75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : La Coccinelle revient [2005], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le samedi 13 août 2005 à 05h04

Choupette remontre sa carrosserie

Bon, soyons honnêtes de suite : âme d’enfant disparue ? Allergiques à la coccinelle ? Ou réfractaires à toute forme de comédie familiale ? Passez votre chemin, ce film n'est pas fait pour vous ! Par contre, pour les autres…
En Anglais, elle s’appelle Herbie ,en France on la nomme Choupette, dans tous les cas c’est une vieille coccinelle au caractère bien trempé. Un temps dépassée, la petite voiture qui en a toujours sous le capot ne veut en aucun cas disparaître et elle veut encore prouver qu’elle peut en avoir encore dans le moteur. Série qui a débuté en 1968 et cinquième film de la lignée, la coccinelle a émerveillé toute ma jeunesse, et je n’ai jamais raté une seule de ses aventures.
La question était si après plus de trante ans la petite Wolkswagen pouvait encore tenir, là où les comédies familiales àn notre période sont synonymes de « ringard». La réalisatrice du film, Angela Robinson, avait mentionné : « J'ai revu tous les films, les émissions de télé et je me suis assurée que nous respecterions tous les détails, parce que même si nous avons actualisé Choupette, il fallait qu'elle soit toujours cette bonne vieille voiture que tout le monde connaît bien » ; et bien je vous rassure, elle n’a pas menti, dès le générique on respire le charme des années 60 et la magie qui se dégageait de ces comédies familiales, qui avaient juste pour but de divertir de 3 à 90 ans. La mise en scène respecte parfaitement les codes de l’époque et si pour cette version 2005 elle s’aide des images de synthèse, cela est toujours dans le but de rendre notre coccinelle encore plus attachante et jamais dans le trop plein.
Si les acteurs d’époque, Dean Jones et Buddy Hackett, ne sont plus là, la distribution n’est pas en reste, déjà de par la jeune actrice Lindsay Lohan, qui semble prendre un certain plaisir à conduire la Wolkswagen vers de nouvelles générations. Bien sur la prestation ne demande pas de grandes scènes d’acteur, mais la jeune femme assume parfaitement et avec grand sourire la simplicité de l’histoire. Les fans de Michael Keaton pourront aussi se réjouir de le voir jouer ici le père de la jeune actrice. Comme il est rare de le voir à l’écran et que j’adore cet acteur, je pourrais limite reprocher qu’on ne le voit jamais assez. Le méchant de l’histoire est joué cette fois par Matt Dillon, dont on est presque étonné de le voir dans ce type de film, mais c’est tant mieux car il est parfait dans le registre et caricature à merveille les stars de la course automobile.

La conclusion de à propos du Film : La Coccinelle revient [2005]

Richard B.
50

Histoire légère, la Coccinelle nous revient en forme ! Le film n'est pas un chef d’œuvre, à regarder de près il est même très basique, mais la nostalgie gagne, c’est du familial réussi, où un père ou une mère de famille pourra aisément emmener ses enfants tout en s’amusant et se rappelant lui-même les aventures d’Herbie lors de sa jeunesse. La comédie familiale dans sa grande classe et qui ne joue jamais à essayer de voir plus haut qu’elle ne peut, les acteurs s’amusent, moi aussi je me suis amusé

Que faut-il en retenir ?

  • Histoire légère, sans prétentions
  • Bonnes distributions
  • Respire les comédies des années 60-70

Que faut-il oublier ?

  • Ne convient pas aux réfractaires de comédies familiales

Acheter le Film La Coccinelle revient en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Coccinelle revient sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+