Nuit Hallucinée à Lyon le samedi 1er décembre.

Publié il y a 3 ans par Richard B.

une avant-première, 3 films cultes, un court-métrage...

En partenariat avec Nanarland, Tanzi Distributions et le cinéma Comoedia, ZoneBis vous convie à en prendre plein les rétines durant une nuit entière.
Après l’ouverture des portes, vous n’aurez plus aucun répit : une avant-première, 3 films cultes, un court-métrage, des cuts Nanarland, des bandes-annonces d’époque et plein d’autres surprises. Des sandwichs et boissons seront en vente toute la nuit.


Au programme :


// Tim & Eric’s billion dollar movie,
de Tim Heidecker et Eric Wareheim2012, Etats-Unis, 93 min - VO-STF - Projection HD - Première française

Complétement inconnus en France mais considérés comme les maîtres de l'absurde de l'autre coté de l'Atlantique, Tim & Eric sont les derniers rejetons de cette nouvelle génération de comiques qui trustent les comédie US ces dernières années. Leur aventure a commencé sur le site web Funny or Die initié par Will Ferrell et très rapidement leur capacité à produire des vidéos surréalistes a fait grimper les compteurs de vues sur Youtube, les propulsant au rang d’icônes contre-culturelles. Sans le savoir, vous avez peut-être déjà vu une de leurs oeuvres comme les mythiques pubs pour le déodorant "Old Spice". A l'occasion de leur passage sur grand écran, ils se sont payés les services d'un casting 4 étoiles (Zach Galifianakis, Will Ferrell, Jeff Goldblum et John C. Reilly) et ont repoussé encore plus loin les expérimentations entreprises sur leurs précédents travaux.Dans le cadre de cette première Nuit Hallucinée, il était important de proposer la première projection Française d'un des films le plus portenawak de tous les temps.

 

// Le réserviste,
de Mathieu Berthon2012, France, 38 min – VF – projection HD
Après avoir passé 5 ans dans l'armée, le soldat Joseph Danton retrouve son village natal, son oncle Gérard qui l'a élevé, et la belle Sarah, qui aide celui-ci à la ferme. Il va aussi découvrir que toute la région tremble devant Angelo Combaropoulos, promoteur immobilier véreux aux méthodes expéditives... Joseph va devoir faire front pour sauver sa verte vallée. Avec "Le réserviste", retrouvez le bon goût des péloches d'action des 80s, ces films qui étaient les rois de nos vidéoclubs, où les méchants étaient des salauds-sadiques, et où les héros avaient le pectoral saillant sous leur débardeur.
Des tronches, de l'humour, du gore, de l'action, des punchlines qui claquent, Mathieu Berthon et son équipe nous proposent de passer un petit moment fun et joussif, et l'on ne va pas se faire prier!

 

// Troll 2,
de Claudio Fragasso1990, Italie – VF – projection HD
Réalisé en 1990 par Claudio Fragasso, producteur, entre autres, des inénarrables Virus cannibale et Rats de Manhattan de Bruno Mattei, Troll 2 n'est pas seulement l'un des derniers rejetons du bis italien, il en est pratiquement l’épitomé, un testament pour les masses de ce que fut une certaine frange du cinéma européen des années 70 et 80. Frayant sans vergogne avec une ineptie réjouissante et jubilatoire, le film parvient aujourd'hui à remplir les salles américaines où son statut de "Best worst movie" lui doit d'être régulièrement programmé, le plus souvent dans une ambiance délirante digne des séances d'un Rocky Horror Picture Show.C'est d'ailleurs sous ce titre de "Best Worst Movie" qu'un documentaire en forme d'hommage lui est consacré en 2010, assurant sa consécration de film culte vingt ans après sa sortie. A l'heure où les mauvais films sont simplement médiocres, Troll 2 nous rappelle qu'il vaut mieux être inepte avec panache que platement moyen.

 

// L’infernale poursuite,
de Ricou Browning1979, Etats-Unis, 90 min – VF – projection 35 mm
"Chuck et Andy sont deux supercopains, mais aussi deux superflics. Ils tentent de démanteler un trafic de drogue mené par Mr No-Legs, un cul-de-jatte psychopathe qui les attends de pied ferme."L'Infernale Poursuite est l'un des derniers joyaux du cinéma d'exploitation américain. Inexplicablement mis en scène par le créateur de Flipper Le Dauphin, approximativement interprété par un casting de seconds et troisièmes rôles sympathiques, il est entré dans la légende de par la présence de Ted Vollrath, vétéran de la guerre de Corée qui perdit ses jambes au combat et devint la première ceinture noire de karaté en fauteuil roulant."

 

// Clash of the Ninjas,
de Godfrey Ho1986, Hong Kong, 90 min – VF – projection 35 mm
C'est la quintessence de l'art ancestral du 2 en 1 : une escroquerie cinématographique particulièrement bien rodée dans le Hong Kong des années 80.Tournez à la hâte quelques scènes où un vague sosie de Sylvester Stallone, affublé d'un costume de ninja rouge, fait des moulinets de bras dans un parc public. Mélangez-les à des chutes de pellicules issues d'un vieux polar chinois anonyme. Liez vaille que vaille la sauce grâce à une histoire abracadabrante scénarisée par un mystérieux Kurt Spielberg. Ajoutez des doubleurs français en roue libre, lancés dans un concours d'accents ratés. Vendez enfin le tout comme un grand film américain en gribouillant une affiche qui repompe sans vergogne le visuel de l'affiche de "Cobra". Quand la filouterie tutoie le génie, cela s'appelle "Clash of The Ninja".
Et des surprises tout au long de la nuit, cuts Nanarland et bandes-annonces d’époque !

Tarif unique pour la nuit : 16€, boissons & sandwichs en vente tout au long de la nuit.
Au Cinéma Comoedia - Lyon – samedi 1er décembre 2012 - 19h30


Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »