75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Asante >

Critique du Jeu de cartes : Asante

Avis critique rédigé par Amaury L. le mercredi 12 février 2014 à 09:34

Un petit merci...

L’Afrique et ses multiples légendes... Respecter les sanctuaires sacrés, vénérer les animaux comme des dieux, écouter les conseils de l'ermite, croire en les esprits et leurs pouvoirs aident le marchand à établir sa fortune et sa notoriété. Saurez-vous comprendre l'âme africaine et ainsi devenir un homme respectable et respecté ?

 

Un petit goût d'Afrique.

Asante se présente sous des couleurs orangées attirantes qui rappellent adroitement la culture africaine. Les illustrations de Michael Menzel et les différents noms des cartes puisent leur inspiration au cœur de ce continent riche et encore mystérieux. On découvre ainsi plus d'une centaine de cartes (Sanctuaire, Marchandise, Objet, Personnage, Animal) qui représente à sa façon une image prégnante des riches légendes africaines. Quelques jetons en carton classiques accompagnent (pépite d'or, marchandise, marqueurs Action) cette attrayante boîte de la collection « Jeu pour 2 » de l'éditeur Filosofia.

Un fort goût de Jambo.

Les règles demeurent les mêmes, à un détail près, que celles de Jambo sorti en 2007. Le but du jeu est d'amasser soixante pépites d'or ou plus avant son adversaire.

Pendant son tour, un joueur profite de cinq actions (c'est l'adversaire qui gère cette dépense). Une action consiste à piocher une carte puis la conserver ou la défausser (on ne peut garder qu'une seule carte au plus). On recommence cette phase autant de fois que l'on souhaite. Quand on arrête de piocher, on joue ses cartes afin d'acheter ou vendre des marchandises (gain de pépites d'or), jouer un Personnage et appliquer son effet, poser un Objet ou activer un Objet déjà en jeu devant soi. Quand on met un Objet en jeu, on le place devant un Sanctuaire de son choix (parmi trois possibilités). L'adversaire récupère la carte Sanctuaire et bénéficie d'un avantage (gain d'une action supplémentaire, d'une pépite ou d'une carte).

Jambo, le retour.

Asante ne surprendra pas les amateurs de Jambo puisqu'il utilise un corpus de règles très semblable. On note uniquement l'apparition des cartes Sanctuaire comme réelle nouveauté. Asante se combine parfaitement avec son aîné même s'il se suffit à lui-même, les cartes inédites proposées apportent un renouvellement conséquent. On retrouve avec plaisir cette mécanique simple et pourtant efficace, piocher des cartes et les jouer en appliquant les effets. L'auteur Rüdiger Dorn parvient à insuffler dans les pouvoirs (attention de bien privilégier une version française car le texte sur les cartes est très abondant et systématique) d'une richesse intéressante, ce qui oblige les joueurs à bien mener leurs actions et gérer habilement leur main. Certes, quelques cartes semblent relativement plus puissantes et génèrent des déséquilibres quasi exponentiels.

Contrairement à son aîné, avec un soupçon de prévoyance, il demeure aisé de se constituer des mains abondantes où la réflexion s'intensifie afin de découvrir les combinaisons rémunératrices les plus performantes. A cet égard, Asante, comme Jambo d'ailleurs, se rapproche énormément du principe premier de Magic the gathering, associer les effets des cartes de manière à ce que les interactions engendrent un accroissement de la performance. Curieusement, le seul bémol concerne les cartes Sanctuaire dont le rôle apparaît comme négligeable et pas franchement convaincant. Si on apprécie Jambo, Asante ne prend aucun risque et se situe dans son prolongement direct. On regrette presque cette redondance entre les deux jeux sauf si Jambo ne comporte plus aucun secret en raison d'un nombre élevé de parties accumulées. Un retour aux légendes africaines visuellement réussi avec une mécanique efficace !

65

Asante est à la fois une extension de Jambo (edité par Filosofia en 2007) et aussi un jeu à part entière. Les règles restent très proches (juste les cartes Sanctuaire constituent une nouveauté) et on retrouve la richesse originelle, les interactions entre les cartes, la gestion de sa main et l'adaptation au tirage. Les graphismes de Michael Menzel rendent hommage à ce continent intriguant, aux mythes, à la culture étonnante et aux croyances ancestrales. Merci malgré un léger manque d'originalité !

Critique de publiée le 12 février 2014.

Que faut-il en retenir ?

  • Très belles illustrations
  • Un jeu riche en combinaisons
  • Une thématique envoutante

Que faut-il oublier ?

  • Reprise de Jambo
  • Pas d'apport vraiment marquant
  •  

Acheter Asante en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Asante sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !