75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : God of War II
God of War II >

Critique du Jeu Vidéo : God of War II

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 18 septembre 2008 à 1501

Kratos est mort, vive Kratos !

Après l’énorme succès tant dans la presse que chez les joueurs en 2005, Kratos revient dans une nouvelle aventure de God of War avec toujours à la baguette le studio Sony de Santa Monica pour encore plus de plaisir…
Kratos revient donc en tant que dieu de la Guerre après avoir terrassé Arès dans le premier opus. Mais voilà, un mortel devenant dieu n’est pas très populaire auprès des autres dieux surtout si ce dernier se sert de sa cité Sparte pour dominer toute la Grèce par le feu et le sang. Le résultat est que Athéna et Zeus font perdre ses pouvoirs de dieu à Kratos qui est même tué à Rhodes mais il est sauvé par Gaïa, titan de la terre qui le pousse à se retourner contre Zeus en portant les espoirs des Titans. Kratos devra donc partir sur l’île de la Création afin de trouver les trois sœurs du destin et terrasser Zeus dans le passé… On retrouve donc ce monde mythologique grec revisité avec une quête encore plus impressionnante que le précédant volet des aventures du fantôme de Sparte. Les décors sont toujours aussi somptueux et on s’émerveille toujours autant de voir au loin les niveaux qu’on a arpenté, les cinématiques sont magnifique et se raccordent superbement au premier opus montrant une très bonne continuité faisant de God of War une franchise vraiment majeure du jeux vidéo en l’espace de si peu de temps. Pour rester dans l’habillage on peut saluer encore une fois les superbes musiques composés pour le jeu soutenant parfaitement l’action comme les bruitages par ailleurs avec les cris des monstres vraiment crédibles. Petit bémol néanmoins concernant les doublages pas toujours très bien faits (au niveau de leur son ou de la justesse du jeu…) mais ne gâchent pas la sensation qu’on se trouve devant une œuvre vraiment particulière. Cette relecture adulte de la mythologie s’accompagne de clins d’œil aux amateurs avec les apparitions de Prométhée, Thésée, Persée ou encore Jason qui tenteront de barrer la route de Kratos, bien mal leur en prend car ce dernier arrive avec pas mal de nouveautés.

Au niveau de ces nouveautés on retrouve d’abord le fait de voler avec deux phases à dos de Pégase assez réussies ou de planer grâce aux ailes d’Icare, ainsi que pouvoir renvoyer les projectiles directement à l’envoyeur et même ralentir le temps. S’ajoute de nouveaux pouvoirs remplaçant ceux des dieux par ceux des titans avec des flèches en forme de rafales de vent, des boules électriques, la tête d’Euryale (pareil que la tête de Méduse) pour pétrifier les ennemis ainsi que la possibilité de créer une sorte de séisme arrosant les adversaires de roches… Ces habilitées sont bien utilisés dans des phases de plate-formes plus présentes et plus diversifiées avec un héros capable maintenant de s’accrocher au plafond. Les développeurs ne se sont pas donc reposés sur leurs lauriers et nous offre pas mal de nouveautés justifiées qui servant parfaitement le jeu tant dans les combats que pour les énigmes qui sont toujours présentes ; ni trop simples, ni trop compliquées, elles s’inscrivent parfaitement dans le jeu sans en casser le rythme qui reste assez soutenu pendant une durée de vie honnête avec entre 12 et 15 heures pour en venir à bout ce qui est plus important que le premier opus d’autant plus que les temps chargements sont quasiment inexistant. Enfin ce qui fait la force du jeu sont bien sur la jouabilité sans faille et les combats épiques.

En effet, les combats sont toujours aussi stylés et sanglants avec une difficulté un peu revue à la hausse rendant quasiment chaque confrontation un moment d’intense adrénaline où l’on aime achever ses ennemis avec des Quick time Event superbes. D’autant plus que le nombre de boss est impressionnant au regard du premier opus qui en comprenait que 3 avec pour commencer un renvoi à l’hydre puisqu’on combat le colosse de Rhodes dès l’introduction du jeu… Une des plus belles entrées en matière du jeu vidéo (un peu comme un bon James Bond en somme) et après on combat quelques héros légendaires (voir plus haut), des monstres pour finir avec Zeus lui-même. Autant dire que la barre est placée très haute et la jouabilité ne fait jamais défaut, Kratos attaque rapidement ou puissamment, déclenche ses pouvoirs, pare, esquive… Chaque type d’ennemi peut être abordé différemment avec des affrontements vraiment tactiques où l’on doit donc massacrer avec une certaine… intelligence.

La conclusion de

Jouabilité parfaite, combats dantesques, graphismes à couper le souffle et ambiance vraiment unique, God of War II est le digne successeur du premier avec quelques améliorations bienvenues. Kratos est décidément très grand…

Acheter God of War II en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de God of War II sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de God Of War

En savoir plus sur l'oeuvre God Of War