75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Bugs & Co >

Critique du Jeu de société : Bugs & Co

Avis critique rédigé par Amaury L. le mardi 8 mars 2011 à 1136

Pas de bugs constatés !

Messieurs, dames, la chasse aux monstres vient bientôt commencer. Ouvrez grand vos mains pour les attraper. Mais attention, il faut récupérer toute la famille pour que cela compte...

Un p'tite boîte pas monstrueuse...

Libellud, l'éditeur de Dixit lance un troisième jeu après le mitigé Fabula, Bugs & co. On retrouve dans un contenant de poche uniquement des tuiles rondes, en carton et bien épaisses. Elles se décomposent en soixante quinze monstres (25 familles différentes en trois exemplaires) et cinq tuiles Trophée (3, 3, 2, 2, 1). Les graphismes humoristiques donnent une tonalité chaleureuse et délivrent un sentiment de satisfaction sur la qualité globale de l'ensemble.

Le matériel de Bugs & co (photo éditeur)

Des règles pour mini monstres...

Les règles tiennent sur deux petites pages et ne présentent aucun souci de compréhension. L'objectif est de rassembler un maximum de familles complètes et ainsi d'obtenir davantage de points que les autres joueurs.

Suivant le nombre de participants, on enlève des tuiles Monstres et Trophée. On les dispose face cachée sur la table. On écarte aléatoirement sept tuiles Monstre sans les regarder. Un joueur lance le départ de la chasse aux monstres. On retourne avec une seule main les tuiles Monstre. Si elle intéresse le joueur, il la met dans sa main libre (il ne peut plus la regarder durant le reste de la partie), ou la repose face cachée sur la table (il est possible de regrouper les familles dans un coin et/ou de mettre le bazar chez un adversaire). Quand un joueur pense avoir terminé sa partie, il saisit la tuile Trophée de plus forte valeur. Dès que toutes les tuiles Trophée en jeu ont été prises, les joueurs décomptent de dix à zéro et la partie se termine. On calcule son score, trois points par famille complète plus la valeur du trophée récupéré. Chaque tuile Monstre appartenant à une famille incomplète fait perdre un point. Le plus fort total l'emporte.

Les trophées en jeu...

Pas monstrueux... mais amusant !

Bruno Faidutti, un créateur reconnu et pionnier dans le domaine, s'allie avec les compères Thomas Vuarchex et Pieric Yakovenko, inventeurs du célèbre Jungle speed, pour nous proposer un jeu assez semblable à son glorieux aîné. L'observation et la rapidité sont à l'honneur dans Bugs & co. On reprend ainsi le principe de repérage des formes identiques mais toujours de couleurs différentes. Dans la mécanique globale, on assiste à un dérivé de Jungle speed sans réelle innovation.

Heureusement, quelques apports différencient Bugs & co de son aîné avec l'introduction de la mémoire visuelle. Toutefois, celle-ci intervient légèrement du fait de la simultanéité qui engendre un chaos indescriptible autour de la table. Les mains s'emmêlent et se démêlent à un rythme frénétique, où désespérément on essaie de rassembler les trios familiaux. Un joyeux foutoir règne constamment surtout lors du démarrage. Les éclats de rires se déclenchent fréquemment et la bonne humeur s'installe naturellement. Bugs & co possède des atouts indéniables notamment grâce à ses parties ultra rapides, moins de cinq minutes, facilitant la revanche des perdants.

Bugs & co s ne sort pas des sentiers battus et conserve un classicisme mécanique dans la famille des jeux alliant rapidité et observation. Bugs & co s'épuise rapidement et finalement demeure un jeu, certes, réussi mais si semblables à tant d'autres...

Une partie de Bugs & co en cours...

La conclusion de

Bugs & co s'inspire de nombreux jeux déjà parus qui jonglent sur l'observation visuelle et la rapidité motrice. Il parvient à apporter sa touche grâce au fait de se jouer très bien de deux à huit joueurs ainsi qu'une durée n'excédant pas quelques minutes. L'ambiance dégagée s'électrise dès l'entame de la partie, signe que le courant passe bien entre les joueurs et le jeu. Malheureusement, Bug & co s'épuise rapidement et on enchaîne rarement plus de deux parties consécutives. Des monstres juste sympathiques !

Que faut-il en retenir ?

  • Ultra rapide.
  • Très convivial.
  • Amusant.

Que faut-il oublier ?

  • Mécanismes conventionnels.

Acheter Bugs & Co en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Bugs & Co sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+