75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de cartes : La chasse aux fromages [2010], par Amaury L.

Avis critique rédigé par Amaury L. le lundi 25 octobre 2010 à 09h25

Rats d’égouts, rapt de fromages…

Debora, Ramone et Gracien furètent dans les canalisations à la recherche de fromages savoureux. Qui rejoindra en premier son « Home sweet home » avec de quoi manger pendant les prochains jours ?

Une boîte sans fromage….

Conçu et réalisé uniquement au Québec, La chasse aux fromages ne manque pas d’arguments séduisants pour attirer les joueurs âgés de sept à douze ans. On découvre quatre-vingt huit cartes Canalisations (des coudes, des embranchements, des tuyaux encombrés), six cartes Départ avec un personnage Rat différent, six cartes Arrivée représentant la maison de nos muridés, un Bloc de score, un Crayon, un jeton Plombier et une règle du jeu.

Voici ce que contient la boîte (photo éditeur).


Des règles avariées…

Le but du jeu est de marquer un maximum de points au terme d’un nombre de manches défini par les joueurs au préalable. On positionne les cartes de telle façon à former un carré de trois sur trois, la carte Départ en haut à gauche, l’Arrivée en bas à droite.

Voici une position de départ…


A son tour, un joueur pioche la première carte de la pile (face cachée) ou de la défausse (face visible). Ensuite il la place dans son réseau ou la rejette directement dans la défausse. Si une carte Tuyau encombré apparaît, celle-ci recouvre une carte de forme identique chez un adversaire et prive le propriétaire de point. Le premier joueur à relier sa carte Départ à sa carte Arrivée récupère un bonus de cinq points. La manche s’arrête dès qu’un joueur a retourné toutes les cartes de son réseau. On note les points obtenus sur le calepin.

Exemple de décompte : le joueur Laura a relié en premier sa carte Départ et Arrivée (bonus de cinq points). Toutes les cartes avec des + 1 ou + 2 connectées directement avec sa carte Départ rapporte des points supplémentaires (présentement deux points seulement). Toute carte du réseau encore face cachée fait perdre un point (ici la carte centrale). Le joueur Laura obtient pour cette manche six points (5 + 2 – 1).

 

La flemme de lire les règles, l’éditeur a prévu une explication vidéo de La chasse aux fromages :
http://www.lumos.ca/pop/video_chasse.php



Une chasse agréable…

La chasse aux fromages cible clairement un public familial, appréciant les jeux sans prétention. On ne note aucun mécanisme inédit, mais une compilation assez réussie d’emboîtements connus qui confère à l’ensemble des atouts convenables. Il demeure plaisant de reconstituer un réseau de tuyaux pour permettre à son rat gourmand de rejoindre sa chaumière. Le hasard joue un rôle considérable dans la réussite ou l’échec de cette mission. On ne connaît que la carte piochée, face cachée ou visible, et avec ce seul paramètre, on détermine sa pose dans son réseau, sans savoir si la carte substituée est meilleure. Cette emprise minimale sur le déroulement du jeu s’accepte aisément en raison d’un temps de partie court (environ dix minutes par manche). Toutefois, lors de configurations à cinq ou six joueurs, si par souci d’équité, on instaure une manche par joueur, La chasse aux fromages montre des signes évidents d’essoufflements, même auprès du public visé, les sept – douze ans. En effet, le joueur qui entame la manche possède toujours un coup d’avance sur les autres ce qui augmente ses chances de terminer son réseau et de découvrir l’intégralité de ses cartes en premier, très lucratif en points de victoire. Le reproche majeur est malgré son accessibilité, le flou qui entoure l’utilisation d’une carte Tuyau encombré au niveau de l’explication des règles. Sinon, La chasse aux fromages n’est ni pire ni meilleur que nombre de jeux familiaux, il se situe dans la moyenne.

Quelques cartes Tuyaux…

La conclusion de à propos du Jeu de cartes : La chasse aux fromages [2010]

Amaury L.
50

Nos voisins québécois de Lumos se lancent dans la création de jeux de société originaux ce qui les différencie de son aîné Filosofia (axé sur l’édition de jeux reconnus). La chasse aux fromages atteint son objectif, donner du bon temps aux joueurs qui le pratiquent, si ceux-ci acceptent la prépondérance du hasard. Malgré des règles maladroites, le jeu cible les joueurs âgés entre sept et douze ans de part la simplicité des mécanismes et les illustrations enfantines. Si cette boîte sent le « réchauffé » mécanique, cette course conventionnelle propose un univers agréable et satisfaisant ludiquement. Un jeu tout de même un peu trop « Gouda » !

Que faut-il en retenir ?

  • Règles simples
  • Cartes agréables à manipuler
  • Mécanismes satisfaisants

Que faut-il oublier ?

  • Sans originalité
  • Règles imprécises
  • Assez conventionnel.

Acheter le Jeu de cartes La chasse aux fromages en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La chasse aux fromages sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+