75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Angoulême FIBD 2011, même les zombies de Walking Dead y vont !

Publié il y a 5 ans par Richard B.

Un samedi de succès pour le festival


Le samedi au festival de la bande dessinée d'Angoulême, c'est un peu comme si la ville se transformait en un immense centre commercial aux heures de pointe. Les passionnés du monde des bulles affluent de toute part et il devient bien difficile de circuler. Le festival d'Angoulême est unique en son genre, une ville entièrement transformée et dédiée à une passion commune, la BD. Mais Angoulême est aussi l'endroit idéal pour se rappeler que l'art graphique (dessin, peinture et autres) a encore de beaux jours devant lui, ses supporters étant nombreux et ne demandant qu'à partager leur passion du dessin et de la narration.

 

Un samedi pas comme les autres à Angoulême

Le festival d'Angoulême c'est donc une multitude d'expositions, de débats, de dédicaces et de boutiques aux couleurs de la bande dessinée dans toute la ville. Si Angoulême tient sa renommée de la venue des grands éditeurs, c'est aussi le moyen de découvrir tout un réseau d'indépendants, aux styles variés et aux thématiques tout aussi nombreuses, même dans le genre fantastique/S-F. Nous avons donc pu retrouver sur place nos amis d'Organic-comix et Univers Comics Unlimited (nous avions interviewé Jean Depelley l'année dernière) qui ont, entre autres choses, repris le flambeau « Strange », mais aussi réédité des oeuvres beaucoup plus anciennes dans une collection de « Golden comics » ou encore « Golden Titans » . Jean Depelley m'a d'ailleurs signalé la sortie du nouveau Metaluna magasine avec un dossier gigantesque sur les Cro-Mignonnes (arf ils savent mettre les formes pour nous appâter les gars !). Par la suite nous avons aussi découvert les éditions Wangacomics qui éditent de jeunes artistes français aux séries dans le style graphique et le format du comics américain. Nous pouvions ainsi découvrir des titres comme « Le patrouilleur » ou encore comme « les nouveaux gardiens ».

 

Le stand des indépendants

 

Le fantastique chez les indépendants en quelques images :

 

Après une visite intéressante chez les indépendants, retour vers les stands des grands éditeurs pour une rencontre avec Antoine Aubin, le dessinateur du dernier Blake et Mortimer (La malédiction des trente deniers).

Ensuite, nous avons assistés à la conférence « Walking Dead » où le très talentueux Charlie Adlard, dessinateur de la série nous a parlé de son travail et a répondu aux questions du public. Nous y reviendrons très prochainement, le temps de monter la vidéo que nous avons pu filmer. Notez que Richard a faillit oublier son micro portatif dans la salle, mais heureusement en soirée, après s'être trompés de station de bus, nous nous sommes retrouvés devant le CIBD, l'immeuble où ce cher étourdi avait laissé son micro. Par miracle, on a réussi à le retrouver à peine 5 minutes avant la fermeture du bâtiment. Comme quoi les miracles n'arrivent pas que dans les films.

Charlie Adlard

We are the Walking Dead

Par la suite, je rencontré Sébastien Latour et Mr Fab pour la série Spyder, puis Arnaud Dollen et Jérôme Alquié pour la série Surnaturels.

L'espace Jeunesse

Pendant mes interviews, David en a profité pour aller explorer l'exposition sur les parodies dans la bande dessinée. L'exposition était assez bien documentée et segmentée en une dizaine de thèmatiques (TV, films, super héros, autoparodies...). Quelques tableaux et oeuvres ouvertes aux pages concernées remplissaient les murs de cette exposition ouverte à tous. Voici quelques perles parmi les parodies les plus drôles ou curieuses de l'expo.

Le chat et Donald, façon De Vinci

Parodie de 2001 l'odyssée de l'espace

Gonad, parodie de Conan

La journée s'est terminée par de multiples arrêts aux stands... d'éditeurs, car nous aussi nous avions envie de profiter un peu du salon en flannant et en achetant quelques tomes de séries que nous avions déjà repérées auparavant. Faire ça pendant la dernière heure nous évite de nous trimballer de lourds sacs pleins d'albums en plus de nos valises et de notre matériel photo/vidéo. C'est une condition sine qua non pour faire du festival un moment de plaisir. Mais ne croyez pas qu'on s'est reposés dans le train. On a fait le bilan et on a travaillé à traduire un ancien interview réalisé en anglais pour la publier dès ce lundi matin, juste avant la sortie du DVD de "Timer", réalisé par Jac Schaeffer. Et après avoir rejoint nos maisons, David a mis en route son ordinateur pour déjà préparer ses documents pour le dimanche avant d'aller lire une des BDs si durement méritée.

Merci de nous avoir suivis pendant deux jours, certains sur le site, d'autres sur Twitter (@staffSFU) ou encore sur Facebook et à l'année prochaine.

Nous, on va continuer à buller tranquillement.

Source : Scifi-universe

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »