75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Des précisions sur Diary of the dead 2

Publié il y a 8 ans par Vincent L.

Plus aquatique...

La suite de Diary of the dead pourrait bien ne pas être une suite... En effet, si le projet avait été vendu et présenté comme tel, il se pourrait en réalité que George Romero s'éloigne considérablement du matériau d'origine.
Le film, qui pourrait s'appeler Island of the dead, nous racontera comment, le long des côtes nord-américaines, les habitants d'une petite île isolée voient leurs proches et amis décédés revenir à la vie puis s'en prendre à eux en essayant de les dévorer. Les survivants vont alors se séparer en deux groupes adverses : d'un côté, ceux qui sont pour se cacher et arrêter de tuer les zombies, en attendant de trouver un remède à ce mal ; de l'autre, les partisans d'une réponse armée la plus immédiate possible...

Reste cependant encore à savoir si les survivants de Diary of the Dead seront de la partie. Il semblerait pour l'instant que seuls les soldats-pilleurs croisé par les personnages sur la route fassent le lien entre les deux films. En effet, l'acteur jouant leur chef, Alan Van Sprang, est bel et bien au générique de ce nouveau film.
Le film est entré en tournage la semaine dernière.

Diaporama photo : Diary of the Dead [#1 - 2008]

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de l'imaginaire en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »