75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Festival de Gerardmer - J1

Publié il y a 6 ans par Nicolas L.

Une première journée avec La Horde

De notre envoyée spéciale Emmanuelle Touret

 

GERARDMER JOUR 1

Après plus de 4 heures de route, sous un temps épouvantable, me voici enfin arrivée à la 17ème édition du Festival Fantastic’Arts de Gérardmer.

Ma journée, ou plutôt ma soirée, commence donc par « La Horde » réalisée par Yannick Dahan et Benjamin Rocher.

Personnellement, j’ai assisté au tournage en tant que figurante zombie et j’attendais tout de même un peu plus de ce film.

Même si je le savais déjà, je suis particulièrement irritée par des dialogues trop badass, et parfois, ne faisant pas preuve d’une très grande subtilité. Je ne retiens qu’un mot à ce jour : « enculé ! ».

Je n’ai pas accroché non plus à la bande originale très orientée jeu video, bien qu’un thème aux accents westerniens aurait mérité un développement plus ample.

La direction d’acteur est aussi, à certains moments, un peu bancale.

En revanche, le filmage de l’action ainsi que les effets spéciaux sur les zombies (impacts, morsures, blessures diverses) impressionnent vraiment. Dommage tout de même qu’ils soient un peu masqués sous des CGI trop visibles.

Par ailleurs, les impressions à chaud étaient excellentes, la salle bouillonnait et vivait littéralement le métrage. Une chose est sûre : le public géromois a été conquis !

Conclusion : après avoir vu le premier montage il y a quelques semaines, puis ce remontage aujourd’hui (les modifications essentielles concernent l’introduction), j’avoue que celui-ci permet une entrée en matière plus sèche et donc plus efficace dans le film qui n’est plus parasitée par des lines « too much », laissant ainsi de côté cet aspect cartoono-parodique qui finira tout de même par réapparaître au cours du film.

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »