75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Seuls Two [2008], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mercredi 23 juillet 2008 à 18h52

Tom et Jerry paumés dans Panam

Risée du commissariat, l’inspecteur Gervais traque depuis des années un cambrioleur talentueux et taquin, répondant au pseudo de Curtis. Un jour, alors que pour la énième fois, Gervais voit avec rage son voleur lui glisser entre les doigts, il se retrouve soudainement seul, dans un Paris déserté…
Après une comédie décalée et cynique – Steak – qui n’avait pas fait, loin s’en faut, l’unanimité, les deux compères Eric et Ramsy reviennent avec Seuls Two aux valeurs qui avaient fait leurs précédents succès : le comique de situation. Au niveau de la thématique développée, le film du duo (qui se hasarde pour la première fois derrière la caméra) est une sorte de course-poursuite cartoon sur fond philosophique à la Un Jour Sans Fin. Il part d’un principe très simple : Gervais, dans son combat permanent pour capturer Curtis, en oublie tout ce qui fait de lui une entité sociale. La conséquence : le monde autour de lui finit par disparaître bel et bien, et il va falloir pour le retrouver qu’il ranime en lui certaines vertus…


Au niveau de la trame principale, il faut bien admettre que le vide parisien est la parfaite illustration de celui dans lequel elle baigne. Seuls Two n’est en fait qu’un prétexte à la mise en place d’une série de gags (plus ou moins réussis) causés par la rencontre entre deux personnalités complètement opposées ; le loyal mais obtus (et un peu crétin) Gervais et le dénommé Curtis, épicurien et joueur. Et si l’on se penche à analyser le film sous cet aspect « plaisir immédiat et spontané », comme une sorte de Tom & Jerry version live, le film apparaît comme nettement moins nul qu’on le prétend, tout en gardant, bien entendu, son caractère complètement débile (mais ça, c’est volontaire).
En effet, l’exercice du duo, extrêmement rodé, marche bien. Et comme le film repose presque essentiellement sur leurs épaules, le résultat est souvent assez drôle, notamment quand les deux olibrius aux profils complémentaires s’aventurent du coté de l’absurde. Ho, bien entendu, on est loin des Monty Python, mais les confrontations verbales ou athlétiques entre les deux « meilleurs ennemis » bénéficient d’une mécanique comique assez efficace. Bref, si l’on cède rarement au fou-rire, on sourit assez souvent (sauf si l’on est allergique à l’humour du duo scénique Eric et Ramzy).

La conclusion de à propos du Film : Seuls Two [2008]

Nicolas L.
45

Si vous êtes (et uniquement dans ce cas) des fans de l’humour décontracté et bon enfant d’Eric et Ramsy, je vous conseille chaleureusement la vision de ce Seul Two, où l’on sent pertinemment que les deux comiques ont, avant tout, voulu se faire plaisir et faire plaisir à leurs fans. Ça ne vole jamais bien haut, vous devez vous en douter, mais ce gentil conte burlesque se révèle finalement nettement supérieur (par sa sincérité et sa jovialité) à bon nombre de comédies américaines lourdingues et vulgaires.

Que faut-il en retenir ?

  • Une mécanique comique bien éprouvée
  • Un humour décontracté, bon enfant, jamais vulgaire
  • Pour les fans du duo

Que faut-il oublier ?

  • Une trame générale très faible
  • Quelques longueurs
  • Il faut impérativement apprécier le style comique des comédiens

Acheter le Film Seuls Two en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Seuls Two sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+