75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : L'écorcheur
L'écorcheur >

Critique du Roman : L'écorcheur

Avis critique rédigé par Manu B. le samedi 25 décembre 2010 à 1953

L'écorcheur

"On trouve dans les mers de tous les mondes abritant la vie des êtres dont le destin est de servir de régal gastronomique. Baptiser les boîtiers des paniers-repas eût été plus juste, étant donné qu'ils jouent un tel rôle... dont ils ont parfaitement conscience..."

Spatterjay est une planète où l'océan est le plus dangereux de cette partie de la galaxie. Cependant, les monstres marins - des sangsues - qui le peuplent ne sont pas la menace la plus grande, encore que se faire dévorer par l'un d'eux n'a rien de réjouissant. Le plus grand danger est le virus qui pullule en son sein. Il est à la fois une bénédiction et un fléau puisqu'il vous procure une quasi immortalité si vous savez garder votre corps en un seul morceau. La contrepartie de la régénération miraculeuse de ce corps est d'être obligé de prendre une sorte d'antidote nutritif sans quoi vous risquez de devenir vous mêmes un monstre comme l'écorcheur. Ce dernier est l'objet de quête de beaucoup de monde depuis qu'on entend de nouveau parler de lui, à commencer par Janer, un homme en communion avec un esprit de ruche - littéralement -, Erlin, une scientifique qui cherche un des Hoopers, ces capitaines contaminés par le virus, et Sable Keech, un reliquat humain maintenu en vie dans un corps aux trois quarts mécanique, venu pour terminer une enquête commencée il y a des centaines d'années.
Sur Spatterjay, les surprises seront au rendez-vous car d'autres êtres s'inviteront à la fête...

Dans l'univers de Polity de Neal Asher, qui se ramifie dans différentes séries (Polity avec le récent Drone, Agent Cormac et Spatterjay où s'inscrit L'écorcheur), les histoires se recoupent pour former un ensemble cohérent. Publié en 2005 aux éditions Fleuve Noir coll. Rendez-Vous Ailleurs, L'écorcheur a été réédité en 2008 chez Pocket. On attend les suites (The voyage of the Sable Keech et Orbus) si elles sont du même niveau.

La planète de Spatterjay est une création très originale. L'idée de ce virus capable de rendre invincible donne même lieu à des scènes drôles, en particulier lors d'un duel où deux hoopers luttent à "mort", une mort qui ne vient jamais, évidemment. Ces hoopers, de vieux briscarts, des capitaines de vaisseau ancestraux semblent des reliques de musées dans cet univers où la planète Spatterjay elle-même est administrée par une IA et des drones de combats aussi caractériels que dangereux.
Beaucoup des personnages sont des caractères forts, ce qui crée des situations de conflit et d'affrontement verbal, ou non. Cela donne un caractère très récréatif au roman qui serait très sombre s’il était au premier degré. 
 
Mais plus qu'un roman, L'écorcheur se révèle être la pierre d'achoppement  de l'écrivain britannique.
Dans ce deuxième roman (et oui, seulement le deuxième!), il semble s'être attelé à la tâche difficile de poser son univers. C'est à dire que beaucoup d'éléments qu'il développera dans d'autres séries et romans sont déjà introduits ici. A commencer par les bases du Polity qui sera précisé dans la série de l'agent Cormac et de Polity, l'origine et le fonctionnement des Pradors (qu'on rencontre brièvement dans Drone) qui seront décrits dans Prador Moon, et d'autres éléments qu'il serait dommage de révéler ici.
Enfin, la réussite de ce roman dépend du mariage improbable de genres a priori incompatibles: le roman d'aventures maritimes traditionnel, le planet opera, le "gore" et le post-cyberpunk. Le résultat est assez jouissif.

La conclusion de

Premier volet de la série Spatterjay, L'écorcheur est un très bon roman d'aventures où l'auteur nous emmène aux quatre coins de la planète. Avec ses très bonnes idées, son rythme échevelé et ses scènes d'action grandioses, ce roman s'inscrit parmi les plus grands moments de divertissements de ces dernières années.

Acheter L'écorcheur en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'écorcheur sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'écorcheur

En savoir plus sur l'oeuvre L'écorcheur