75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Les Cuirassés de Rendili #7 [2005], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le mardi 20 janvier 2009 à 10h56

Le dénouement approche !

Un peu de remplissage pour ce septième tome de la Guerre des Clones mais aussi une des meilleures histoires que la série a pu proposer.
En effet, ce tome est composé de deux parties : La première reprend les personnages de la série là où on les avait laissé (c’est à dire environ six mois avant l’épisode III) et la seconde partie regroupe quatre courtes histoires issues de la série des Star Wars Tales. Mais quelle première partie ! Intitulée Les Cuirassés de Rendili met en avant sans surprise le duo Ostrander/Duursema qu’on ne présente plus pour une histoire passionnante : La flotte républicaine dirigée par Plo Koon et Anakin Skywalker doit faire face à la planète Rendili et ses fameux cuirassés alors que pendant ce temps là, Obi-Wan Kenobi fait route vers un signal de détresse Jedi situé dans l’épave d’une expédition scientifique et où se bat Quinlan Vos sensé être du côté de Dooku mais poursuivi par Skorr et Ventress… Une histoire riche en suspense allant de Rendili à Coruscant avec des batailles tant entre Jedi et Sith que des batailles spatiales superbement mises en scènes par Duursema qui réalise la prouesse de faire des planches plus belles les unes que les autres. Quant à Ostrander il touche encore juste avec la relation qu’y s’installe entre Obi-Wan et Ventress ainsi que la parabole bien trouvée entre Quinlan Vos et Anakin. Si les deux artistes nous avaient régalés dans les tomes précédents, ils se sont ici surpassés.
J’émettrai plus de réserves pour les quatre petites histoires qui suivent car elles ne s’avèrent pas vraiment indispensables mais juste divertissantes. La première d’abord intitulé L’Arme du Jedi mettant en scène Obi-Wan et Anakin peu avant l’épisode II avec au scénario Henry Gilroy et au dessin Manuel Garcia dans un style plus traditionnel. L’histoire explique pourquoi Obi-Wan insiste tellement sur l’importance de faire attention à son arme puisque Anakin se la voit voler par les épouses exotiques d’un Roi venu en ambassade. A lui de la retrouver à travers quelques péripéties amusantes. La seconde revient à la Guerre des Clones avec cette fois comme duo les Jedi Aayla Secura et Kit Fisto sur Kamino à la recherche d’une généticienne ayant mis au point un virus visant seulement les clones. Une histoire rapide et sympathique écrite par Milton Freewater Jr qui explique aussi d’où vient l’attachement entre ces deux Jedi, le dessin d’Adriana Melo est sympathique gérant bien le monde pluvieux avec de beaux contrastes de couleurs. La troisième histoire est sans doute la plus réussi tant au niveau du scénario que graphiquement : Elle nous entraîne sur une mine où les habitants très pauvres reçoivent deux Jedi venus enquêter sur des rumeurs de clonage illégal. Cette histoire confronte les points de vues de la Padawan voulant arrêter d’être une (mauvaise) Jedi et un mineur voulant tout faire pour nourrir les siens. Une histoire émouvante de Jeremy Barlow (déjà vu dans le cinquième tome) sublimée par les dessins de Greg Tocchini. La dernière histoire est la plus mystérieuse car elle met en scène l’hypothétique rencontre entre un jeune Han Solo et un vieux Quinlan Vos : Fantasme de la dessinatrice Jan Duursema endossant un temps la casquette de scénariste ? Où faut-il y voir une preuve de la survie de Quinlan après l’ordre 66 ? En attendant il reste une histoire assez sympathique ou Solo montre déjà sa défiance envers la force.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Les Cuirassés de Rendili #7 [2005]

Bastien L.
80

La réussite est toujours au rendez-vous pour la saga avec ce tome atypique regroupant une première partie d’anthologie allant de pair avec une seconde partie sympathique mais au final un peu anecdotique.

Acheter la Bande Dessinée Les Cuirassés de Rendili en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Cuirassés de Rendili sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars