75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de rôle : Le monastère de Tuah, par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le lundi 10 octobre 2011 à 00h43

Facultatif, mais réussi en tout point...

Troisième publication pour Les Ombres d'Esteren, Le monastère de Tuah est un bundle réunissant un gros scénario (Le monastère de Tuah proprement dit) et un CD de musiques d'ambiance (D'Hommes et d'Obscurités). Pour une somme très correcte (un peu moins de vingt-cinq euros), les maîtres de jeu pourront donc acquérir un supplément complet contenant beaucoup de matériel de jeu. Certes, cela ne remplace pas le très attendu Livre des secrets, mais en attendant, cela permet de patienter en acquérant du contenu pour le étoffer le background, et pour proposer à ses joueurs une aventure sympathique, jouable en one-shot comme dans le cadre d'une campagne, en tant que scénario intermédiaire.

 

 

Le monastère de Tuah

Comme d'habitude, sur la forme, le tout bénéficie d'une esthétique irréprochable : livre en couleur, illustrations superbes, mise en page claire et aérée et matériel de jeu à foison. Le scénario proprement dit se compose d'un livre d'une cinquantaine de pages, d'un plan au format A3, et de feuilles volantes contenant les illustrations des principaux PNJs et les annexes du scénario. La qualité est une nouvelle fois au rendez-vous, confirmant la cohérence formelle à la gamme ; tout au plus pourra t-on se demander pourquoi ce supplément n'est pas étiqueté "3", ce qui aurait été logique avec la numérotation des suppléments (un point sans grande importance, qui ne chagrinera que les collectionneurs très pointilleux).

Le monastère de Tuah est divisé en deux parties d'importances pratiquement équivalentes. La première est constituée d'aides de jeu permettant de poser le background dans lequel va s'articuler le scénario, on y apprendra des éléments nouveaux sur l'Unique et les temples qui le vénèrent ; ces éléments généraux, s'inscrivant dans le background des Ombres d'Esteren, sont complétés par un chapitre s'intéressant spécifiquement au monastère de Tuah, dans lequel prendra place le scénario. En seulement huit pages, le supplément couvre tout ce qui est nécessaire à la mise en place d'une partie : description de la région, du temple, de l'organisation, du rythme de vie et des différents protagonistes.

Enfin le scénario proprement dit, Mots Vengeurs, permettra de mettre en pratique toutes ces informations. Ouverte et relativement courte (deux parties grand maximum), cette aventure permettra de mettre en place une histoire dont l'ambiance est très inspirée du célèbre Nom de la Rose d'Umberto Eco. On se trouve donc en face d'une aventure totalement axée autour des phases d'investigation, jetant les personnages au milieu d'une mystérieuse enquête (n'attendez donc pas avec impatience les phases d'action). Finalement, le seul véritable défaut de ce scénario est son épilogue radical, qui empêche par la suite de se resservir des informations relatives au monastère de Tuah pour d'autres scénarios.

Pour lire l'interview de Delphine Blois, compositrice de D'Hommes et d'Obscurités, cliquez sur l'image

 

D'hommes et d'Obscurités

Accompagnant le supplément, l'album D'Hommes et d'Obscurités propose une série de compositions basée sur l'ambiance du jeu de rôle. Il ne s'agit pas en soit d'un score destiné à sonoriser l'aventure fournie, mais bel et bien de musiques inspirées par le background des Ombres d'Esteren. Si le scénario propose une utilisation pratique de cet album - chaque scène préconisant un morceau pour la sonoriser - le résultat en partie ne s'avère finalement pas plus probant que ça (en tout cas pas plus que si le maître du jeu sélectionnait des morceaux issus d'autres bandes-originales) ; en revanche, mis en fond sonore pendant la lecture de l'ouvrage, les compositions de Delphine Bois prennent toute leur envergure.

Les divers morceaux de l'album (dix-neuf en tout) se divisent en trois parties : Origines, Influences et Ombres. Il s'agit de compositions quelque-peu minimalistes qui parviennent à retranscrire à merveille l'ambiance des livres et de l'univers particulier des Ombres d'Esteren. Instruments et sons s'y mélangent harmonieusement pour aboutir à des mélodies contenant ici et là quelques passages aux sonorités tour à tour mystérieuses, étranges ou oniriques. Sans aucune fioritures ou extravagances inutiles, les partitions proposées s'avèrent au final aussi discrètes que diablement efficace, donnant désormais aux Ombres d'Esteren une identité musicale.

La conclusion de à propos du Jeu de rôle : Le monastère de Tuah

Vincent L.
85

Avec Le monastère de Tuah, la gamme des Ombres d'Esteren se dote d'une nouvelle publication placée sous le signe de la réussite. Pour moins de vingt-cinq euros, les maîtres de jeu pourront acquérir un scénario complet, des éléments approfondissant le background et un CD de musiques d'ambiance. Si l'acquisition de ce supplément est totalement facultative tant ce dernier ne révèle rien de fondamentalement important, il permet pourtant aux afficionados de patienter en leur fournissant du matériel aisément exploitable sur table.

Que faut-il en retenir ?

  • Principe du bundle,
  • Scénario efficace et complet,
  • Musiques d'ambiances sympathiques,
  • Esthétiquement superbe,
  • Excellent rapport qualité/prix

Que faut-il oublier ?

  • Utilisation du cadre décrit vite limité,
  • N'apporte rien de vraiment indispensable.

Acheter le Jeu de rôle Le monastère de Tuah en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le monastère de Tuah sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les ombres d'Esteren