75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Musique : Metatron
Metatron >

Critique du Musique : Metatron

Avis critique rédigé par Amaury L. le jeudi 6 juin 2013 à 1000

Un puits sans profondeur...

Darkwell offre son second album, Metatron, lors de l'année 2004 chez le prolifique label autrichien Napalm Records. Un changement de chanteuse et l'abandon du chant agressif masculin présent dans le premier opus Suspiria en 2000 demeurent les principales différences entre les deux uniques parutions à ce jour de ce groupe autrichien de métal gothique avec chanteuse. Stephanie « Luzie » Meier reprend le flambeau et sa voix lyrique de mezzo-soprano se distingue aisément de ses nombreuses consœurs, un organe enchanteur qui berce le « métalleux » dans le sens du poil, même si ces derniers s'avèrent revêches...

Si on savoure cette neuf titres modérément rythmés, parfois à la limite entre beauté classieuse et ennui soporifique, on ne remarque aucun morceau qui ressort de l'ensemble. Une certaine linéarité musicale s'installe, la galette gothique laissant de marbre après quelques écoutes. Il manque un refrain pêchu qui s'implante directement dans le cortex, une variation rythmique des pistes, le tempo demeure identique sur les quarante minutes que durent Metatron. On n'est jamais brusqué ou surpris, les compositions étant d'un classicisme absolu. Certes, « Fate prisoner », « Strange » ou « Hope unborn » proposent toujours des mélodies agréables à l'oreille qui vibre délicatement aux vocalises de la cantatrice de Darkwell. Cependant, on est loin du génie de Nightwish et de la grandiloquence musicale. Darkwell officie dans le simple et l'inspiration mesurée. Pas un puits très prolifique...

La conclusion de

Darkwell est un groupe de métal gothique avec une chanteuse comme il en existe des centaines depuis l'avènement de groupes comme Nightwish, Evanescence. Si la voix de Stephanie « Luzie » Meier apporte une contribution très correcte à l’œuvre de Darkwell, les compositions manquent de charme avec un charisme déficient, tempo assez mou, lignes mélodiques trop classiques, pas de titres qui déclenchent un enthousiasme particulier, juste une tenue correcte et c'est déjà pas si mal en soi. Pas un puits très inspiré toutefois.

Que faut-il en retenir ?

  • Pas désagréable...

Que faut-il oublier ?

  • ... mais sans relief.

Acheter Metatron en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Metatron sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+