75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Starfix : Zoom sur la génération science-fiction

Publié il y a 4 ans par Richard B.

Starfix : Zoom sur la génération science-fiction : Toute l'équipe de Starfix était à Movies 2000

Toute l'équipe de Starfix était à Movies 2000

À une époque pas si lointaine que ça, le cinéma de genre (en particulier le fantastique) était la bête noire, "le sous-genre du cinéma" pour la presse. Dans les années 70, seuls les magazines l'Écran Fantastique d'Alain Schlockoff et Mad Movies de Jean-Pierre Putters (et quelques fanzines) faisaient actes de résistance et se consacraient aux genres que nous aimons.

Début des années 80, les porte-paroles du cinéma dans le sens large sont encore rares (voir inexistants) et hormis quelques exceptions comme "Star Wars", la rencontre du cinéma avec un grand "A" et celui du petit "B" ne se croisaient jamais. C'est en 1983 qu'apparait Starfix, magazine aujourd'hui très culte qui allait enfin rallier le cinéma de façon éttendu tout en favorisant de manière élogieuse les gros bras en tout genre. Le premier numéro était magnifique avec sa couverture de Dark Crystal, et en dernière page on pouvait même découvrir une affiche teaser annonçant "Revenge of the Jedi". On pouvez voir "Rocky 3 : L'oeil du tigre" être noté d'un 3 (Exellent) par Avram Effell et lire sur "Piranha 2" François Cognad s'exclamer qu’il était "dommage que la mise en scène, elle, vole bas". "Brisby et le secret de Nimh", "E.T., l'extra-terrestre.", "Mad Max" et "Ténèbres" étaient en cette époque très appréciés de la rédaction, là ou "Evil Dead" divisait et "Firefox, l'arme absolue" n'était pas vraiment aimé.

Starfix numéro 1

Pour ce qui est du deuxième numéro, il allait être un de ces moments qui marque la vie d'un cinéphile  à jamais puisqu'il osait mettre en couverture l'affiche de "Rambo". On se souviendra aussi de Starfix pour ses hors séries qui avaient la particularité de faire des numéros spéciaux "L'étoffe des héros"/"La Forteresse noire" ; "Tonnerre de feu"/"Superman 3" ; "Splash", sans oublier le numéro "5 ans d'effets spéciaux" dans lequel on trouvait une interview passionnante de Rob Bottin.

Pour la petite anecdote, à cette époque, il n'était pas rare de voir des publicités pour des marques de cigarettes ou d'alcool - une autre façon de rendre ces magazines "collector" - témoin d'un temps d'une plus grande liberté ou l'individu était responsable de lui-même (et c'est un non-fumeur qui le dit!)...

La méchante Pub de Starfix

Pourquoi parlons-nous ici de Starfix et rendons-nous hommage à ce magazine ? Parce que Nicolas Rioult vient de sortir un livre entièrement dédié à celui-ci (qui se trouve être une reprise de son travail sur le fanzine PHANTOM - paru en en mai 1996) et surtout parce que ce samedi 25 février lui-même et toute la rédaction de Starfix sont venus signer à la boutique Movies 2000. Vous pouvez donc découvrir ci-dessous une belle photo "évènement", pour nous comme une sorte de moment "Expendables" où l'on retrouve toute une unité spéciale qu'on aimait lire.

 

L'équipe de Starfix

De gauche à droite de la photo ci-dessus : Nicolas Boukhrief, François Cognard, Christophe Lemaire, Christophe Gans, Doug Headline et Gérard Delorme. Manque FAL alias Frédéric Albert Levy, parti avant la photo. (Cliquez sur l'image pour agrandir)

 

Et comme on est gentil, on en profite pour vous remettre la vidéo du PIFFF dans laquelle Christophe Gans évoque le numéro 2 de Starfix.

 

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • Pour la petite histoire, Avram Effell et Frédéric Albert LEVY n'étaient qu'une seule et même personne, alias moi. Alain Schlockoff ne pouvait admettre qu'on écrive à la fois pour l'EF (ce que je faisais encore)et pour une autre revue, d'où ce compromis du pseudonyme, sur lequel il était d'accord au départ, mais qui n'a finalement pas duré bien longtemps. Il a fallu que je choisisse. J'ai choisi.
    Merci pour votre article.

    FAL
    FAL, le 28 février 2012 07:25
  • Bonjour FAL,

    Merci pour l'anecdote et surtout pour cette période qui a bercé ma cinéphilie ou tous les mois j'attendais impatiemment le nouveau Starfix.
    Richard B., le 28 février 2012 10:50
  • ah starfix, toute ma jeunesse....

    merci à tous les membres de Starfix pour l'honnéteté et l'engagement de ces numéros qui arrivaient à conclier l'attitude du hardcore fan, et celle du journaliste de cine amoureux du 7eme art....
    pendragon, le 1er mars 2012 09:09
  • Merci pour ce moment magique où nous avons pu rencontré ceux qui ont éveillé et sublimé notre cinéphilie et merci à Nicolas Rioult d'en avoir fait un livre.

    A la génération Starfix, un regroupement se trouve ici : http://www.facebook.com/pages/Starfix-generation-club/115230118542884#

    Hervé, le 4 mars 2012 23:45
  • Vous m'avez oubliée ! J'étais présente à Movies 2000 ce fameux jour et probablement sortie quelques instants au moment de cette photo. Il y en a néanmoins quelques unes où je suis avec quatre des Starfixiens mes amis. Vous pouvez les voir sur le groupe
    Facebook STARFIX Forever ! Amicalement. Hélène Merrick
    Hélène Merrick, le 28 août 2014 11:01