75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
L'Empire des esprits >

Critique du Roman : L'Empire des esprits

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 14 mai 2008 à 18:53

Les rêves et cauchemars de Darwin

Et si l’évolution se faisait par l’imaginaire ? Et si le prochain chaînon de l’évolution était en fait le fruit de l’imaginaire, du folklore, de l’histoire et de la culture des hommes ? C’est l’idée que propose Clifford D. Simak dans ce livre…
Imaginez un monde où vivent tous le folklore des hommes depuis qu’ils pensent : Du diable aux créatures les plus étranges comme les vampires, les sorcières mais aussi les créatures pensées bénéfiques. Mais s’ajoutent à eux tous les créations des hommes des plus vieilles aux plus récentes (Don Quichotte, les personnages de Walt Disney…) mais aussi les personnages et événements historiques et l’idée que la majorité des hommes s’en font. Mais voilà, les créatures les plus vieilles de ce monde voient d’un mauvais œil cette libéralisation de la culture humaine et la multiplication des personnages imaginaires et la chute de statuts de certains dans l’imaginaire humain (comme le Diable en première ligne). Rajoutez à cela un homme qui découvre ce fameux monde et qui en fait part, avant de mourir étrangement, à Horton Smith, héros malgré lui et cible de ce monde voulant rester secret.
Le problème de ce livre vient de la multiplicité des thèmes abordés dans un livre assez court (250 pages), ce qui fait que chaque thème est abordé mais jamais vraiment bien achevé. En effet, en plus de l’idée de départ du film, Simak aborde deux thèmes très personnels quand on connaît l’auteur : D’abord l’histoire d’un grand journaliste (Simak en était un de moindre importance que Smith) rentrant dans son patelin natal au milieu de rien et aussi l’opposition villes/campagnes où la campagne à le beau rôle. S’en suivent un début de romance avec la jolie institutrice Kathy Adams et un peu d’action (pas terrible il faut avouer) ce qui donne certes un attrait certain au livre mais avec un sentiment d’inachevé. C’est dommage car l’idée première est assez bien trouvée et certains passages dans le Pays de l’imaginaire sont très plaisant grâce aux personnages que l’on retrouve. Reste des confusions néanmoins concernant ce pays, qui va prendre la place de notre monde ou qui est un endroit plus ou moins inaccessible ? Et qui est vraiment à la tête de ce pays ?
Malgré ça, le mélange de culture populaire (Walt Disney, vampires…), historique (guerre de sécession mais un peu trop le détail pour nous français…), médiévale (sorcières, châteaux…) et même SF avec un hommage à Lovecraft ! Ce mélange rend la lecture assez agréable dans le milieu du roman mais ce qu’il y a autour tire vers le bas notamment une fin un peu rapide. Et ce héros qui est un peu Mr Tout le monde l’est un peu trop ce qu’il fait qu’il manque de personnalité.

60

Un roman inégal avec de bonnes bases mais le reste ne suit pas complètement. Dommage.

Critique de publiée le 14 mai 2008.

Suis nous sur facebook !

Notre critique vous a convaincu ? Pourquoi ne pas l'acheter ?

Nous vous proposons de comparer les prix de ce produit sur différents sites d'achats en ligne dans lesquels vous pouvez avoir confiance. Constituez votre panier grâce aux liens suivants qui vous proposerons différentes éditions ou des produits similaires.

Trouver ce produit sur Fnac.com Trouver ce produit sur Amazon.fr