75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Kragmortha [2007], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 26 juin 2007 à 14h42

Des gobs dans la bibliothèque

Dans Kragmortha, un jeu de placement italien édité en français par UbIK, les joueurs interprètent des gobelins qui traînent dans la bibliothèque de leur maître, le terrible Rigor Mortis. L’objectif de ces filous est de dérober un maximum de parchemins à leur seigneur, tout en en faisant retomber la faute sur leur petit camarade, bien entendu.
Planquez-vous, le maître revient ! Kragmortha est un jeu de plateau pour 2 à 8 joueurs. Il se situe dans le monde du jeu de cartes de Oui, Seigneur des Ténèbres, un univers d’heroic fantasy un peu loufoque, assez proche de celui de Naheulbeuk ou de Munchkin. La partie se déroule au tour par tour, chaque joueur devant, le moment venu, déplacer sa figurine de gobelins ou celle de Rigor Mortis. Le système de déplacement est des plus simple : - Le plateau de jeu est divisé en cases. Sur chaque case apparaissent différents symboles. - Chaque joueur reçoit trois cartes mouvements, elles sont de deux types ; celles qui servent à faire bouger les gobelins et celle qui permettent le déplacement de Rigor Mortis. Toutes les cartes comportent deux symboles qui ont leurs équivalents sur le plateau. Lorsqu’il joue une carte, le joueur peut donc déplacer la figurines concernée une la case adjacente (une ou même deux, si les symboles le permettent) portant l’un des symbole inscrit sur la carte.
Cé pas moa, maiiiitre, çé Gnok…..Le but du jeu est double. Vous pouvez vous concentrer sur la recherche de parchemins en allant piller le bureau de Rigor Mortis, pour cela vous devez vous consacrer aux déplacements de votre gobelin. Ou bien, si vous avez les cartes nécessaires en main, vous amusez à poursuivre vos petits camarades en déplaçant Rigor Mortis. Sachez toutefois que la récolte d’un parchemin amène des pouvoirs spéciaux (en général éphémères) et qu’attraper un gobelin avec Rigor Mortis va obliger son propriétaire à tirer une carte Regard Pétrifiant.


Ais confianssss, croisss en moi..sss... Ce sont en fait des cartes de gages. Ainsi, au gré des tirages, le joueur devra, jusqu’à la fin de la partie se tenir à cloche pied ou la garder la bouche grande ouverte. Si, à n’importe quel moment du jeu, un joueur se retrouve victime de quatre gages, la partie s’achève et c’est le joueur qui a le plus de parchemins qui remporte la partie.
Eh ! Poussez pas derrière ! L’un des aspects le plus intéressant du jeu est le système de pousse-pousse. En effet, il ne peut y avoir qu’un seul gobelin par case. Donc, si un gobelin entre dans une case occupée par un camarade, il va pousser celui-ci dans la direction qu’il choisit (sauf dans celle d’où il vient). Une façon très vicieuse de pousser par pur mécanisme de domino – surtout avec un grand nombre de joueurs - votre adversaire dans les bras de Rigor Mortis (ou de l’éloigner de la table aux parchemins). C’est en fait dans cet élément de règle que se situe l’aspect tactique de Kragmortha.
Brainstorming gobelin Comme vous pouvez le constater, le système de règle est très simple et vite assimilé. La part d’aléatoire vient du tirage des cartes, qui fait que vous n’êtes pas toujours en possession des bonnes possibilités de déplacement au regard de la position de votre gobelin. Cela entraîne donc des situations assez inattendues, d’autant plus que vos adversaires ne vont pas manquer de vous pousser leur tour de jeu venu. Et finalement c’est de cet aspect se voulant ludique que vient la faiblesse du jeu.
Culottes courtes ou vieilles branches ? En fait, il est très difficile, voir impossible, d’établir une stratégie au-delà de deux ou trois coups, surtout à plus de quatre joueurs. Et encore, lorsqu’on y arrive, c’est au prix de sacrés efforts de gamberge. Et c’est cette constatation qui entraîne mon questionnement suivant : à qui s’adresse donc ce jeu ? Kragmortha est avant toute chose un jeu de placement fumeux, qui demande une grande part de logique et de capacité d’anticipation sur les coups à venir, ce qui n’est pas à la portée des plus jeunes, ni du grand public d’ailleurs. Par contre, les conséquences des Regards Pétrifiants ne sont aptes à satisfaire que les gamins (l’adulte va s’y amuser cinq minutes, mais il y a de grandes chances que coincer une carte entre ses genoux durant toute une partie finisse par sérieusement le gonfler !). J’en conclue qu’il y a quand même un petit problème de ciblage de public…
Finalement, j’en déduit que ce jeu est destiné aux plus jeunes (disons aux 8-12 ans), le coups des gage les amusera fortement et il y a fort à parier que du coté des déplacements, ils ne se prendront pas la tête dans des calculs de dingue et joueront plus à l’instinct, , au gré des cartes tirées.
Plus on est de gobs… Pour finir, un autre détail d’importance. La notice indique que le jeu peut se pratiquer de 2 à 8 joueurs. Franchement, en dessous de quatre, laissez tomber. Ce conseil, vérifié par la pratique, vient du fait qu’avec un petit nombre de joueurs, Rigor Mortis est peu activé, du moins pas assez pour pouvoir attraper un gobelin dont le tour de jeu revient trop vite. Et si l’on considère que cet aspect est l’un des points forts du jeu…

La conclusion de à propos du Jeu de société : Kragmortha [2007]

Nicolas L.
60

Kragmortha est un petit jeu sympa, assez fun, mais qui va avoir du mal, je pense, à trouver son public car il se révèle trop fumeux pour les plus jeunes et trop puéril pour les adultes et les gamers (surtout la phase de gages). Cependant, ce jeu de plateau peut se révéler amusant, voir bien délire, lorsqu’au moins cinq joueurs décident de ne pas se prendre la tête et jouer au coup par coup, en essayant de se mettre des bâtons dans les roues pour le biais de Rigor Mortis. A tester…

Que faut-il en retenir ?

  • Univers fun et référentiel
  • Règles simples
  • Parties rapides

Que faut-il oublier ?

  • Pas de public type
  • Peu intéressant à moins de quatre joueurs
  • Aléatoire pouvant agacer

Acheter le Jeu de société Kragmortha en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Kragmortha sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Kragmortha