75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Haze >

Critique du Jeu Vidéo : Haze

Avis critique rédigé par Sylvain T. le vendredi 23 mai 2008 à 01:31

C'est NHaze...

C'est avec ce jeu de mot pas terrible je vous l'accorde, que je commence cette critique du très attendu Haze. Exclusif à la PlayStation 3 de Sony, c'est Free Radical (TimeSplitters) qui se charge du développement de ce titre qui a su se faire attendre mais qui ne donne finalement pas grand chose en retour...
Une corporation portant le nom de Mantel Global est actuellement la plus grande entreprise sur notre chère planète. Elle oeuvre dans pas mal de domaines, la télé-communication, l'armement mais aussi, et surtout dans des produits pharmaceutiques. Parmi ces derniers se trouvent un produit exclusif au Mantel, le Nectar. Une substance permettant de transformer quiconque en un soldat surpuissant. Le Nectar est donc le principal attrait du jeu tant dans son scénario, que dans son gameplay. Vous prenez le contrôle de Shane Carpenter, un nouveau soldat faisant partie des forces de sécurité de Mantel Global. Grâce au Nectar, vous allez pouvoir l'imprégner sur votre armure pour bénéficier de nombreux avantages. Mais pas le temps de rêvasser, vous devez partir en Amérique du Sud pour exterminer des terroristes cannibales. Malheureusement pour vous, le Nectar aura bien du mal a atténuer les problèmes liés à ce conflit...

haze_img2

Graphiquement, Haze n'est pas la claque annoncée. En développement depuis déjà pas mal de temps dans les locaux de Free Radical, et repoussé à multiples reprises, le jeu d'Ubisoft était en passe d'être annulé avant d'être confirmé pour ce jour dans notre beau pays. Globalement, les développeurs ont donné à Haze un coté "flouté" rendant forcément les paysages beaucoup plus à regarder, mais ce flou constant cache à certains endroits un manque total de décors ou même d'idées, cruelle déception donc. Le design général n'est pas là pour sauver la donne, car même si le résultat reste correct en fin de compte, la crédibilité des personnages est mise à rude épreuve puisque l'on assiste à un manque d'originalité flagrant dès qu'il s'agit de discuter et d'intéragir avec les différents protagonistes. L'histoire en elle-même, peu convaincante, reste dans la trame principale, et même si elle reste peu intéressante sur le fond, l'idée d'un monde futuriste contrôlé par de puissantes industries n'est pas une mauvaise chose en soit.
Le Nectar est censé faire partie intégrante du jeu, mais finalement, ni le scénario, ni-même le gameplay ne sont touchés par cette amélioration. Du coté des avantages procurés par "une dose" de ce médicament, vous pourrez voir vos ennemis en sur-brillance. Si vous lancez une capsule de Nectar sur vos ennemis, ils ne seront plus capables de savoir qui sont leurs amis ou ennemis. Mais attention puisque vous pouvez aussi faire une overdose, et là, le fait d'être un soldat du Mantel n'y changera rien, vous fusillerez vos propres amis. Intéressant n'est-ce pas? Et bien en fait non, les passages où l'on est en mode "overdose" sont gâchés par l'action qui y est scriptée. Vous n'êtes pas vraiment libre de vos mouvements, et l'on assiste plus à une cinématique qu'à une véritable phase de jeu. Une transition s'offre à moi pour vous parler des cinématiques présentes en jeu, sachez qu'elles ne peuvent pas être passées puisque derrière la vidéo qui sera diffusée, la console charge. Un point positif bien trop rare, car cela évite de se retrouver devant un écran noir, là il y a au moins une vidéo nous faisant patienter.
haze_img1

Dans son ensemble, Haze est une véritable boucherie, vendue comme la meilleure exclusivité de l'année sur PlayStation 3 en 2007, par Ubisoft, le temps et les retards à répétition auront eu raison de ce jeu. Et même après tant d'attente, le contrat n'est pas rempli. La durée de vie est tout simplement exécrable, quand au bout de 4h de jeu, vous avez fait 75% de vos missions solo, il y a fort à parier que vous aurez terminer Haze dans l'heure. La bande-son quant à elle n'est pas fameuse, les musiques sont toutefois sympathiques, mais la qualité du doublage et les bruitages des armes et des véhicules ne sont pas au rendez-vous.
Dans l'impossibilité de tester le mode multijoueurs et coopération en ligne, je ne vous en ai pas parlé dans cette critique.

25

Parti sur un concept alléchant, Haze n'est vraisemblablement pas le produit espéré, ni par ses développeurs, ni par les joueurs. Fini à la va-vite (et pourtant avec un an de retard), cette exclusivité PS3 n'est pas à la hauteur du rival coté 360, à savoir, Halo 3. Il avait pourtant été annoncé comme tel, mais quitte à choisir, il aurait mieux fallu le repousser encore un peu. Joueurs PS3, attendez Killzone 2 et passez votre chemin devant ce produit tout "NHaze" ;-)

Critique de publiée le 23 mai 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • L'histoire de base
  • Les phases avec le Nectar

Que faut-il oublier ?

  • La platitudes des évènements
  • La qualité du doublage
  • Les véhicules
  • Le Gameplay poussif

Acheter Haze en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Haze sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !