75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Téléfilm : Ils sont parmi nous
Ils sont parmi nous >

Critique du Téléfilm : Ils sont parmi nous

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 30 mai 2006 à 0840

Larves Attacks !

Daniel se prépare à fêter son dix-huitième anniversaire. Choyé par des parents attentionnés, riche en amitié, élève brillant, ce jeune homme a tout pour être heureux. Pourtant, depuis quelques temps, un sentiment de malaise l’envahit ; il lui semble que se parents lui cache quelque chose, et pourquoi tous ces inconnus lui sourient sans raison lorsqu’il les croise dans la rue ?
Ils Sont Parmi Nous est un film sur une invasion extra-terrestre. Encore une !, me direz-vous. Et il est vrai que le script du film de Jeffrey Obrow – un revenant ce Jeffrey, prolixe réalisateur de séries B horrifiques dans les années 80 il avait depuis quasiment disparu de la circulation - emprunte ses idées à moult prédécesseurs. Dans ce téléfilm, on retrouve par exemple l’Invasion des Profanateurs de Sépulture, l’Invasion vient de Mars, Society, The Faculty et The Hidden, entre autres. Le problème est que le scénario, à vouloir trop en faire, part souvent en vrille et plonge dans l’incohérence. Tout en laissant trop de détails dans l’obscurité.
Aussi, si l’on comprend rapidement quel est le destin de Daniel – il est une sorte d’élu, un croisement entre une alien et un terrien -, on a du mal à suivre les revirements d’attitudes incessants de ses parents et certains agissement des extraterrestres nous semblent bien illogiques et contradictoires. De plus, ces créatures –des sortes de goules affamées de chair humaine à l’état naturel - ne semblent doués d’un don télépathique uniquement que lorsque cela ne gène pas le déroulement des évènement et certains personnages sont arbitrairement déclarés ‘’spéciaux’’ ou ‘’exceptionnels’’ sans que l’on ne apprenne pourquoi et comment.
L’affaire se complique encore plus lorsque l’on apprend que le docteur Norbert, chargé du camouflage cosmétique des extraterrestres – est un humain et que l’on en vient alors à se poser la question sur la manière dont la ‘’mère’’ de Daniel a pu dissimulé sa véritable apparence durant toutes ces années, et cela même à son mari. Bref, le film est truffé de ‘’détails’’ gênants qui tirent vraiment la qualité du produit vers le bas.
Par contre, le spectacle reste distrayant, notamment grâce à la prestation des acteurs. Alison Eastwood – la fille du grand Clint – continue avec ce film à errer dans les séries B mais elle donne à son personnage de chasseuse d’ET un certains cachet, rempli de dynamisme et de charme. On retrouve également avec plaisir Corbin Bernsen dans un rôle aussi ingrat que celui du Dentiste, ainsi que la star de Babylon V, Bruce Boxleitner, dans une convaincante interprétation du père humain de Daniel.
Certain personnages secondaires sont d’ailleurs bien croustillants, notamment le pote de Daniel - un cow-boy ‘’redfordien’’ désabusé -, un pilote de chasse déguisé en garagiste niais et une extraterrestre nymphomane vachement bien roulée qui est à l’origine de la meilleure réplique du film : - Je suis schizophrène, déclare t’elle à un amant de passage qu’elle chevauche vigoureusement tout en répondant aux messages télépathiques de ses congénères. - Je m’en fous !, répond le mec, l’air ahuri, à la limite de l’extase. J’ai ri comme un malade pendant dix minutes…
Au niveau des effets spéciaux, par contre, si les goules sont relativement réussies, leurs nids sont incroyablement kitchs et la créature de la séquence finale est désopilante tant elle est ridicule. En fait, tout cela sent quand même le produit bâclé, ou fauché, ou les deux.

La conclusion de

Ils Sont Parmi Nous est un film médiocre. Non pas en raison de son script, qui essaye avec courage de mélanger de nombreux éléments appartenant au film de genre, mais plutôt en raison de son découpage scénaristique et de sa réalisation chaotique, le tout accentué par un montage parfois incohérent. Le spectateur qui accepte de jouer le jeu de ce film bordélique pourra cependant le trouver assez distrayant grâce aux comédiens et quelques séquences assez drôles. A voir une fois et à oublier ensuite.

Que faut-il en retenir ?

  • Histoire riche en possibilité
  • Interprétation agréable
  • Quelques personnages croustillants

Que faut-il oublier ?

  • Découpage scénaristique défaillant
  • Réalisation sans génie
  • Nombreuses incohérences
  • Effets spéciaux inégaux

Acheter Ils sont parmi nous en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ils sont parmi nous sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+