75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Orgueil et préjugés et zombies >

Critique du Roman : Orgueil et préjugés et zombies

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 14 février 2011 à 10:23

Les zombies aussi c'est romantique

 

Le mois Zombies sur SciFi-Universe.com - Février 2011

 

Je suppose que vous connaissez déjà le fameux roman ou le téléfilm en plusieurs parties Orgueil et Préjugés de Jane Austen. On a tous eu une copine qui voulais absolument qu'on regarde ce téléfilm romantique avec elle. Vous savez, cette histoire qui se déroule fin XIXème dans la campagne anglaise avec Mr Darcy, un homme riche mais très orgueilleux et hautain qui va être attiré par une des filles Bennett. Une histoire pas vraiment faite pour les fans de genre comme nous qui aimerions un peu plus d'action et de fantastique.

Et bien, Seth Grahame-Smith a eu la bonne idée d'adapter l'histoire pour nous en rajoutant des zombies. Et quelle bonne idée. En effet, dans l'oeuvre originale, les personnages voyages souvent entre les grands domaines pour se rendre visite et discuter des choses de la vie (amour, musique, mariage, et autres ragots). Ici les déplacements sont souvent interrompus par ces êtres à la chair putréfiée qu'on appelle zombie, ce qui occasionne des combats.

En effet, le simple fait de faire rentrer les zombies dans la danse modifie pas mal de choses dans le roman pour qu'il reste crédible. C'est ainsi que les personnages ont remplacés leur éducation anglaise traditionnelle (chant, piano, broderies, danse) par une éducation bonus de l'art du combat. Et on rigole assez de voir les trophées et exploits en art martiaux de chacun exposés de la même manière qu'une jeune fille de bonne famille recevrait des compliments sur sa maîtrise de la poésie. Les professeurs traditionnels font place à des maîtres en kendo et autres sports de combat donnant à chacun une spécialisation. Au final, les déplacements ne sont plus si ennuyeux et le décalage entre le romantisme de l'histoire et les combats avec ce qu'ils appellent "les innommables" est original et plaisant.

Mais les changements ne s'arrêtent pas là. Les fléaux comme la maladie ou la guerre sont remplacés par un mal bien plus grands : les morts-vivants. Les militaires partent donc en croisade contre cette armée de morts pendant que dans les campagnes on parle des citadins ou des voisins qu'on ne voit plus, sûrement à cause d'une rencontre fortuite au détour d'un chemin. Le savoir et la connaissance des arts Nokia en d'or prend alors toute son importance.

En dehors de ces différences, le roman de Seth Grahame-Smith est en tout point identique a celui de Jane Austen, je parle bien entendu de sa trame principale. Les scènes sont les mêmes, les intrigues sont identiques, aucun nom ne change et pour ceux qui connaissent déjà l'histoire, vous n'aurez aucune surprise de ce coté là. Vous en viendrez même à vous ennuyer à lire les parties similaires à l'original. Seule la recherche des quelques fragments de roman agrémentés de zombies sauront vous redonner un peu de courage pour continuer à lire la suite. Par contre c'est vrai que si vous ne connaissez pas l'œuvre originale, l'histoire étant suffisamment complexe et intéressante, vous ferez d'une pierre deux coups. Vous pourrez avoir une conversation sincère avec votre copine en lui parlant de la trame de l'histoire et elle sera probablement impressionnée que vous lisiez des romans d'amour (attention ça peut aussi être le premier pas dans un engrenage où vois aurez du mal à sortir). Et tandis que vous lui en parlerez, vous pourrez garder en tête l'image des personnages faisant du kung-fu contre les zombies. C'est très jouissif et la plus grande difficulté sera de garder son calme et de ne pas éclater de rire quand vous en parlerez, ça pourrait tout gâcher.

55

Orgueil et préjugés et zombies est un roman à la frontière de deux genre, une sorte d'hommage parodique à l'original qui ne pourra que vous amener à l'adorer ou le détester. Si vous ne connaissez pas l'œuvre originale ça peut être un bon moyen de la découvrir tout en ayant un coté fun du à l'ajout des zombies. Mais si vous êtes familier avec l'original, ce ne sera qu'une pale copie a l'intérêt très discutable. Au final, passée l'idée d'ajouter des morts vivants, il ne reste plus grand chose d'intéressant et rien de nouveau. A ne conseiller donc qu'aux personnes n'ayant pas connaissance de l'oeuvre de Jane Austen.

Critique de publiée le 14 février 2011.

Que faut-il en retenir ?

  • Il fallait oser
  • Idée originale

Que faut-il oublier ?

  • Aucun changements dans la trame de l'histoire
  • L'intégration des zombies est trop partielle

Acheter Orgueil et préjugés et zombies en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Orgueil et préjugés et zombies sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !