BIFFF Jour 6 : une journée sous le signe de la Troma

Publié il y a 4 ans par Vincent L.

Happy father's day !

La sixième journée de ce trentième BIFFF s'est déroulée hier en présence de Lloyd Kaufman, créateur du célèbre studio Troma. Venu au BIFFF présenter le dernier film Troma, il s'est prêté au jeu du festival entre interviews, Q&A et Masterclass.

C'est d'ailleurs par la masterclass de Lloyd Kaufman que nous avons commencé notre journée. Direct your own dawn movie, ou comment faire un film avec un micro-budget, voilà le thème de cette masterclass de presque deux heures, animée avec humour et entrain. Par la suite, nous avons eu la chance de l'interviewer pendant un petit quart d'heure pendant lequel il revient sur les débuts de la Trpma, sur les films marquants de la firme et sur le dernier film, Father's Day, présenté au BIFFF. Tout cela nous aura cependant fait rater les deux premiers films de la journée, Mural du chinois Gordon Chan et Carré Blanc du belge Jean-Baptiste Léonetti.


Non, ce n'est pas James Cromwell, c'est bien Llyod Kaufman pendant sa masterclass


A 20h, nous avons découvert Tormented 3D, nouveau film d'un habitué du festival, Takashi Shimizu, ici présenté en 3D. Le résultat final s'avère loin d'être probant, car si le procédé 3D donne au film un côté ludique, il lui l'empêche pourtant d'installer une véritable ambiance et de faire fonctionner des ficelles dramatiques plus traditionnelles. Tormented 3D est donc très beau, c'est un fait, mais il n'en reste pas moins très ennuyeux sur sa durée.

Très inspiré des Trois jours du condor, le film d'espionnage Eliminate : Archie Colson a été diffusé à 22h. Encore une fois, la programmation thriller de ce trentième BIFFF s'avère presque à côté de la plaque. Après La chispa de la vida (génial, mais plus proche du drame) et The whistleblower (bien, mais plus proche du simple film politique), et avant un Killer Joe (très proche d'un film des Frères Coen), voici que l'on a un film d'espionnage très sage et très posé. Mais où son les thrillers quelque peu extrêmes que l'on a l'habitude de voir au BIFFF enfin ?

Q&A de Father's Day avec Jeremy Gillespie (réalisateur) et Llyod Kaufman (producteur)


Et bien ces extrêmes sont en séance de minuit, avec la diffusion du dernier film des Studios Troma : Father's Day. Réalisé par un collectif de réalisateurs portant le nom de Astron-6, Father's Day n'est pas une suite à Mother's Day (du même Studio), et s'avère être un film grindhouse dans la lignée de ce qui peut se faire avec Rodriguez et Cie, le tout boosté par le petit grain de folie qui caractérise ce studio. Tourné pour seulement 10 000$ (d'après ce qui est annoncé), le résultat visuel est bluffant, faisant de Father's Day un film esthétiquement réussi (ce qui n'est pas courant avec la Troma).

La journée s'est terminée tard dans la nuit autour d'une Troll et du Q&A de Lloyd Kaufman et Jeremy Gillespie.

Llyod Kaufman a quelque chose à vous dire

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »