75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Jeu de rôle Wastburg : L'Opéra de Quat'Gelders - A5 couverture souple / Les 12 Singes

Wastburg : L'Opéra de Quat'Gelders

à propos du jeu de rôle

  • Format : A5 couverture souple
  • 64 pages
  • Editeur : Les 12 Singes
  • Code Produit / ISBN : 978-2-918045-
  • Prix public conseillé : 16,00€
  • Date de sortie : 15 mai 2015 Il y a 4 ans

Comparer les prix sur Le jeux Wastburg

Description du produit

La plupart des criminels sont idiots.

Ils s’embusquent dans une ruelle sombre, agressent le premier passant venu et oublient de mettre un masque, même lorsque le passant se trouve être leur beau-frère. Ils font un casse dans une auberge, se saoulent, s’endorment et se font cueillir au petit matin par les serveurs. Ils s’improvisent spadassins mais omettent de s’assurer que leur victime est bien morte. Ils nient tout, même lorsqu’on les prend en train de sortir par une fenêtre fracturée et en possession d’un sac plein d’argenterie. Face à ces types-là, la Garde suffit amplement.

À l’autre bout de l’échelle, les voyous malins font de la politique, deviennent échevins, apprennent à parler au nom des honnêtes gens et à donner des ordres aux prévôts.

Qu’arriverait-il si la Garde était confrontée à un type assez malin pour mettre un peu de bon sens dans la tête des petits criminels et pour travailler avec les échevins ?

​Cette intrigue de Tristan Lhomme est divisée en deux parties.

  • « Le rêve d’Orthon » présente le contexte en alternant personnages, rumeurs, lieux, événements, alternatives au développement de l’intrigue. L’ensemble constitue un « bac à sable » complexe et périlleux.
  • « L’effondrement » décrit l’enchaînement des scènes finales qui conduiront les gardoches à cerner et, espérons-le, à attraper le cerveau de l’intrigue.

Jouées d’une seule traite ou entremêlées avec d’autres scénarios, les péripéties de cette campagne laisseront un souvenir inoubliable aux gardoches qui auront traqué un authentique génie du crime.

Critiques du staff

  • Wastburg : L'Opéra de Quat'Gelders

    Vincent L. : Ce n’est pas personnel, c’est uniquement les affaires... ― Le 26 octobre 2015 13h00

    Plus classique que les autres ouvrages de la gamme Wastburg, L'Opéra de Quat'Gelder n'en demeure pas moins un supplément honnête qui a le mérite d'être plus accessible que ses aînés. Cette mini-campagne s'avère ainsi bien conçue et, si elle ne révolutionne rien, permet de donner aux meneurs de jeu du matériel facilement exploitable en attendant les publications ultérieures. En somme, ce cinquième supplément s'avère donc sympathique, même si clairement dispensable.

    Lire la critique complète


    65

Comparer avec les autres éditions de Wastburg