75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : R-Point
R-Point >

Critique du Film : R-Point

Avis critique rédigé par Nicolas L. le dimanche 20 avril 2008 à 2309

Les horreurs de la guerre

Durant la guerre du Vietnam, la section du lieutenant Choi Tae-in, faisant partie de la force expéditionnaire sud-coréenne, est expédiée dans la zone R-Point pour y trouver une unité portée disparue. Cette zone, considérée comme sécurisée, ne présente rien de particulier, hormis que son centre est occupée par une ancienne mission coloniale française aujourd'hui en ruine...


Malgré les nombreux points communs entre les deux genres, l'horreur et la guerre ont rarement fait bon ménage lors de leurs multiples essais de mixage. Parmi les quelques réussites, signalons le cultissime Forteresse Noire de Michael Mann et, plus récemment, l'assez intéressante Tranchée de Michael J. Bassett.
R-Point reprend grosso modo les thématiques des deux films ci-dessus cités, et c'est justement cet aspect qui entraîne sa principale faiblesse: sa prévisibilité. L'œuvre du réalisateur sud-coréen Su-chang Kong se veut un conte glauque bâtissant sa peur et son ambiance macabre sur la paranoïa. Au programme, un bâtiment isolé dans un environnement inquiétant et brumeux, des fantômes furtifs et des hommes qui ont fait de la violence leur quotidien. On ne sait plus à qui se fier, les hommes errent sur des temples profanés, bref on évolue en un terrain horrifique assez balisé.
Le film présente quand même des qualités qui rendent son visionnage agréable, à défaut d'être passionnant. Ainsi, Su-chang Kong (qui continue dans l'horreur guerrière puisqu'il vient de finaliser G.P. 506, une histoire de soldats cannibales) parvient à instaurer un climat angoissant et sombre, en s'appuyant sur une photographie efficace et un jeu d'acteur bien maîtrisé. Avec son unique plateau, on devine que il n'a pas bénéficié d'un budget mirobolant, mais cela ne gène jamais vraiment une narration qui utilise principalement la suggestion.

La fin est un peu tirée par les cheveux, avec un climax plutôt forcé. On est également un peu déçu de ne pas en savoir – ou en voir - un peu plus sur les fameux soldats français. Mais dans l'ensemble, le récit se tient assez bien, sans incohérences flagrantes, et les effets spéciaux, peu nombreux et très discrets, amènent un aspect réaliste qui colle assez bien à atmosphère guerrière de R-Point.

La conclusion de

R-Point ne révolutionne pas le genre. Su-chang Kong est trop timide dans son cinéma et le script est bien trop prévisible pour cela. Cependant, il se situe au dessus de la plupart des films mixant l'horreur et la guerre dans une même trame. Le récit se laisse suivre, sans présenter de grosses incohérences, et mettant en scène de personnages un peu stéréotypés mais pas inintéressants. Une sympathique série B.

Que faut-il en retenir ?

  • Un scénario bien maitrise
  • Une atmosphère glauque et propice à la paranoïa
  • Une interprétation de qualité

Que faut-il oublier ?

  • Récit assez prévisible
  • Une réalisation assez scolaire

Acheter R-Point en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de R-Point sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+