75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Lair >

Critique du Jeu Vidéo : Lair

Avis critique rédigé par Sylvain T. le mercredi 14 novembre 2007 à 23:26

Ca ne vole pas très haut sur PS3

Si, il y a 6 mois, on m’avait dit que Lair serait mauvais, je n’en aurais pas crut un mot. Mais malheureusement, c’est le cas. Premier jeu de Factor 5 (Star Wars Rogue Squadron)sur la console de Sony, Lair utilise les capacités de reconnaissance de mouvements de la nouvelle manette PS3. Chronique d’un désastre annoncé…
Alors que la polémique fait rage autour du jeu qui était prometteur sur le papier, il est temps de se soucier réellement de ce que donne le titre à la veille de son lancement en Europe par Sony. Exclusif à la PlayStation 3, Lair a souvent été l’un des acteurs principaux de la machine marketing du géant japonais, se voulant avant tout tape à l’œil grâce à des vidéos montrant avant tout les atouts graphiques d’un titre qui n’a malheureusement que ça à monter en dépit d’une jouabilité et d’un scénario plus qu’affligeant. Il faut se le dire, on en attendait plus de la part de Level 5 qui se braque à la moindre remarque émanent sur le titre (envoyant par exemple un guide de jeux aux sites internet ayant mal noté Lair), en pretextant que les testers ne savaient tout simplement pas jouer, mais comme on dit, n’y a-t-il pas que la vérité qui fâche ?


Commençons par le scénario voulez-vous, Lair nous propose de suivre les aventures d’un chevaucheur de dragon appelé Rohn. Dans un fond de guerre entre deux clans ennemis, vous allez devoir vous battre contre d’autres dragons pour gagner une bataille qui s’annonce redoutable, dés le départ, vous êtes à terre, le but étant de vous diriger vers votre dragon tout en apprenant les différentes façons de jouer grâce à tutorial rudement mené. Une fois arrivé prêt de votre dragon, les ennuis commencent, en effet, le tutorial vous permettant de comprendre comment jouer une fois dans les airs est très confus, en effet, tout le jeu (hormis les phases à terre) se joue grâce au Sixaxis, la reconnaissance de mouvements de la manette PS3 est donc mise à l’épreuve, et si l’on arrive à s’y retrouver assez rapidement grâce aux astuces donnés par les guides, on est bien contraint d’avouer que la plupart du temps, c’est à n’y rien comprendre, les combats dans les airs auraient pu être fort sympathiques, mais les problèmes de caméras, et les attaques trop difficiles à mettre en place à cause d’une jouabilité hasardeuse font de la jouabilité général du titre, un total désastre. Si vous avez le courage de supporter ces problèmes, peut être arriverez-vous à savoir la fin d’une histoire directement inspiré des plus grands livres d’heroic-fantasy, et il faut dire que la réelle frustration se trouve bien ici, à cause d’un bâclage totale du gameplay, le joueur n’aura jamais le temps de comprendre l’histoire de Lair.
En effet, Lair comporte beaucoup de missions où votre courage sera mis à l’épreuve, que ce soit les combats en l’air, ou encore protéger des convois ou des alliés, c’est là que l’on se rend compte des énormes problèmes du jeu, et comme ce genre de missions recouvrent 85% de votre temps dans le jeu, c’est à prendre peur, et même si je l’ai déjà dit, les problèmes de caméra sont inérants au jeu, vous aurez énormément de mal à réussir certaines épreuves, j’ai parfois du recommencer 5 fois un niveau pour le réussir et encore, le réussir avec justesse. Lorsque vous vous apprêtez à combattre, deux options s’offrent à vous, la première, qui n’est autre que le combat à distance, vous permettra de souffler un jet de flamme particulièrement destructeur, mais comme certains combattant sont tout simplement insensible au jet vous serez bien obligé d’utiliser la seconde option. Cette seconde option, c’est le combat au corps à corps, en utilisant les touches de la manette PS3 (crois, carré, rond et triangle), vous pourrez par exemple assommer votre adversaire pour éviter de recevoir son jet de flamme, pour ensuite le griffer jusqu’à la mort, voila à quoi se résume globalement les combats dans Lair, rien d’autre ne s’offre à vous, inutile d’y chercher des combos, ils sont presque inexistants, il y en a bien un ou deux, mais ils sont tellement difficile à mettre en place que cela en devient une mission impossible.

L’un des points fort du jeu réside dans les graphismes, même si le niveau promis dans les cinématiques n’est pas tenu, on se surprend à admirer les paysages lors de vos escapades à dos de dragon, les différents protagonistes sont très bien détaillés, et les combats, même si ils sont confus, restent agréables à regarder, les cinématiques utilisent le moteur graphique du jeu, c’est un point à relever, car même si parfois on se retrouve devant une vidéo pré-calculée, Level 5 à mis en avant le moteur de Lair, une méthode qui n’est pas sans rappeler les choix du même studio concernant un certain Star Wars Rogue Squadron sur GameCube. On retrouve d’ailleurs pas mal de choix inérants aux développeurs, que ce soit l’effet très cinématographique donné à l’histoire, ou à la volonté d’offrir aux joueurs un gameplay différents des autres jeux du genre. La Bande-son est là encore un point à relever dans Lair, doté d’une musique fort sympathique, elle est là pour que l’immersion du joueur soit totale, on croirait parfois entendre du John Williams, même si ce n’est pas le cas c’est une note positive à ne pas oublier.
On fini par un autre gâchis, la durée de vie, bien que ce point change selon le joueur, il n’en demeure pas moins un problème, à 70€ le jeu, on aurait pu s’attendre à une aventure (même injouable) digne de ce nom, 5 à 6h de jeu au maximum, mais c’est drôle, le jeu est parfois très difficile à croire que les développeurs l’ont fait exprès pour rendre Lair plus long…

25

Le verdict est tombé, Lair ne sera pas LE jeu de cette fin d’année, pourtant remarquable lors de ces différentes présentations, c’est malheureusement une vérité décevante qui se retrouve devant nos yeux, c’est alors que l’on se pose cette question, « Est-ce que le jeu aurait été plus mauvais dans la jouabilité au sixaxis ? », personne ne peut le dire, si ce n’est peut être un second épisode, ce que l’on ne souhaite absolument pas voir à la vue de ce qu’a donné cet opus.

Critique de publiée le 14 novembre 2007.

Que faut-il en retenir ?

  • Les Graphismes
  • La Bande-Son

Que faut-il oublier ?

  • La Jouabilité
  • Les Combats
  • Les Voix Françaises
  • Le Sixaxis
  • La Durée de Vie

Acheter Lair en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Lair sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !