75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du musique : Suspiria [1977], par Lucie M.

Avis critique rédigé par Lucie M. le samedi 7 janvier 2006 à 16h51

Suspiria

La bande son de Suspiria, réalisé par Dario Argento, fut composée par le groupe de rock progressif Goblin. Ce dernier est principalement connu grâce à leurs compositions des bandes originales des films de Dario Argento. Goblin, initialement connu sous le nom de Cherry Five, est constitué de quatre musiciens. Claudio Simonetti est aux claviers, synthétiseurs, orgues et violons. Massimo Morante aux guitares, basses et mandolines. Fabio Pignatelli aux instruments à cordes acoustiques de la guitare à la basse. Puis Agostino Marangolo est à la batterie, aux percussions diverses et pianos. Ces derniers et Dario Argento ont commencé à travailler ensemble au début des années 70 avec Profondo Rosso. A partir de ce moment là, une véritable fusion musicale et visuelle s’est emparée de leur travail et a continué pendant plusieurs années. De nos jours, le groupe a finalement splitté et tous travaillent désormais chacun de leur côté.
La musique des Goblin est principalement issue du mouvement musical rock progressif. Ce mouvement est un genre de rock très recherché où les contradictions sonores se croissent. La principale particularité est la durée des morceaux pouvant atteindre les vingt minutes voire même un album entier. Les précurseurs de ce mouvement musical sont King Crimson – dont l’influence se révèle chez les Goblin -, Genesis, Pink Floyd, Yes ou encore Frank Zappa. Toutefois nous ne sommes pas là pour effectuer un historique de la scène du rock progressif.
Néanmoins ce petit rappel n’a pas été écrit en vain. La bande originale de Suspiria est d’ambiance progressive avec des sons qui convergent tantôt vers le jazz, tantôt vers le classique. Essentiellement instrumentale, il n'y a que peu de voix. Toutefois il y a certain passage, comme celui du thème Witch, où des paroles soupirées se font entendre. Un must pour donner quelques frissons à l’auditeur. On remarque également l’utilisation de nombreuses percussions accompagnées de sons électroniques. Ce mélange ésotérique, et même hermétique, enclenche chez l’auditeur un sentiment de terreur qui fonctionne réellement bien avec les images de Suspiria. En revanche, en l'absence des images du film, son écoute en est moins terrifiante. Avec un bon roman ou en s’endormant le tout fonctionne bien.
Petite parenthèse, si vous êtes fan de cette bande originale essayez d’écouter l’album The director's cut du groupe du génialissime Mike Patton, Fantômas. Ils réalisent avec cet album un fabuleux hommage à beaucoup de bandes originales issues de films d’horreur tels que Suspiria à The Omen tout en passant par Rosemary's baby.

La conclusion de à propos du Musique : Suspiria [1977]

Lucie M.
90

La bande originale de l’excellent film de Dario Argento est d’une gradation parfaite nous poussant vers d'indicible terreur. Principalement instrumentale c’est une ode à la folie. Apparenté au mouvement rock progressif, le groupe musical des Goblin est un must pour faire véhiculer une ambiance terrifiante qui s’applique avec perfection aux images de Suspiria. Une collaboration fusionnelle qui a su duré pendant un grand nombre d’années avec les bandes son de Profondo Rosso, de Suspiria, de Ténèbres et Phénoména. Goblin est un groupe majeur dans l’élaboration de bandes originales de films d’horreur.

Acheter le Musique Suspiria en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Suspiria sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les 3 mères

  • Voir la critique de La Mère des larmes : On en pleurerait presque...
    45

    La Mère des larmes Critique du film par Nicolas L.

    On en pleurerait presque... : Antithèse esthétique des précédents volets, La Terza Madre est, à mon avis, beaucoup moins mauvais que certains le prétendent. Cep…
    Temps de lecture : 7 mn 39

  • Voir la critique de Inferno : Faites comme si ce film n'éxistait pas...
    44

    Inferno Critique du film par Christophe B.

    Faites comme si ce film n'éxistait pas... : Il faut bien l’avouer, le scénario est naze (la fin du film est particulièrement grotesque), les dialogues nuls, le rythme soporif…
    Temps de lecture : 2 mn 1

  • Voir la critique de Suspiria : L'opéra de la terreur
    93

    Suspiria Critique du film par Christophe B.

    L'opéra de la terreur : Suspiria est le premier film surnaturel ou purement fantastique du réalisateur, dont le nom est plus souvent associé aux giallo, c…
    Temps de lecture : 2 mn 7

  • Voir la critique de Suspiria : Un véritable tableau de maître
    100

    Suspiria Critique du film par Nicolas L.

    Un véritable tableau de maître : Suspiria est assurément le meilleur film du maestro et un véritable chef d’œuvre du cinéma. Filmé de manière très personnelle, mél…
    Temps de lecture : 4 mn 23

  • Voir la critique de Suspiria : Le summum de l’angoisse – un film de tous les soupirs !!
    100

    Suspiria Critique du film par Lucie M.

    Le summum de l’angoisse – un film de tous les soupirs !! : Maestro Argento, nous livre donc un film des plus terrifiants de part son suspens bien dosé, de scènes sanglantes des plus sacrifi…
    Temps de lecture : 3 mn 3