75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Direct Live
Direct Live >

Critique de la Bande Dessinée : Direct Live

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 12 août 2004 à 0305

Direct du droit

Promesse tenue
La promesse tenue dans le Tome 1 se confirme dans ce "Direct Live". Une bonne intrigue, des indices qui font avancer les choses, une mise en scène excellente et des couleurs toujours aussi bonnes. Reality Show sait nous en mettre plein la vue, comme le fait si bien la télévision.
L'histoire est pleine de clin d'oeil et permet d'avoir un aperçu de l'envers de la Real TV: ses magouilles, sa réalité truquée et son but ultime : faire de l'audimat. Tout comme Oshii, nouvelle venue dans le milieu, on se demande comment on réagirait à sa place ? Surtout qu'elle accumule les problèmes tant sur le plan personnel que professionnel. Il est parfois bien difficile d'être sur le qui-vive et de se sentir filmé en continu. Un thème qui vous fera réfléchir sur l'avenir pas si évident des stars éphémères, lofteurs, nouvelles stars et compagnie.

La conclusion de

La qualité indéniable de cette bande dessinée est un régal pour les yeux. Quelques allusions et indices, notamment avec l'ajout de la quatrième loi de la robotique, permettent d'imaginer la suite qu'on attend avec impatience. Une suite qui fera surement aussi bien que ces deux premiers tomaes excellents. Une série à posséder dès maintenant !

Acheter Direct Live en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Direct Live sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Reality Show

En savoir plus sur l'oeuvre Reality Show