RVG#22 : Ma grand-mère joue au bowling, Priceless !

Publié il y a 4 ans par Gil P.

Êtes-vous des papys Gil ?

Ecoutez l'émission en cliquant sur PLAY dans le lecteur ci-dessous, écoutez les anciennes émissions en naviguant dans les titres présents en dessous de l'émission de la semaine !

En forme de conclusion de l’émission de la semaine dernière Stéphane, Eric, Pierrot et Gil reviennent sur leur expérience de joueurs et sur l’évolution de l’industrie vidéoludique.

Retrouvez aussi nos anciennes émissions en cliquant ici (écoutez les sur ce lien ou enregistrez les fichiers pour les écouter au calme).

Ne manquez plus aucun épisode de notre podcast (et retrouvez tous les anciens) en vous abonnant :
- en entrant le flux rss dans votre lecteur de podcast
- en vous abonnant sur Itunes

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • Même si je suis avec plaisir le podcast, je trouve que vous exagérez un peu les choses. Prendre Heavy Rain comme exemple pour dire qu'il y a trop de cinématiques dans les jeux vidéo c'est quand même extrême pour rendre compte de l'ensemble de la production actuelle. Dire qu'on ne joue qu'une demi-heure par jeu qui ont une durée de vie de 4 heures est quand même une sacrée ineptie. Dommage qu'on ne cite pas plus d'exemples. De même que de dire que les jeux vidéo sont de plus en plus court c'est un fausse idée un peu trop répandu. Par exemple, on peut comparer la durée de vie d'un Sonic et d'un Call of Duty et sa durée de vie illimitée online si on accroche. Penser que les gens achètent Call of duty et Battlefield pour leurs modes solos, c'est aussi se tromper largement sur le marché actuel. Bref je trouve que Pierrot, même si ça fait parti du personnage, caricature beaucoup trop la situation actuelle des jeux vidéo.
    Et il existe toujours des challenges pour les hardcore gamers d'une part par le online où l'on affronte des joueurs humains ou aussi avec des jeux comme Super Meat Boy ou Dark Souls.
    Bastien L., le 28 février 2012 08:56