Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la série télé : Shadow and Bone : La saga Grisha [2021], par Guillaume X.

Avis critique rédigé par Guillaume X. le dimanche 16 mai 2021 à 09h00

Saison 1: des idées mais...

Depuis quelques années maintenant, Netflix nous abreuve de productions audiovisuelles originales dont la qualité est variable. Après Tribes of Europa et Irregulars en 2021, c'est Shadow and Bone qui se présente à nous, avec des qualités propres qui pourraient vous intéresser. Habillez vous bien car il fait un peu froid dans le pays de Ravka, nous allons faire un petit tour...

 

Résumé

Alina est une jeune orpheline qui est recrutée comme Cartographe dans l'armée du Ravka. Elle va rejoindre son ami d'enfance Mal pour patrouiller autour de la Barrière, Mur de ténèbres que des monstres habitent. Depuis longtemps, cette frontière divise le royaume et alors que les révoltes grondent, l'armée doit intervenir.

Chargé de protéger les Grisha, de puissants magiciens, Mal accompagne Le Général Kirigan dans une expédition dangereuse. Alina arrive à se faufiler sur le bateau sans se douter que cela allait changer l'avenir même du royaume...

Fantasy Steampunk dans la recette

Shadow and bone est l'adaptation de la trilogie de romans éponyme de Leigh Bardugo. Et oui, vous avez raison, c'est une énième vampirisation d'un univers de livre pour en faire une série. Pour nourrir sa programmation, Netflix parcourt les bibliothèques à la recherche des mondes les plus adaptables. Le network ajoute une histoire d'amour, quelques effets spéciaux, des acteurs cohérents et nous livre des copies parfois valables.

Donc oui, c'est ce qui s'est passé là. La recette est la même, et elle arrive à tirer des choses intéressantes. Le royaume de Grisha baigne dans un monde qui oscille entre la fantasy sombre, plus proche des années 1700 avec des éléments de Steampunk comme la vapeur ou la prolifération des pistolets. C'est équilibré, cohérent, travaillé donnant vie à une ambiance tendue et oppressante dans laquelle perce une joie uniquement créée par les personnages.

 

Un visuel impeccable mais un rythme...

Bien entendu, la recette se base toujours sur un visuel extraordinaire. De ce point de vue là, vous serez servi. Inspirés d'Europe de l'Est et de l'ancienne Russie, les vêtements, les uniformes sont originaux, presque déroutants au début. Les décors sont géants et font bien ressentir le grandiose de la situation. Les monstres sont terrifiants et les Grisha utilisent leurs pouvoirs très régulièrement.

Rien à redire non plus sur la réalisation dynamique et à la hauteur de ce type de projet. Le casting est correct, offrant une prestation cohérente mais rien qui ressort du lot.Jusque là, c'est une série divertissante qui fonctionne bien...

En commençant la série, j'ai eu un peu du mal à me caler. Malgré des épisodes qui tournent autour d'1h, le spectateur est jeté in media res et vous suivez les pérégrinations de la dizaine de protagonistes qui sont bien ancrés dans leur univers. Vous avez l'impression que plein de choses se produisent mais en fait, c'est rassemblé dans des scènes rapides, denses et puis plus rien... pendant 10 minutes. Qui sont parfois un peu répétitives. Et ainsi de suite, la série fait des bons d'un personnage à l'autre, d'un thème à l'autre, entre la gestion des différences de chacun et le devoir vis-à-vis de la communauté. Méfiez vous car la série souffre comme beaucoup de productions actuelles du syndrome de l'épisode 4 où il faut une révélation fracassante. Le souci est que celle de Shadow and Bone est... trop révélatrice de l'univers. Les personnages sont au niveau de la gestion de leurs émotions et d'un copup, l'intrigue les lance dans quelque chose de plus/trop grand...

Pour Qui?

Shadow and Bone conviendra à tout public, en commençant par les adolescents. Histoires d'amour, simplicité du propos, il est assez facile de rentrer dans cet univers travaillé qui donnera à manger même aux plus exigeants.

 

La conclusion de à propos de la Série Télé : Shadow and Bone : La saga Grisha [2021]

Auteur Guillaume X.
75

Shadow and Bone atteint avec facilité son objectif: Elle offre un divertissement intéressant, varié et assez original au moins dans son visuel. Son univers par sa cohérence est l'atout majeur de cette production qui souffre néanmoins d'un rythme étrange, discontinue et de rebondissements pas très bien maîtrisés. C'est plaisant, assez prenant et vous vous prendrez au jeu à suivre les aventures d'Alina et de ses compagnons...

On a aimé

  • Un univers cohérent, original

  • Des personnages attachant

On a moins bien aimé

  • Des rebondissements mal maîtrisés

  • La recette Netflix se voit...

  • Le syndrome de l'épisode 4.

Acheter la Série Télé Shadow and Bone : La saga Grisha [2021] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Shadow and Bone : La saga Grisha [2021] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de