75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Crash Team Racing
Crash Team Racing >

Critique du Jeu Vidéo : Crash Team Racing

Avis critique rédigé par Bastien L. le dimanche 31 août 2014 à 1833

Des courses garanties 100 % Crash !

Attention, ce test n'est pas celui de la version originale sortie en 1999 dans le contexte de cette époque. Il s'agit d'un test de l'offre PSN du jeu, au prix de cinq euros. Testé sur PS3.

Tout grand héros de jeux de plates-formes doit savoir se diversifier pour entrer dans la légende. C'est ce qu'entreprend Crash Bandicoot en 1999 après trois pépites en 3D. Le marsupial reste dans le classique avec un jeu de Kart à son effigie.

Fort de trois jeux acclamés par la critique comme le public, porte-étendards techniques de la première PlayStation, Crash Bandicoot est devenu une véritable mascotte non-officielle de Sony. A raison d'un jeu par an entre 1996 et 1999, il est décidé que la quatrième aventure de l'énergumène orange sera un jeu de kart. Un genre devenu populaire depuis un certain Super Mario Kart en 1992. Les créateurs de Crash, les Californiens de Naughty Dog, se lancent donc dans la réalisation de ce titre sortant vers la fin de vie de la PlayStation avec un nouveau moteur tout en 3D. Le jeu réalisé sous la supervision de l'expérimenté Jason Rubin s'avère être encore une réussite. C'est par ailleurs le dernier épisode de la série développé par Naughty Dog.

Passons d'abord rapidement sur le prétexte trouvé pour que Crash, ses alliés et ses ennemis se retrouvent tous derrière un volant à s'affronter gaiement. Ils le doivent à l'extra-terrestre Nitros Oxide qui menace de détruire la Terre si personne n'est capable de le battre en vitesse. Nos héros se mesurent donc et le plus rapide pourra défier Oxide et sauver la planète. C'est le point de base d'un mode aventure répartie en plusieurs mondes avec des courses et des défis à réaliser. Une fois toutes les courses d'une zone terminée, vous devez en affronter le boss dans un système finalement assez similaire au Diddy Kong Racing de la N64. Le mode aventure est donc là pour découvrir les circuits qu'on doit terminer à chaque fois à la première place pour poursuivre l'aventure. Vous pouvez d'ailleurs choisir le protagoniste que vous voulez entre Crash et les personnages principaux des opus précédents à savoir Coco, Cortex, quelques boss ainsi que les animaux sur lesquels on cavale dans les jeux de plates-formes.

Le mode aventure se finit assez rapidement si on ne se concentre que sur les courses et permet donc de se faire une bonne idée du titre. Le jeu reste beau actuellement avec 16 courses variées offrant différentes ambiances qui sont celles de la série. On roule à travers une plage ensoleillée, une base sous-marine, un temple en ruine ou encore des pistes enneigées. Les concurrents sont bien modélisés même si on aurait aimé des différences concernant leurs véhicules. Le moteur du jeu est assez solide avec des textures pas trop baveuses et aucun clipping ni aliasing à signaler. On enchaîne donc les courses avec plaisir et voir la fin du mode aventure ne demandera pas d'efforts énormes même si cela ne signifie pas obtenir le 100%. Pour cela il faudra réaliser des défis spécifiques comme ramasser un nombre de cristaux donné dans une zone ou s’adonner au contre-la-montre. Encore une fois, Naughty Dog réussit à faire plaisir au simple amateur et provoquer en duel les gamers... Il faudra donc maîtriser un gameplay très arcade mais quelque peu technique.

Il faudra donc foncer à toutes berzingues dans ce jeu qui vous demandera de ne jamais lâcher l’accélérateur. Enfin surtout au début puisque les circuits sont de plus en plus longs et surtout plus tortueux avec du vide et des virages en épingles. Vous aurez le choix entre la croix directionnelle ou le joystick pour manœuvrer mais il faudra rapidement maîtriser les dérapages et les sauts sources d'accélérations. Les deux sont réalisables à partir du bouton R1 qu'il faut associer au bout moment à L1 sur les dérapages. Une technique à bien employer au bons moments quand on connaît les circuits avec leurs passages secrets et boosts placés sur le chemin. Maîtriser pleinement le gameplay réclame ainsi de l'entraînement. Mais l'aléatoire reste de la partie avec les inévitables items à ramasser. Là encore, CTR fait dans le classique avec des items offensifs (missiles téléguidés ou caisses de TNT à laisser derrière soit), défensifs ou ceux servant à accélérer sans oublier l'inévitable masque fonctionnant comme l'étoile dans les Mario Kart.

Les courses peuvent ainsi devenir un joyeux foutoir avec des beaux redressements de situation comme des pertes de place rageantes. L'ambiance sonore est ainsi plutôt réussie avec les différentes réactions des pilotes entièrement en français rendant l'ensemble plus vivant. Néanmoins on peut regretter des musiques un peu en retrait qui ne dépasse jamais leur rôle d'accompagnement. Crash Team Racing reste donc assez classique dans son approche du genre mais s'avère très complet. En revanche, le jeu a bien vieilli au niveau de la sensation de vitesse qu'il n'arrive pas toujours à procurer et surtout que les fans des derniers Mario Kart le trouveront assez fade. Le jeu propose néanmoins une durée de vie intéressante avec la possibilité, en plus du mode aventure, de faire des coupes avec plusieurs courses, des courses libres sans oublier le très important mode multijoueur. Il est ici aussi complet que classique pour l'époque : Un mode bataille dans des arènes à la Mario Kart et des affrontements sur des circuits jusqu'à quatre. De quoi bien s'amuser si vous avez des potes amateurs de retro-gaming.

La conclusion de

Crash Team Racing est une bonne pépite pour 5 euros si le retro-gaming ne vous fait pas peur. Un jeu de Kart complet avec une ambiance cartoon charmante et un gameplay plus technique qu'il n'y paraît. Mais c'est surtout des heures de plaisirs qu'on peut partager avec d'autres joueurs car le jeu s'avère très complet et un bon défouloir laissant une bonne place à l'aléatoire.

Acheter Crash Team Racing en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Crash Team Racing sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Crash Bandicoot

En savoir plus sur l'oeuvre Crash Bandicoot