75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Dark Conflict >

Critique du Jeu Vidéo : Dark Conflict

Avis critique rédigé par Vincent L. le dimanche 13 avril 2008 à 10:41

Une nouvelle réussite...

Nouvel opus de la saga Advance Wars, Dark conflict plonge le joueur dans un univers post apocalyptique assez éloigné de la thématique des titres précédents. Pour mémoire, Advance Wars premier du nom proposait de se mettre dans la peau d'un général de seize ans menant à la bataille sourire aux lèvres ses troupes dans un joyeux climat de guerre privé de tout enjeu dramatique, sans morts, sans blessés et sans toutes les considérations d'horreur qui y sont traditionnellement liées. Un jeu inoffensif donc, mais qui savait largement compenser cette naïveté quelque peu déconcertante par une mécanique de jeu particulièrement bien pensée.
Ouvert à tous les publics, à la fois bonne initiation au jeu de stratégie pour les débutant et titre très complet pour les confirmés, Advance Wars avait logiquement connu un gros succès sur Game Boy Advance, et ce malgré une difficulté parfois trop ardue. Changement de console oblige, une suite a été logiquement développée pour la DS : Dark Conflict.


De prime abord, les changements avec les premiers Advance Wars ne sont pas flagrants. Certes, les textures sont un peu plus léchées, mais le style graphique reste désespérément le même : simple et enfantin. Nous sommes ainsi plongé au beau milieu d'un monde post-apocalyptique orange, jaune et bleu et, bien que le scénario soit nettement plus sombre que celui des opus précédent, cela n'a eu aucune conséquence sur le visuel du jeu.
De même au niveau du système de jeu, malgré quelques changements relativement mineurs (traditionnelle apparition de nouvelles unités, nouvelles compétences, nouvelles capacités, nouvelle manière de jouer les pouvoirs des généraux), la mécanique ne change pratiquement pas. Peu importe, le système de jeu était à la base suffisamment bien pensé pour tenir le choc en étant dupliqué de jeu en jeu (toujours aussi simple et rapide à prendre en main, toujours aussi riche, toujours à mi-chemin entre la stratégie et gestion). Le problème, pour les vieux briscards d'Advance Wars est que cela ne révolutionne en rien la licence. Ainsi, nul doute que le fan sombrera à nouveau dans les dizaines d'heures de jeu offertes par Dark Conflict, mais en ce qui concerne le joueur qui attendait plus, force est de reconnaitre que le renouveau n'est pas spécialement au rendez-vous.
Ceci mis à part, le titre ne présente pour ainsi dire pratiquement que des qualités : l'histoire est cette fois beaucoup plus sombre et plus mature, et ce malgré les interminables dialogues qui la mettent en place (la cruauté de certains protagonistes est surprenante dans le cadre d'une licence comme celle-ci!), les super-pouvoirs des généraux ont été équilibrés, les caractéristiques de la DS sont habilement utilisées (le double écran permet d'avoir sous les yeux un maximum d'informations et le stylet met astucieusement en valeur le système de jeu) et l'IA, en mode solo, loin d'agir de manière idiote, présente un niveau de difficulté plus qu'acceptable.

Ce qui, incontestablement, tire le jeu vers le haut du panier, est tout simplement son mode multijoueur. Avec une console et un jeu, vous pourrez vous affrontez un autre joueur au tour par tour (je fais mes déplacement, je valide, je passe la console à mon adversaire qui fait ses déplacement, valide et me la redonne, etc.). Avec plusieurs consoles et plusieurs jeu, la communication sans fil des DS permettra à quatre joueurs de s'affronter, chacun sur sa console.
Mais c'est définitivement le mode Online qui donne toute sa saveur à Dark Conflict. Celui-ci vous permettra d'affronter des joueurs du monde entier, de gérer votre liste d'amis et de parler avec vos adversaires via le micro de la console. Une fois toutes les cartes utilisées et connues, il sera même possible d'en fabriquer d'autre - grâce à un éditeur assez complet - et de les échanger en ligne. En un mot comme en cent : que du bon dans ce mode multijoueur qui, c'est sur, apporte plus à la licence que le mode solo.

80

Plus sombre et plus mature que les opus précédents, Dark conflict est un petit jeu de stratégie facile d'accès et très bien pensé dans tous ses mécanismes. Accessible à tous, utilisant au mieux les caractéristiques de la DS, il promet aux plus acharnés des dizaines d'heures de jeu. Reste que, pour ceux qui avaient joué aux opus précédents, le titre n'offre aucune évolution majeure.

Critique de publiée le 13 avril 2008.

Que faut-il en retenir ?

  • Background plus sombre,
  • Le mode online,
  • Gameplay simple et efficace.

Que faut-il oublier ?

  • Des lignes de dialogues interminables,
  • Aucune évolution majeure par rapport aux opus précédents.

Acheter Dark Conflict en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dark Conflict sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !