75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Lost Odyssey >

Critique du Jeu Vidéo : Lost Odyssey

Avis critique rédigé par Benoît P. le lundi 3 mars 2008 à 14:00

Un bon RPG de plus sur 360

Lost Odyssey relate les aventures de Kaïm Argonar, un foudre de guerre à qui échut un mystérieux pouvoir d'immortalité. Spectateur éternel des oeuvres de la mort, immortel parmi les mortels, Kaïm ne peut s'attacher à personne qui ne le lui soit par la suite arraché par la mort.


Malgré ses deux années d'existence, la Xbox 360 n'a pour le moment pas eu beaucoup de RPG haut de gamme. Les puristes diront que si vous aimez les bons RPG, dirigez-vous vers la PS3. Mais Eternal Sonata et l'excellent Mass Effect, exclusivités Xbox 360, ont quand même marqué l'année 2007 et prouvé aux éditeurs de RPG qu'ils avaient leur place dans la ludothèque des possesseurs de la console de Microsoft. Après le très moyen Blue Dragon, Mistwalker nous propose Lost Odyssey, un RPG réalisé par Hironobu Sakaguchi : le créateur de la série Final Fantasy.

Lost Odyssey est doté d'un scénario riche et mature. Une maturité que je ne m'attendais pas à trouver dans un titre de Sakaguchi. En effet ses jeux sont autant réputés pour leur richesse que pour le coté naïf de leurs scénarios. Pour ce titre, le maître a préféré monter d'un niveau en allant plus loin dans la psychologie de ses personnages. Vous incarnez Kaïm Argonar, un personnage blasé après 1000 années d’existence, consumé par le temps et pourchassé par une foule de vieux démons. Un homme aux souvenirs pesants mais insaisissables et comme frappé d'amnésie. Ces souvenirs ne se manifestent que par l'intermédiaire de rêves. Les rêves de Kaïm sont présentés soit par de petites animations, soit par une série de nouvelles écrites par M.Shigematsu. Ces petites histoires donnent beaucoup de substance au scénario si, bien sûr, vous avez le courage de les lire… Les personnages secondaires sont eux également très présents. Vous découvrez leurs histoires au fils des quêtes et tout au long du jeu. Votre aventure sera guidée par une quête principale qui vous fera découvrir des villes et des donjons où vous trouverez une multitude de quêtes annexes, d'énigmes et de mini jeux. Vous aurez aussi beaucoup de phases d’exploration à pied ou à bord de plusieurs véhicules. Avec ses 4 DVD, Lost Odyssey a une durée de vie plus que correcte, comptez 30-40 heures pour finir le jeu sans vous prendre la tête avec les quêtes annexes et 70-80 heures pour finir le jeu dans sa globalité.

Beaucoup critiquent le Character-design et c'est vrai qu'il est déroutant au premier abord, même décevant pour certains points. Esthétiquement le jeu reste quand même très correct. Les décors, bien qu'avec des textures faiblardes, sont somptueux et le design des monstres impressionnant. Les personnages sont très bien modélisés mais le design des vêtements (surtout des soldats) manque un peu d'inspiration. Concernant la fluidité, le jeu l’est plutôt en général bien que certains ralentissements viennent saccader quelques animations. Le jeu a donc été à peu près bien équilibré mais souffre d'une fréquence de chargements énervante.
Là où les éditeurs innovent, les développeurs de L.O. ont préféré un gameplay classique. Le système de combat est donc proche de la série Final Fantasy (tour par tour arrêté), laissant au joueur tout son temps pour programmer ses attaques. Cependant, quelques originalités ont quand même été implantées (anneaux, placement des personnages, forge, magies combinatoires…). La plus grande nouveauté pour moi concerne les compétences des immortels qui n'augmentent pas avec les niveaux mais par apprentissage en se liant avec un compagnon mortel. Comme tout bon RPG, vous trouverez une multitude d'armes, d'items et de compétences et vos personnages pourront se déplacer de ville en ville sur une carte. Les points noirs résident dans la difficulté des combats et dans la rareté des points de sauvegarde. En effet, dans L.O. le leveling est limité en fonction de l'avancement du scénario. Bref si un boss vous semble trop dur, vous devrez trouver ses failles et non leveler pour le battre. Concernant les points de sauvegarde, il m'est arrivé de passer 2 heures de jeux sans pouvoir sauvegarder, bref si vous vous lancez dans une partie, soyez sûr d'avoir quelques heures devant vous. Un effort a quand même été fait pour vous envoyer sur un check point en cas de mort (ce qui vous évitera de perdre plusieurs heures de jeu).

La bande-son réalisée par Nobuo Uematsu est comme toujours excellente. Elle accompagne efficacement l'action scénaristique. Côté bruitage et doublage Français, rien de transcendant... Les voix françaises collent plus où moins bien aux personnages sans valoir celle de Mass Effect. Certaines scènes sont un peu surjouées cassant l'effet voulu (humour, drame…). Je conseille aux anglophones les voix anglaises.

82

Sans révolutionner les RPG au niveau du gameplay, Lost Odyssey n'en reste pas moins un excellent RPG aussi bon qu'un Final Fantasy. Son scénario accrocheur et ses graphismes somptueux vous feront passer d'agréables heures de jeux. On déplore quand même les nombreux temps de chargement et les points de sauvegardes plutôt rares. Les bons RPG étant rares sur Xbox 360, on ne peut qu'espérer que Lost Odyssey, tout comme Eternal Sonata et Mass Effect, soient les premiers d'une longue série.

Critique de publiée le 3 mars 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • Scénario
  • Doublage en plusieurs langues
  • Bande-son
  • Graphismes
  • Durée de vie

Que faut-il oublier ?

  • Nombreux temps de chargements
  • Points de sauvegarde rares

Acheter Lost Odyssey en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Lost Odyssey sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !